Skip to main content

Les Canadiens coulés par l'indiscipline face aux Bruins

Après être revenus de l'arrière, une pénalité de quatre minutes à Jonathan Drouin a permis à Boston d'inscrire le but gagnant

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal NHL.com

MONTRÉAL - L'indiscipline a coûté au moins un point de classement dans un deuxième match en autant de soirs pour les Canadiens de Montréal, samedi.

Le Tricolore avait le vent dans les voiles après avoir effacé un retard de deux buts en troisième période au moment où Jonathan Drouin a écopé d'une double pénalité mineure pour bâton élevé à l'endroit de David Backes.

Les Bruins de Boston ont saisi leur chance en supériorité numérique pour l'emporter 3-2 au Centre Bell.

À LIRE AUSSI: Hudon a frappé tout ce qui bougeait samedi | Les jeunes Bruins apprennent sur le tas

La veille, Max Domi avait écopé d'une pénalité en prolongation qui avait permis aux Sabres de Buffalo de gagner 3-2.

Video: MTL résumé : Le Tricolore s'effondre en fin de match

Le défenseur John Moore, qui a livré un fort match, a été l'auteur du filet victorieux à 17:03 du troisième tiers. C'était un premier but pour lui cette saison.

« Il est [arrivé] vers moi. Je ne voulais pas le "pogner" au visage, point final », s'est défendu Drouin à l'issue de la rencontre.

« Ce n'était pas un bon moment pour écoper d'une pénalité », a déclaré l'entraîneur Claude Julien, après avoir mentionné que Drouin pouvait accepter le blâme pour la défaite. « Nous venions de créer l'égalité, il fallait vraiment être disciplinés. Il a donné un double-échec au visage, c'est un quatre minutes. Nous ne pouvons pas continuer de faire ça si nous voulons gagner des matchs. Il faut être plus disciplinés et c'est tout le monde. »

Backes, avec son premier de la saison, et Jake DeBrusk, son 10e, ont été les autres marqueurs des Bruins (13-6-4), qui ont augmenté leur avance face au CH à trois points dans la section Atlantique.

Drouin, qui avait amorcé la remontée avec son neuvième but de la campagne, et Tomas Tatar, son 10e, ont fourni la réplique des Canadiens (11-8-5), qui ont subi une quatrième défaite de suite (0-2-2).

À LIRE : Weber pourrait revenir au jeu mardi 

Carey Price a été confronté à 35 lancers des Bruins tandis que son opposant Tuukka Rask a fait face à 33 tirs.

Les Bruins menaient 2-0 après deux périodes. L'action a été condensée au cours du premier tiers, avec les deux buts inscrits. Le CH a bien amorcé la soirée, mais il s'est buté au brio de Rask. 

Un mauvais changement du défenseur David Schlemko a entrouvert la porte aux visiteurs à la 13e minute. Backes a subtilisé la rondelle au jeune Jesperi Kotkaniemi à la ligne bleue du Tricolore, avant de filer vers Price qu'il a déjoué à l'aide d'un tir des poignets du côté rapproché.

DeBrusk a doublé l'avance des siens à 14:42 peu de temps après le début d'une situation à quatre contre quatre. Le défenseur Torey Krug et DeBrusk ont mystifié Schlemko et Brett Kulak en fond de territoire. 

Les Canadiens n'ont pas pu passer du temps de qualité en zone ennemie en deuxième période. Les Bruins n'ont guère été plus menaçants, ce qui a donné lieu à du jeu moins inspirant.

« C'était comme une partie de ping-pong », a souligné l'attaquant Charles Hudon.

Les Canadiens ont attaqué avec plus de mordant en amorce de dernier vingt. Artturi Lehkonen a cru avoir enfoncé la rondelle dans le but en toute légalité dès la 28e seconde, mais les arbitres en ont jugé autrement.

Le but a été annulé, puisque la reprise a démontré que Rask et le disque avaient été poussés dans le filet, mais il a tout de même eu l'effet escompté.

Drouin a sonné la charge à 6:46 au terme d'une montée à l'emporte-pièce. Drouin s'est moqué du défenseur Krug après avoir avalé l'unité défensive adverse. Le tir qu'il a décoché a été partiellement bloqué par Rask, qui a finalement vu la rondelle bondir derrière lui.

Tatar a créé l'égalité pendant un jeu de puissance à 10:09. Il a tiré sur réception de la passe d'Andrew Shaw.

Drouin venait de signer un beau jeu au centre de la patinoire avant d'atteindre Backes au visage du bâton à 14:39.

« Nous n'avons pas joué un vilain match, a analysé Julien. Ç'a été un match avec du rythme et très intense. J'ai apprécié que nous n'ayons pas dérogé du plan même après être tombés en recul 2-0 au score. Nous n'avons pas joué une mauvaise deuxième période. Nous avons créé des occasions à l'attaque et nous aurions aimé voir la chance nous sourire un peu plus. Nous avons créé l'égalité en troisième période et tout allait bien, il y a plusieurs aspects positifs que nous pouvons retirer du match. La défaite est venue ternir notre performance. » 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.