Skip to main content

Les Blue Jackets n'ont pas eu l'instinct du tueur contre les Capitals

L'incapacité de profiter de leurs occasions, des unités spéciales déficientes et les performances du gardien ont mené à l'élimination de Columbus

par Craig Merz / Correspondant NHL.com

Les Blue Jackets de Columbus étaient en position de remporter leur premier affrontement des séries éliminatoires de la Coupe Stanley en retournant au Nationwide Arena après deux gains en prolongation contre les Capitals de Washington dans la série de première ronde de l'Association de l'Est.

Mais l'euphorie de la victoire s'est plutôt transformée en une autre déception quand les Capitals ont gagné les quatre autres parties, dont le match no 3 en deuxième période de prolongation et le match no 5 en prolongation, pour éliminer Columbus en six rencontres.

Les Blue Jackets ont subi la défaite lors des quatre séries éliminatoires de leur histoire et ils montrent un dossier de 5-16, dont 2-8 à domicile, en plus d'avoir accordé au moins trois buts dans leurs 21 matchs de séries éliminatoires.

Il y a toutefois eu du progrès, à commencer par leur qualification en séries pour une deuxième saison consécutive pour la première fois de leur histoire.

À LIRE : Les Capitals passent à la ronde suivante en disposant des Blue Jackets | Un autre duel enlevant à prévoir entre Crosby et Ovechkin

Quand l'attaquant Artemi Panarin a marqué à 6 :02 de la prolongation du match no 1, il s'agissait de la première fois que les Blue Jackets avaient l'avance dans une série. L'attaquant Matt Calvert a marqué le but vainqueur en prolongation dans le match no 2 avant que tout s'écroule.

Voici cinq raisons pour lesquelles les Blue Jackets ont été éliminés :

 

1. Incapables de profiter de leurs occasions

Les Blue Jackets avaient poussé Washington dans les câbles lors du match no 3. Panarin a failli donner les devants à son équipe avec 1 :15 à faire en temps réglementaire, mais son tir a touché le poteau. L'attaquant Cam Atkinson a subi le même sort en prolongation et les Capitals en ont profité quand le centre Lars Eller a touché la cible pour les Capitals dans la victoire de 3-2.

Dans le match no 5, les Blue Jackets ont dominé les Capitals 16-1 au chapitre des tirs en troisième période et l'attaquant Oliver Bjorkstrand a créé l'égalité, mais le joueur de centre des Capitals Nicklas Backstrom a donné la victoire à Washington en prolongation pour donner une avance de 3-2 aux siens dans la série.

Video: CBJ@WSH, no 5: Backstrom joue les héros

« Je regarde ces deux matchs, nous avons été incapables d'obtenir le but qu'il fallait », a affirmé l'entraîneur des Blue Jackets John Tortorella. « Nous avons très bien joué dans le match no 3 et eux aussi. Mais dans la troisième période du match no 5, nous avons été incapables de saisir nos chances et ils ont trouvé une façon de gagner. »

2. Des unités spéciales déficientes

Columbus a reçu 251 punitions durant la saison régulière (3,06 par match), le deuxième plus bas total dans la Ligue derrière les 227 pénalités des Hurricanes de la Caroline. Les Blue Jackets ont été punis 28 fois (4,66) contre les Capitals, qui ont marqué lors du tiers de leurs occasions (9 en 27).

Les Blue Jackets ont touché la cible sur quatre de leurs sept premiers avantages numériques, mais une fois que le gardien Braden Holtby a remplacé Philipp Grubauer au début de la troisième période du match no 2, ils ont montré un rendement de 0 en 17 pour le reste de la série. Holtby a stoppé les 19 tirs de Columbus avec l'avantage d'un homme.

Video: CBJ@WSH, no 5: Oshie redirige le boulet de Carlson

« Au début de la série, notre avantage numérique fonctionnait bien », a noté l'attaquant des Blue Jackets Nick Foligno. « Nous marquions beaucoup de buts et pour une raison ou une autre, ça s'est arrêté. Nous devons comprendre pourquoi. C'est quelque chose qui fait en sorte que tu gagnes des matchs de hockey quand tu n'es pas à ton mieux. »

3. Pas d'espace pour la première unité

L'unité principale des Blue Jackets composée de Panarin, Pierre-Luc Dubois et Atkinson a amassé 14 points (cinq buts, neuf assistances) dans les trois premières parties, mais un seul point - un but de Dubois dans le match no 6 - dans les trois dernières rencontres.

Les défenseurs de Washington Dmitry Orlov et Matt Niskanen ont étroitement surveillé Panarin.

« Je sentais qu'il y avait toujours quelqu'un près de moi, particulièrement en avantage numérique », a dit Panarin à l'aide d'un traducteur après le match no 6.

4. Jouer du hockey de rattrapage

Durant la saison régulière, Columbus a tiré beaucoup de fierté de venir de l'arrière, particulièrement lors d'une séquence de 10 victoires de suite dans la dernière ligne droite.

Cette stratégie n'a pas fonctionné contre les Capitals, qui ont marqué en premier dans cinq des six parties. Les Blue Jackets ont eu l'avance pendant seulement 20 :47 dans la série.

« Ça gruge beaucoup d'énergie », a avoué le défenseur Seth Jones. « Nous l'avons fait toute l'année. C'est comme ça que nous avons atteint les séries, en jouant en tirant de l'arrière pendant les deux derniers mois de la saison. »

« Nous avons pris des risques et ils nous ont fait payer. C'est ce qu'une bonne équipe est capable de faire. C'est difficile de puiser l'énergie pour venir de l'arrière de deux ou trois buts chaque match. »

5. Qu'en est-il de Bob?

Le gardien Sergei Bobrovsky a réalisé plusieurs arrêts spectaculaires en plus d'offrir aux siens une sortie de 54 arrêts dans le match no 2 pour compenser une défensive poreuse, mais il a accordé trop de buts faciles.

Video: CBJ@WSH, #5: Kuznetsov bat Bobrovsky entre les jambes

Il a montré une moyenne de buts alloués de 3,18 et un pourcentage d'arrêts de ,900 dans la série. En 24 parties de séries, il affiche un dossier de 5-14 avec une moyenne de 3,49 et un pourcentage de ,891.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.