Skip to main content

Les joueurs sont à blâmer pour le congédiement de Stevens, selon Kopitar

« Nous n'avons pas joué à la mesure de notre potentiel et nous le savons », a déclaré le capitaine des Kings

par Dan Greenspan / Correspondant LNH.com

EL SEGUNDO, Californie -- Anze Kopitar et ses coéquipiers ont accepté de porter sur leurs épaules le fardeau du congédiement de l'entraîneur des Kings de Los Angeles John Stevens et ils ont promis de mieux jouer sous les ordres du nouveau pilote Willie Desjardins.

« Nous n'avons pas joué à la mesure de notre potentiel et nous le savons, et [Stevens] a perdu son poste à cause de ça, a déclaré Kopitar après l'entraînement de lundi. On dit que c'est une façon d'amener l'équipe à prendre un nouvel élan, mais c'est le dernier recours. Ceci est notre dernière chance de réaliser qu'il faut se mettre en branle pour éviter de prendre trop de retard. »

Stevens et l'entraîneur adjoint Don Nachbaur ont été remerciés, dimanche, après que Los Angeles eut amorcé la saison en affichant un dossier de 4-8-1, une séquence qui a notamment vu l'équipe perdre sept de ses neuf plus récentes rencontres (2-7-0). Les Kings occupent le dernier rang dans l'Association Ouest, à huit points des Sharks de San Jose, les détenteurs de la deuxième place de quatrième as qui donne accès aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Ils montrent par ailleurs le pire différentiel de buts dans la LNH, soit moins-17.

Selon le directeur général Rob Blake, les difficultés que son équipe connaît sont attribuables à une absence « d'esprit de compétition et de passion » chez les joueurs.

« Eh bien, tu ne te retrouves pas dans la cave du classement en jouant avec passion, a noté l'attaquant Kyle Clifford. C'est là un élément que tu dois intégrer à ta façon de jouer. Nous avions bâti ce genre de mentalité où nous visions la victoire à chaque match et c'est là quelque chose qu'il faut retrouver. »

Bien que Kopitar soit en désaccord avec certains éléments de l'évaluation qu'a fait Blake de la situation, il réalise fort bien que quelque chose doit changer.

À LIRE AUSSI : Les Kings congédient John Stevens | Quick absent pendant une période indéterminée

« En bout de ligne, le niveau de performance n'a pas été au rendez-vous, a-t-il reconnu. Il faut tout simplement mieux jouer. Que ce soit en affichant plus de passion, en travaillant plus fort, en travaillant de façon plus intelligente, peu importe comment vous voulez appeler ça, il faut juste mieux jouer et remporter des matchs. »

Desjardins a décroché une médaille de bronze en tant qu'entraîneur de l'équipe canadienne qui a pris part aux Jeux olympiques de 2018 à PyeongChang. Il a par ailleurs dirigé les Canucks de Vancouver de 2014 à 2017 ; il a présenté un dossier de 109-110-27 avec cette formation et participé aux séries une fois.

L'ancien attaquant de la LNH Marco Sturm, qui a remporté une médaille d'argent dans le rôle d'entraîneur de l'Allemagne aux JO de 2018, a été embauché au poste d'adjoint. Il rejoindra les Kings la semaine prochaine, quand la Coupe Deutschland sera terminée et qu'il aura complété son mandat avec l'équipe allemande.

Le défenseur Dion Phaneuf a dit s'attendre à ce que l'approche qu'emprunte Desjardins amène les joueurs à jouer avec plus d'émotion.

Video: LAK@ANA: Phaneuf bat Miller d'un plomb en AN

« Je sais qu'il est passionné, a affirmé Phaneuf. J'ai souvent joué contre ses équipes et elles travaillent toujours fort. Ce sont des équipes compétitives, qui jouent du hockey bien organisé. »

Si le désir de gagner a fait défaut chez les joueurs sous les ordres de Stevens, ça n'a pas paru du tout à l'occasion du premier entraînement dirigé par Desjardins.

Lors de la séance d'une durée d'une heure, le nouvel entraîneur a mis l'accent sur les niveaux de compétition et d'intensité. À l'occasion de certains exercices, l'équipe était divisée en deux et les membres du groupe perdant ont dû faire des pompes sur la glace.

« Quand un nouvel entraîneur s'amène, il veut donner un coup de barre, a souligné Kopitar. J'ai trouvé que ç'a été un bon entraînement. Le niveau d'énergie était bon. Il y a eu quelques exercices que nous n'avions pas faits par le passé. Et je crois que les gars comprennent certainement la position dans laquelle nous nous trouvons, et nous nous sommes présentés pour travailler, tout en ayant du plaisir. Donc, ça s'est bien passé. »

Video: CBJ@LAK: Bobrovsky brille, mais Kopitar compte enfin

Durant la séance d'entraînement, Desjardins s'est beaucoup fié à l'entraîneur adjoint Dave Lowry et à l'entraîneur des gardiens Bill Ranford, affirmant que ce n'était pas le moment de modifier le système de jeu de façon importante après 13 matchs.

Desjardins s'est surtout attardé aux habitudes de travail et à certains petits détails.

« Je trouve que John [Stevens] a fait du très bon travail en instaurant des systèmes qui fonctionnent, a-t-il dit. Pour l'instant, il s'agit juste de trouver le moyen de bâtir là-dessus. »

Desjardins fera ses débuts derrière le banc des Kings, mardi, quand ceux-ci recevront les Ducks d'Anaheim (22h30 HE ; FS-W, PRIME, NHL.TV).

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.