Skip to main content

Un autre duel enlevant à prévoir entre Crosby et Ovechkin

Il s'agira du quatrième affrontement en séries entre les deux vedettes, et du troisième en trois ans

par Siniša Šindik / Collaborateur LNH.com

Que seraient les séries éliminatoires de la Coupe Stanley sans un affrontement entre Sidney Crosby et Alex Ovechkin?

Avec leur victoire face aux Blue Jackets de Columbus, les Capitals de Washington ont pris rendez-vous avec les Penguins de Pittsburgh en deuxième ronde pour une troisième année consécutive - de quoi ravir les partisans de hockey à travers la ligue.

Les Capitals ont fait preuve d'une belle force de caractère en première ronde pour venir de l'arrière et éliminer les Blue Jackets. Ils ont ainsi accédé au deuxième tour des séries pour une quatrième année consécutive (datant de 2015), la plus longue séquence active de la LNH. 

Le problème, c'est que le parcours d'Ovechkin et sa bande a toujours pris fin abruptement, jusqu'à présent du moins. Au total, il s'agira du quatrième affrontement entre les deux premiers choix au total des repêchages de 2004 et de 2005, mais chaque fois c'est « Sid the Kid » qui a eu le dessus avec trois victoires en autant de confrontations.

« J'ai très hâte. C'est une énorme opportunité pour nous de faire un pas de plus vers l'avant. Évidemment, ce sont les doubles champions de la Coupe Stanley. Ils savent jouer. Ils savent comment gérer la pression. Ce sera une très grosse série pour nous », a déclaré Ovechkin au terme de la victoire face aux Blue Jackets.

À LIRE: Les Capitals passent à la ronde suivante en disposant des Blue Jackets

La pression sera forte pour le Russe de 32 ans et son équipe, mais il croit qu'ensemble, les Capitals peuvent y arriver.

« Nous avons confiance les uns envers les autres. Peu importe ce qui s'est passé dans les dernières saisons, nous devons rester unis. Nous devons nous en tenir au plan et respecter le système de jeu », a ajouté Ovechkin.

Deux vedettes en feu 

Ovechkin et Crosby ont tous les deux été des éléments clés pour leur équipe respective au cours de la première ronde. D'un côté, le capitaine des Penguins trône au sommet des pointeurs, à égalité avec son coéquipier Jake Guentzel, avec une récolte de 13 points en six matchs (six buts, sept passes).

De l'autre côté, le capitaine des Capitals est le deuxième meilleur pointeur de son équipe, derrière John Carlson (neuf points), alors qu'il a amassé huit points (cinq buts et trois passes) en six rencontres.

Video: WSH@CBJ, #6: Ovechkin double l'avance d'une frappe

Or, ce qui est encore plus frappant, selon l'entraîneur-chef des Capitals, Barry Trotz, c'est la volonté et le dévouement du Tsar en zone défensive cette année - ce dernier a bloqué un tir de Ryan Murray à la toute fin du match no 6.

« C'est avec ce genre de jeu que tu obtiens le respect de tes coéquipiers. Il s'agissait d'un lancer bloqué à un moment crucial, qui nous a permis de sortir la rondelle de notre territoire et je lui donne probablement plus de crédit pour ça que pour ses deux buts », a mentionné Trotz au sujet du Russe.

« Tout le monde s'attend à ce qu'il marque, mais bloquer des tirs, c'est un aspect nécessaire du jeu. Ce sont les petits détails qui font la différence entre une victoire et une défaite », a conclu l'instructeur des Capitals.

Un riche historique entre les deux rivaux

Crosby et Ovechkin ont fait leur entrée dans la LNH en 2005-06. Ils ont croisé le fer au deuxième tour des séries éliminatoires de la Coupe Stanley en 2009, 2016 et 2017 - puis cette année encore. Non seulement les Penguins ont remporté chacune de ces séries, mais ils ont également fini par remporter la Coupe Stanley un peu plus tard à chacun de ces printemps.

Au total, en trois séries face aux Capitals de Washington au tournoi printanier, Crosby a récolté 22 points en 19 matchs (dix buts, 12 mentions d'aide). Au cours de la même séquence - mais avec un match de plus à son actif -, Ovechkin a amassé 26 points (12 buts et 14 passes) face aux Penguins.

Lorsqu'on regarde l'impressionnante feuille de route d'Ovechkin, on remarque qu'il a remporté sept fois le trophée Maurice-Richard (incluant cette année), une fois le trophée Art Ross, le trophée Calder et deux fois le trophée Hart. Cette saison, il a même inscrit son 600e but et son total de 49 buts marqués était le plus haut de toute la LNH.

Or, il y a une immense ombre au tableau qu'Ovi ne peut écarter. On lui rappelle constamment qu'il n'a non seulement jamais remporté la Coupe Stanley - ce que Crosby a accompli trois fois en plus d'avoir reçu le trophée Conn Smythe à deux reprises - mais qu'il n'a pas encore jamais franchi le cap de la deuxième ronde.

Pour l'instant, Ovechkin refuse de s'attarder à cette situation.

« C'est une question d'équipe. Nous avons eu des difficultés en deuxième ronde et nous devons croire en nos moyens. Il ne faut pas regarder derrière nous. C'est cette année qui compte. C'est une nouvelle saison et c'est une nouvelle série », a-t-il exprimé.

Pour sa part, Crosby s'attend à une série haute en émotions.

« Contre Washington, ce sont toujours des séries intenses et des matchs émotifs. Ce sont les matchs pour lesquels on pratique ce sport », a mentionné Crosby au Pittsburgh Post-Gazette.

Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis les débuts des deux hommes dans la LNH, mais lorsqu'ils s'affrontent, ça donne presque toujours lieu à des feux d'artifice.

En 2009, les deux joueurs avaient tenu des propos assez directs l'un envers l'autre.

« Qu'est-ce que je peux dire sur lui ? Il est un bon joueur, mais il parle un peu trop », avait déclaré Ovechkin à propos de Crosby. 

En réplique, Crosby ne s'était pas gêné lorsque questionné sur les célébrations toujours très enflammées d'Ovi.

« Qu'on aime ça ou non, c'est ce qu'il fait. Certaines personnes aiment ça, d'autres non. Personnellement, je n'aime pas ça », avait révélé Crosby.

Bref, la table est mise pour une autre série riche en émotions et haute en rebondissements. Est-ce qu'Ovechkin pourra enfin venir à bout de son plus grand rival ou bien est-ce que Crosby aura le dessus une fois de plus ? Nous aurons la réponse bientôt.

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.