Skip to main content

Les Canadiens ont osé avec un Russe et Harvey-Pinard

Les dirigeants de l'équipe craignaient de se les faire chiper au terme du Repêchage 2019

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

VANCOUVER - Les Canadiens de Montréal ont osé en réclamant des espoirs à l'attaque un peu plus âgés au cours de la seconde journée du Repêchage 2019 de la LNH, samedi au Rogers Arena.

C'est que les dirigeants de l'équipe craignaient de se faire chiper le Russe Arsen Khisamutdinov, qu'ils ont réclamé au sixième tour (170e), et le Québécois Rafaël Harvey-Pinard, qu'ils ont sélectionné en septième ronde (201e).

À LIRE AUSSI : Le CH fait le plein de défenseurs au jour 2 du RepêchageCaufield ne souffre d'aucun complexe d'infériorité

Les deux attaquants auraient pu être mis sous contrat à l'issue du Repêchage 2019 en raison de leur âge - 21 ans pour Khisamutdinov et 20 ans pour Harvey-Pinard. Khisamutdinov a évolué dans la Ligue junior de la KHL, la saison dernière, et Harvey-Pinard a été le capitaine de l'équipe championne de la Coupe Memorial, les Huskies de Rouyn-Noranda. 

« Le Russe est un attaquant de puissance (6 pieds 3 pouces) que nous craignions voir accepter une offre de contrat d'une équipe », a expliqué le responsable du recrutement du Tricolore, Trevor Timmins. « Il s'est développé sur le tard, plusieurs équipes s'intéressaient à lui à titre de joueur autonome. Nous avons voulu leur couper l'herbe sous les pieds en le repêchant.

« Nos recruteurs russes ont une haute opinion de lui, a poursuivi Timmins. Il a participé à notre séance d'évaluation que nous avons organisée à Stockholm, en Suède. Il lui reste une année de contrat à écouler en Russie, mais nos recruteurs nous ont assuré qu'il veut venir en Amérique du Nord après la prochaine saison.

« Nous le voyons s'établir rapidement comme un des meilleurs attaquants de l'équipe-école du Rocket de Laval, dans la Ligue américaine de hockey. »

Dans le cas de Harvey-Pinard, Timmins a confié qu'on a voulu gagner du temps en le repêchant au lieu d'avoir à le mettre sous contrat. 

« Nous ne pensons pas qu'il soit prêt à faire le saut dans les rangs professionnels la saison prochaine, a-t-il avancé. Nous aurions dû le mettre sous contrat pour l'inviter au camp d'entraînement. En le réclamant, nous pouvons patienter un an avant de lui offrir un contrat. »

Harvey-Pinard, un ailier gauche de petite taille (5 pieds 9 pouces, 161 livres) va jouer sa saison de 20 ans dans les rangs juniors dans l'uniforme des Saguenéens de Chicoutimi.

« Nous avons transigé avec les Flyers de Philadelphie afin d'obtenir un choix additionnel, a relevé Timmins. Nous détenons maintenant les droits sur lui et nous pouvons suivre sa progression au cours de la prochaine saison. »

Timmins a dit qu'on adore l'intensité du jeune homme natif de Jonquière, au Saguenay.

« Il est doté d'une belle intelligence au jeu et c'est un travailleur acharné. Il n'abandonne jamais », a-t-il dit.

En 66 matchs la saison dernière, il a récolté 85 points, incluant 40 buts. Il a ajouté 27 points (13 buts) en 20 matchs en séries éliminatoires.

Harvey-Pinard n'était évidemment pas sur place au Rogers Arena, samedi. Mais on devine qu'il devait être très content. Sa sœur Katherine Harvey-Pinard a d'ailleurs écrit sur Twitter : « Je braille. On braille tous ici dans la maison familiale ».

Des invitations lancées

Timmins a par ailleurs fait savoir que les Canadiens ont lancé des invitations à quatre Québécois de la LHJMQ en vue de leur camp de développement, qui se mettra en branle sur la glace du complexe sportif Bell de Brossard, mercredi. Il s'agit de l'attaquant Jonathan Aspirot des Wildcats de Moncton, du gardien Alexis Shank des Saguenéens, du joueur de centre Nicolas Guay des Sea Dogs de Saint-Jean et de l'attaquant Vincent Marleau des Huskies.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.