Skip to main content

Chara a subi plusieurs fractures de la mâchoire en Finale

Le défenseur des Bruins s'est blessé dans le match no 4 contre les Blues, mais devrait être prêt pour la prochaine saison

par Amalie Benjamin @AmalieBenjamin / Journaliste NHL.com

BOSTON - Zdeno Chara a confié vendredi avoir eu besoin de deux plaques, de fils et de vis pour réparer plusieurs fractures à la mâchoire et pouvoir compléter la Finale de la Coupe Stanley avec les Bruins de Boston.

Le défenseur, qui s'est blessé à 3:07 de la deuxième période du match no 4 et est revenu au jeu pour les matchs no 5, 6 et 7 contre les Blues de St. Louis en arborant une visière complète, a été atteint au visage par un tir de l'attaquant des Blues Brayden Schenn.

À LIRE AUSSI : Bergeron, Marchand et Pastrnak ont joué blessés en FinaleBergeron: « Comme une claque dans la face »La fin d'une belle histoire pour les Bruins

Boston a perdu les matchs no 4, 5 et 7 pour s'incliner dans la série quatre de sept, qui a couronné les Blues champions de la Coupe Stanley pour la première fois.

« Je pense que je suis capable de tolérer la douleur et j'ai été capable de me concentrer sur le match et sur ce qui se dressait devant nous », a dit le joueur de 42 ans. « Je pense que tu dois simplement accepter le fait que le sport vient avec de la douleur et des sacrifices. »

Chara a dit s'attendre à avoir besoin d'une période de convalescence de cinq à six semaines. Les fils seront retirés, mais il a dit ne pas s'attendre à avoir d'autres opérations à la mâchoire. Il a dit qu'il sera prêt pour le camp d'entraînement, alors qu'il sera de retour avec les Bruins pour la saison 2019-20 après avoir accepté un contrat d'un an d'une valeur de 2 millions $ le 23 mars.

Chara a indiqué qu'il souhaitait revenir au jeu en troisième période du match no 4, mais qu'il a plutôt suivi les ordres des médecins. Il est resté au banc pour soutenir ses coéquipiers dans un revers de 4-2, avant de jouer 16:42 dans le match no 5, un revers de 2-1, et de marquer en jouant 22:15 dans le match no 6, un gain de 5-1. Il a joué 16:11 dans le revers de 4-1 lors du match no 7.

Chara a dit attendre les résultats d'examens par résonance magnétique en lien avec une blessure au bas du corps qui l'a contraint à quitter le match no 4 de la finale de l'Association de l'Est contre les Hurricanes de la Caroline. Il n'a pas voulu spécifier la nature de cette blessure, mais il a dit l'avoir aggravée avec environ trois minutes à faire dans le match no 3 de ce qui est devenu un balayage. Dans une situation différente avec une série plus serrée, Chara a dit qu'il aurait peut-être essayé de jouer tout le match no 4, mais puisque c'était quelque chose qui le dérangeait depuis quelque temps et qu'il continuait d'aggraver, il a décidé de ne pas laisser la situation empirer.

« Ç'a évidemment été difficile en séries de passer à travers les obstacles et les blessures, mais ça fait partie du hockey », a mentionné Chara, avant de remercier les médecins et le personnel infirmier de l'hôpital général du Massachusetts pour ce qu'ils ont fait lors de son opération à la mâchoire et pour lui avoir permis de jouer le match no 5 de la Finale.

« À la base, je voulais revenir au jeu dans le match no 4. Je voulais absolument jouer. Le match était très serré et nous étions encore dans une très bonne position, mais parfois, tu dois respecter les connaissances des médecins et comprendre que la décision est la bonne. Ç'aurait pu être encore pire si quelque chose m'était arrivé au même endroit.

« Mais je voulais simplement être avec les gars. Je voulais être là pour les soutenir. »

Video: BOS@STL, #4: Chara bloque un tir et quitte le match

Chara a expliqué que si les Bruins avaient perdu un défenseur ou deux en troisième période, il aurait sauté sur la glace, peu importe les conseils des médecins.

« Si ça s'était produit, je n'aurais pas demandé la permission, j'aurais évidemment joué. »

Durant les jours suivants, Chara a été contraint d'adopter une diète liquide. Il ne pouvait pas mastiquer, ce qui a rendu la tâche d'être prêt à jouer encore plus difficile.

« Nous avons fait tout en notre possible pour que ça fonctionne et que je sois prêt, a-t-il dit. Après ça, tu trouves des façons d'ingérer de petits morceaux de nourriture et de garder une bonne nutrition le mieux possible. »

Chara a dit en avoir appris plus sur lui-même durant ces séries, et sur ce que son corps est capable d'endurer, même après 1485 matchs de saison régulière et 182 parties de séries dans la LNH.

« J'ai été capable de pousser mon corps à atteindre différentes limites, des limites dont je connaissais l'existence, mais que je n'avais jamais été en position d'atteindre, a-t-il expliqué. Durant ces séries, j'ai dû atteindre différentes limites, les endurer et même les dépasser. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.