Skip to main content

Plus que quelques heures avant le jour J

Le débat Jack Hughes ou Kaapo Kakko connaîtra enfin son dénouement dans moins de 24 heures au Rogers Arena de Vancouver

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

VANCOUVER - La longue attente est presque terminée. Plus qu'une dernière nuit de sommeil - ou d'insomnie - et les attaquants Jack Hughes et Kaapo Kakko seront fixés sur le sort qui les attend.

Les Devils du New Jersey mettront fin à ce suspense, vendredi (20h HE; TVAS, CBC, SN), quand ils révéleront enfin qui du centre américain ou de l'ailier finlandais sera le premier choix du Repêchage 2019 de la LNH.

Les Rangers de New York disposent du deuxième choix et devraient en principe mettre la main sur l'une des deux têtes d'affiche de cet encan.

À LIRELa tasse de café LNH: Aperçu du Repêchage 2019 | Les Poulin vivront un grand moment | Repêchage 2019: Hughes ou Kakko ?

Le suspense n'est peut-être pas si intenable étant donné que Hughes est considéré comme le meilleur joueur de l'encan depuis quelques années déjà, mais comme le dit le dicton, il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué.

« Ce serait incroyable d'être le premier choix, a déclaré Hughes lors d'une mêlée de presse avec quelques autres espoirs, jeudi. C'est tellement un gros accomplissement. Si ça se produit, je serais vraiment excité.

« J'imagine que je perdrai le fil des évènements quand j'entendrai mon nom. Je sais que tout se passe très vite, que tu rencontres plusieurs personnes. J'ai surtout hâte de retrouver ma famille et mes amis par la suite. Ce sont les gens qui m'ont aidé à me rendre ici. C'est mon repêchage, mais c'est aussi le leur. Ce sera très spécial. »

Hughes et Kakko ont croisé le fer à deux occasions en cours de saison - au Championnat mondial junior et au Championnat du monde - mais ont finalement fait connaissance à l'extérieur de la patinoire pour la première fois à l'aube de la première ronde.

Ils sont aussi bien de s'y habituer tout de suite parce que leurs noms n'ont pas fini d'être prononcés dans une même phrase et ils n'ont surtout pas fini d'être comparés l'un à l'autre.

« On s'est serré la main pour la première fois aujourd'hui, a dit Hughes. On ne s'est pas vraiment parlé. On sera lié pour longtemps en raison de la rivalité entre les Devils et les Rangers. On l'a vu avec Crosby et Ovechkin. Je ne dis pas qu'on sera Crosby et Ovechkin mais c'est cool d'être liés comme ça. »

Ironiquement, le premier épisode de la rivalité entre l'Américain et le Finlandais a eu lieu exactement là où les deux vivront le plus grand moment de leur jeune carrière, vendredi. Kakko avait eu le dessus sur Hughes en inscrivant le but gagnant dans une victoire de 3-2 de la Finlande face aux États-Unis en finale du CMJ, en janvier.

Il n'avait ensuite pas hésité à affirmer qu'il serait le premier choix de l'encan 2019. De quoi donner espoir à ceux qui souhaitent assister à la naissance d'une rivalité Crosby-Ovechkin 2.0.

Franche camaraderie

Malgré que l'attention soit en grande partie tournée vers eux - on a facilement pu l'observer par le nombre effarant de médias qui ont entouré les deux joueurs à l'étage supérieur du yacht sur lequel se tenait l'activité - Hughes et Kakko ne seront pas les seuls à avoir de la difficulté à fermer l'œil cette nuit.

Ils peuvent au moins trouver un peu de réconfort dans le fait qu'ils ne sont pas les seuls à vivre cette longue période d'incertitude. C'est ce qu'ont fait remarquer la majorité de la dizaine d'espoirs qui ont répondu aux questions des journalistes en matinée.

« C'est évidemment assez important de traverser tout ça en compagnie d'amis proches comme ces gars-là, a lancé l'attaquant Kirby Dach. Ils comprennent ce que tu vis. De l'extérieur, c'est difficile d'imaginer ce que c'est de gérer toute cette attention et les médias.

« C'est bien d'être avec eux et de savoir qu'ils vivent la même chose et qu'ils ressentent la même pression que toi. Nous avons développé une amitié et c'est très plaisant de passer du temps ensemble. »

Plus qu'une nuit et ils porteront des couleurs différentes. Leur amitié sera déjà mise à rude épreuve… ou peut-être pas.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.