Skip to main content

Les Bruins vont viser la Coupe à nouveau avec leur noyau de 2011

Boston veut ajouter de jeunes joueurs de talent afin de soutenir le groupe de vétérans, affirme Neely

par Matt Kalman / Correspondant LNH.com

BOSTON - Les Bruins de Boston croient qu'ils peuvent remporter la Coupe Stanley avec le noyau de vétérans qui a déjà soulevé ce trophée en 2011 et qui a atteint le match no 7 de la Finale de la Coupe Stanley cette saison avant de s'incliner 4-1 devant les Blues de St. Louis.

Cinq joueurs qui ont fait partie de l'édition championne de Boston en 2011 sont toujours des éléments essentiels aux succès des Bruins. Cependant, le défenseur et capitaine Zdeno Chara a 42 ans, le centre Patrice Bergeron va avoir 34 ans le mois prochain, le centre David Krejci est âgé de 33 ans, le gardien Tuukka Rask a 32 ans tandis que l'attaquant Brad Marchand a 31 ans.

Le plan du président des Bruins Cam Neely et du directeur général Don Sweeney est d'entourer le noyau de vétérans avec des jeunes joueurs de talent afin de continuer à connaître du succès.

« Lorsque nous avons embauché Don [en 2015], nous avons évidemment discuté de la manière dont nous pouvions faire en sorte de gagner à nouveau avec le noyau qui a tout raflé en 2011 afin de leur donner une autre chance de gagner pendant qu'ils sont encore dans les belles années de leur carrière, a indiqué Neely au TD Garden mardi. Nous travaillons encore à ce projet. Nous savons que nos joueurs ont tous un an de plus. Nous savons où nous en sommes, nous savons ce que nous devons faire, et qui nous devons cibler. Nous parlons de très grands souliers à remplir.

« Nous sommes encore persuadés que ces joueurs ont encore du bon hockey à offrir. Nous savons toutefois aussi que le temps nous est compté. »

À LIRE : Backes a toujours sa place chez les BruinsChara a subi plusieurs fractures à la mâchoire | Plusieurs joueurs des Bruins jouaient blessés en Finale

Neely a affirmé que même si les Bruins avaient gagné le match no 7 et soulevé la Coupe Stanley, ils chercheraient tout de même des moyens de s'améliorer. Après avoir échoué à une victoire de l'objectif ultime, Boston ressent davantage le sentiment d'urgence de corriger les points faibles de sa formation.

« Je sais que nous avons parlé abondamment d'ajouter un autre attaquant capable de jouer sur les deux premiers trios, alors nous allons voir comment cette situation va se régler, a noté Neely. Nous allons assurément avoir besoin qu'un centre de qualité perce dans notre système, avec Krejci et Bergeron qui avancent en âge. Je suis évidemment plutôt à l'aise avec notre défensive, avec [Brandon] Carlo et [Charlie] McAvoy. [Matt] Grzelcyk a très bien joué pour nous cette année. Torey [Krug] a aussi connu une bonne campagne.

« Nous n'ignorons pas que Zdeno a vieilli d'une autre année, mais nous misons sur quelques bons espoirs gauchers à la ligne bleue dans notre système. Nos deux derniers trios ont été très solides cette saison, alors nous voulons améliorer nos deux premières unités à court terme. Nous en discutons depuis quelques années maintenant. »

Video: BOS@STL, #6: Carlo double l'avance en 3e période

Sweeney, qui est finaliste au titre de Directeur général de l'année à la Cérémonie de remise des trophées 2019 de la LNH présentée par Bridgestone à Las Vegas mercredi, a permis à Boston de participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley au cours de trois saisons de suite après que les Bruins eurent raté le tournoi printanier en 2015-16, sa première saison comme directeur général de l'équipe.

« Chaque fois que vous faites vos premiers pas dans un nouvel emploi, vous avez des choses à apprendre en cours de route, a déclaré Neely. Comprendre la personnalité des autres directeurs généraux est un élément important de cet emploi, tout comme le fait de développer ces relations et de tenir ces conversations. Plus vous le faites, plus vous êtes à l'aise. Je trouve que [Sweeney] a fait du bon travail afin de cerner nos forces et nos faiblesses, et pour tenter de corriger ces dernières tout au long de la saison.

« La communication a toujours été l'un des points forts de Don. Je crois que les aptitudes de communications de l'entraîneur [Bruce Cassidy], de Don et les miennes sont extrêmement importantes. Une seule personne ne détient pas à elle seule toutes les bonnes réponses, alors je pense qu'il a fait du bon travail afin collaborer avec tout le monde. »

À la suite de l'élimination de Boston en première ronde de l'Association de l'Est en 2017 puis en deuxième ronde en 2018, Sweeney souhaitait être en mesure de bâtir une formation qui allait franchir une autre étape.

Ce parcours jusqu'en Finale est peut-être survenu un peu plus tôt que prévu, admet le propriétaire Jeremy Jacobs.

Video: BOS@STL, #3: 100e point de Bergeron dans les séries

« Nous avons surpassé mes attentes initiales, a révélé Jacobs. Nous avons bien évolué. J'ai trouvé que nous avons fait preuve de davantage de maturité que je nous aurais cru capables de démontrer. Peu importe les circonstances qui nous menés là où nous sommes allés, ce fut une saison fantastique.

« Je pense que ça en dit long sur notre équipe de direction et à propos de notre personnel d'entraîneurs. Il n'y a personne dans la ligue qui ne soit pas venu me voir pour me dire "J'adore la manière dont cette équipe a été bâtie". Et ça me rend très fier. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.