Skip to main content

Keith Kinkaid signe un jeu blanc à ses débuts

Les jeunes continuent de bien faire et les Canadiens défont les Sénateurs 4-0 à Ottawa

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

OTTAWA - Les jeunes ont continué de bien faire et les Canadiens de Montréal ont signé un quatrième succès en autant de matchs préparatoires, en défaisant les Sénateurs d'Ottawa 4-0 au Centre Canadian Tire, samedi.

Le gardien Keith Kinkaid n'a pas raté sa rentrée dans son nouvel uniforme en effectuant 27 arrêts, et le jeu de puissance a même fourni trois buts. Oui, oui! Jeff Petry, Tomas Tatar et Phillip Danault en ont été les auteurs. Jack Evans a été l'autre marqueur du Tricolore, qui s'est donné l'avance 2-0 au cours du deuxième tiers.

À LIRE AUSSI: Danault a aimé jouer avec le « petit magicien »Kotkaniemi dit qu'il ne ressent pas plus de pression 

« Peu importe quels joueurs on utilise, on joue du bon hockey en groupe et individuellement. Encore ce soir, il y a plusieurs aspects positifs à retirer. C'est encourageant à voir », a commenté l'entraîneur Claude Julien.

Les trois buts en attaque massive représentent une autre source de réconfort.

« Ça s'en vient, a dit Julien. Nous n'avons pas encore tous les éléments que nous voulons déployer pour le début de la saison, mais le plus important c'est le concept que les gars ont adopté. Nous passons plus de temps en zone offensive et nous créons plus de chances. »

Video: Les Canadiens blanchissent les Sénateurs 4-0

L'affrontement a été le plus physique jusqu'à maintenant. Les coups d'épaule et les pénalités ont été nombreux.

Le CH a blanchi les Sénateurs en quatre occasions en supériorité numérique.

Craig Anderson et Joey Daccord se sont partagé la tâche devant le filet d'Ottawa. Anderson a permis deux filets en 29 lancers et Daccord deux en cinq tirs.

Ce qu'il faut savoir pour le reste, c'est que le jeune Nick Suzuki a de nouveau montré de belles choses, à l'aile droite de Danault et de Tatar.

« Nous ne sommes pas surpris parce que nous savons qu'il peut bien jouer aux deux positions », a relevé Julien.

Evans a continué de faire son petit bonhomme de chemin, même s'il est peu probable qu'il décroche un poste.

Le jeune Finlandais Jesperi Kotkaniemi n'a rien cassé dans un deuxième match, sans être mauvais.

« Ça fait cinq mois que je n'avais pas joué de match, a tempéré Kotkaniemi. Il me manque quelque peu d'acuité. Je dois être plus vif quand des occasions de marquer s'offrent à moi ou pour faire des jeux. J'y vais une journée à la fois », a-t-il ajouté quand on lui a demandé s'il estimait réaliser des progrès.

Cale Fleury n'a rien fait afin de faire abaisser sa cote en défense.

« Son début n'a pas été aussi bon que dans ses deux premiers matchs, mais il a fait les bons ajustements. Il a quand même joué un match solide », a analysé Julien. 

Kinkaid a tôt fait de se mettre en évidence en réalisant un arrêt époustouflant en première période. Étendu de tout son long sur la patinoire, il a gobé de la mitaine la rondelle qu'Alex Formenton tentait de soulever dans l'ouverture béante.

Video: MTL@OTT: Kinkaid réalise deux arrêts de suite

Kinkaid a été peu occupé en deuxième période, mais il a évité le pire vers la fin quand Drake Batherson lui a fait perdre son masque à la suite d'une collision avec lui. Le gardien venait de stopper le lancer de Jean-Gabriel Pageau. Les Sénateurs ont marqué sur le retour, mais l'arbitre Wes McCaulay a annulé l'action.

En troisième, c'est Brady Tkachuk qui est venu le bousculer. Tkachuk a été puni et le Tricolore lui a fait payer son geste en marquant en supériorité.

Les Canadiens ont encore trois matchs présaison à jouer. Le prochain aura lieu au Centre Bell lundi contre les Maple Leafs de Toronto.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.