Skip to main content

La fin pour Plekanec avec le CH

Le bon rendement des jeunes de l'organisation a poussé le vétéran de 36 ans vers la sortie

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BROSSARD - Le bon rendement des jeunes joueurs de centre des Canadiens aura finalement poussé le vétéran Tomas Plekanec vers la sortie.
 

Les Canadiens ont annoncé qu'ils avaient soumis son nom au ballottage afin de résilier son contrat, vendredi. Le Tchèque de 36 ans, qui a passé 17 saisons dans l'organisation montréalaise, avait signé un contrat d'un an d'une valeur de 2,25 millions $ le 1er juillet dernier après un court séjour avec les Maple Leafs.

« Quand la décision de le ramener a été prise en juillet, nous avions beaucoup de points d'interrogation dans notre formation, a fait valoir le directeur général Marc Bergevin. Mais avec l'éclosion de nos centres comme (Phillip) Danault et (Max) Domi, je devais avoir une conversation avec lui et être sincère quant à la direction que l'organisation allait prendre. »

À LIRE AUSSI: Une petite pause pour Price | Price a perdu ses repères

Par leur rendement, Domi et Danault se sont établis comme les deux premiers centres de cette équipe tandis que l'organisation semble vouloir confier le troisième trio à la recrue Jesperi Kotkaniemi, qui poursuit sa progression. 

Avec l'émergence de Matthew Peca et la situation difficile dans laquelle se trouvait le Tricolore avec la gestion de sa formation de 23 joueurs actifs, cette décision devenait de plus en plus évidente. Elle évitera aux Canadiens de soumettre au ballottage le nom de Nikita Scherbak, un espoir de 22 ans, quand il reviendra dans le giron de l'équipe au terme de son séjour dans la Ligue américaine à des fins de remise en forme.

« Scherbak va rejoindre l'équipe la semaine prochaine, a rappelé Bergevin. C'est important qu'il soit prêt à intégrer la formation. Ç'a fait partie de la discussion que j'ai eue avec Tomas. Je savais que les jeunes allaient pousser pour avoir du temps de glace. Je voulais être honnête avec lui. »

En bon vétéran, Plekanec a accepté la décision de ses patrons. Le joueur de centre n'a pas officiellement annoncé sa retraite puisqu'il souhaite encore jouer « une ou deux saisons » en République tchèque, mais il ne se voit pas enfiler aucun autre uniforme dans la LNH.

Son court retour lui aura au moins permis d'inscrire un but au cours du 1000e match de sa carrière et d'obtenir une chaleureuse ovation de la foule montréalaise lorsque Geoff Molson et Bergevin lui ont remis un bâton d'argent pour souligner ce plateau important, le 17 octobre. Il était d'ailleurs à l'écart du jeu depuis ce match en raison d'une blessure au dos.

Video: STL@MTL : Le CH honore Tomas Plekanec avant le match

« Je viens d'avoir 36 ans, a lancé Plekanec. La ligue est devenue tellement rapide, et il y a tellement de bons jeunes joueurs ici à Montréal. C'est quelque chose que j'ai vu venir, peut-être pas ce genre de dénouement, mais que j'allais peut-être devoir céder ma place régulièrement cette saison. 

« Je savais que c'est quelque chose qui pouvait se produire, mais je devais récupérer de ma blessure, et je ne voulais pas occuper une place dans la formation et enlever la chance à un jeune de jouer. »

Un mentor

Même s'il comprend le raisonnement derrière cette décision, cette deuxième séparation avec le CH en l'espace de quelques mois n'a pas été plus facile pour l'attaquant.

Repêché en troisième ronde (no 71) par le Tricolore en 2001, Plekanec est débarqué à Montréal dans la jeune vingtaine et c'est ici qu'il s'est établi et qu'il a fondé une famille. L'homme habituellement stoïque n'a pas pu cacher ses émotions lorsqu'est venu le temps de s'adresser à ses coéquipiers pour une dernière fois en matinée.

« Il était émotif ce matin, a commenté Danault. Il a rendu de fiers services à cette équipe. C'était un joueur de centre complet et exemplaire et il m'a montré beaucoup de choses. Ç'a été tout un mentor pour moi. Nous avons eu des petites discussions, j'ai pu apprendre de lui et ça m'a amené à devenir le joueur que je suis aujourd'hui. »

Ironiquement, c'est un peu grâce à ses conseils et à son exemple que les jeunes pousses de l'équipe sont finalement parvenues à se tailler un poste, ce qui lui aura coûté le sien au final. Plekanec en aura pris une pour l'avenir de l'équipe à laquelle il tient tant.

« Il a beaucoup aidé les jeunes depuis le début de la saison, a vanté le capitaine Shea Weber. Nous avons beaucoup de jeunes ici, surtout des centres. C'est malheureux que les choses doivent tourner ainsi parce qu'il n'y a plus de place pour lui dans l'équipe, mais ç'a été un gars très utile et j'espère que les jeunes voudront suivre son exemple. »

Chose certaine, outre son professionnalisme, son efficacité sur la patinoire et sa loyauté, Plekanec aura aussi laissé sa marque au chapitre vestimentaire.

« Le col roulé vivra éternellement! », a lancé le gardien Carey Price avec un petit sourire.
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.