Skip to main content

Les Blackhawks et les Kings apprennent à gérer l'adversité

Les anciennes puissances de l'Association de l'Ouest commencent à s'adapter aux changements derrière le banc

par Tracey Myers @TraMyers_NHL / Journaliste NHL.com

CHICAGO - Il n'y a pas si longtemps, les Blackhawks de Chicago et les Kings de Los Angeles étaient deux puissances de la LNH, se rappelle Patrick Kane.

« Oui, pendant une certaine période, c'était nous et L.A., les équipes à battre dans l'Ouest », a souligné l'attaquant des Blackhawks, vendredi.

Mais les temps ont changé pour les deux formations, qui ont remporté cinq Coupes Stanley de 2010 à 2015. Les deux équipes affichent des dossiers négatifs depuis le début de la saison, ont congédié leurs entraîneurs-chefs et tentent d'apprivoiser de nouveaux systèmes de jeu et une nouvelle approche alors qu'elles tentent de remonter au classement. Un réel défi que de réaliser ces objectifs en même temps.

« C'est une phase vraiment différente que ce qu'on a connu dans le passé dans les deux organisations, a indiqué Kane avant que les Kings ne viennent à bout des Blackhawks 2-1 en fusillade au United Center. Ils essayent de faire changer le vent de bord avec un nouvel entraîneur. Nous aussi. »

Les Kings, qui sont en dernière place de la section Pacifique, ont une fiche de 6-12-1 à la suite de leur défaite contre Nashville, samedi. Les Blackhawks, sixièmes dans la Centrale, ont un dossier de 7-8-5 alors qu'ils se préparaient à affronter le Wild du Minnesota à domicile, dimanche (18h H.E.; NHLN, WGN, FS-WI, FS-N+, NHL.TV).

Willie Desjardins a pris les rênes des Kings le 4 novembre en remplacement de John Stevens. Deux jours plus tard, Jeremy Colliton obtenait le même rôle chez les Blackhawks, promu des Icehogs de Rockford de la Ligue amércaine de hockey afin de prendre la relève de Joel Quenneville.

À LIRE AUSSI : Changer d'entraîneur en cours de saison: des résultats variésColliton devient le plus jeune entraîneur dans la LNH | Kopitar et les Kings se disent responsables du congédiement de Stevens

Après une demi-décennie à être au sommet de la LNH, les Blackhawks ont raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley alors que les Kings ont été balayés en première ronde contre les Golden Knights de Vegas. 

Retrouver la route du succès signifie s'adapter rapidement. Desjardins, qui a dirigé les Canucks de Vancouver de 2014 à 2017, veut que les Kings soient plus actifs à l'attaque. Les Kings sont 31e dans la LNH pour les buts marqués par match avec 1,94.

« C'est la chose sur laquelle Willie insiste, il veut toujours au moins quatre sinon cinq joueurs à l'attaque, a mentionné le défenseur des Kings Alec Martinez. Quand on regarde ailleurs dans la Ligue, on voit que le jeu évolue vers ça, surtout les défenseurs qui se portent à l'attaque et qui sont actifs. C'est une chose, mais au final, il faut profiter de nos occasions. »

Video: MIN@LAK: Muzzin fait tout le travail

Mais il y a toujours un défi quand vient le temps de mettre en place de nouvelles idées.

« Tu ne veux pas mélanger les joueurs, a dit Desjardins. Tu ne veux pas les lancer d'un coup dans un nouveau système, c'est pourquoi le camp d'entraînement existe. Tu dois construire. C'est ce que nous n'avons pas réussi à faire. On doit faire un plan de ce qu'on tente de faire et y aller lentement. 

« Chaque jour, on réussit de plus en plus à avancer. Un de nos problèmes, c'est qu'on ne marque pas. C'est ce qu'on tente de faire, mais on a donné plus de buts. Il y a plusieurs choses sur lesquelles on doit travailler. »

En effet, les Kings sont 18e dans la LNH pour les buts permis (3,11 par match), et plusieurs joueurs importants souffrent de blessures, comme les gardiens Jonathan Quick et Jack Campbell. Le joueur de centre Trevor Lewis s'est quant à lui fracturé un pied lors de l'entraînement de vendredi et ratera quelques semaines de jeu.

Les Blackhawks sont davantage en forme, mais ont permis trop de buts par match (3,40, 28e dans la LNH), et n'ont marqué que huit fois en 61 occasions en avantage numérique (13,1 pour cent, 28e dans la LNH). Sous Colliton, les Blackhawks jouent une défensive homme pour homme. Kane est fréquemment sur la glace durant les deux minutes de l'avantage numérique. Chicago a marqué une fois en 11 occasions sur le jeu de puissance depuis que Colliton est en poste.

« Je pense que le jeu de puissance s'en va dans la bonne direction », croit l'entraîneur-chef.

Les Blackhawks semblent sur la bonne voie. Ils ont mis un terme à une séquence de huit défaites consécutives (0-6-2) et ont obtenu des points lors des trois derniers matchs (1-0-2).

Video: LAK@CHI: Saad crée l'égalité grâce à Toews

« On s'améliore chaque jour. Même lors des entraînements, quand on voit du vidéo, les gars apprennent quand même rapidement, a affirmé l'ailier gauche Brandon Saad. On vit dans l'urgence. Une fois que tu te retrouves trop loin au classement, c'est difficile de revenir dans cette Ligue. On veut amasser des points de toutes les manières possibles, mais on veut surtout terminer tous les matchs avec deux points. »

L'attaquant Tyler Toffoli croit que les choses tourneront bientôt de côté pour les Kings.

« Plusieurs d'entre nous tentent de jouer du meilleur hockey et trouver un moyen de gagner des matchs. Mais ce qu'il faut, c'est jouer mieux et travailler plus fort, jouer pendant 60 minutes, en équipe, et les choses vont s'améliorer. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.