Skip to main content

Rafaël Harvey-Pinard encore sur son nuage

L'attaquant québécois porte fièrement le chandail des Canadiens, l'équipe de son enfance

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Alors qu'il donne ses premiers coups de patin dans le cadre du camp de perfectionnement des Canadiens de Montréal, Rafaël Harvey-Pinard se remet à peine des émotions fortes qu'il a vécues avec sa famille en fin de semaine dernière.

L'attaquant âgé de 20 ans suivait le Repêchage 2019 de la LNH en direct à la télé, principalement afin de voir dans quelles équipes ses amis dans la LHJMQ seraient dispersés, au moment où les Canadiens l'ont sélectionné au 201e échelon du septième tour de la séance, samedi.

« Je regardais le repêchage à la télévision avec ma sœur et mes parents quand mon nom est apparu à l'écran », a raconté mercredi Harvey-Pinard qui est natif d'Arvida, au Saguenay. « Ma sœur m'a sauté dans les bras et mes parents ont figé. Beaucoup de larmes ont coulé. Ç'a été une belle surprise et de très beaux moments. J'étais réellement content. »

À LIRE : Le CH a osé avec Harvey-Pinard | Caufield se voit aux côtés de Kotkaniemi

L'an dernier, il était revenu bredouille de Dallas où le Repêchage 2018 s'était déroulé. Cette année, il ne voulait pas que la famille dépense de l'argent inutilement en se rendant à Vancouver parce qu'il ne croyait pas en ses chances d'être réclamé. 

« Avoir su, je me serais déplacé… »

À son âge, Harvey-Pinard s'attendait plutôt à recevoir des invitations d'équipes afin de participer à des camps de perfectionnement ou de recrues après une fructueuse saison qu'il vient de couronner par la conquête de la Coupe Memorial avec les Huskies de Rouyn-Noranda.

Mais d'avoir été repêché l'a comblé de bonheur, d'autant plus qu'il est un farouche partisan des Canadiens depuis sa tendre enfance.

« Le seul moment qu'on me permettait de me coucher plus tard, c'était quand les Canadiens jouaient, a-t-il relaté. Je regardais les matchs avec mon père et ce sont de précieux souvenirs. Mon joueur préféré était Mike Cammalleri. J'aimais également l'intensité de Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk était le fun à voir jouer. »

Video: Rafaël Harvey-Pinard à propos du repêchage

L'athlète de petite taille - 5 pieds 9 pouces, 173 livres -- a dit avoir hâte cette année de côtoyer Gallagher ainsi que d'autres joueurs du CH qui l'impressionnent comme Jonathan Drouin et Shea Weber.

« Ç'a été un sentiment merveilleux de porter le chandail et d'embarquer sur la glace pour la première fois », a-t-il admis à l'issue de sa première séance sur la glace, mercredi. « Je ne dois pas être trop impressionné. Je sais à quoi m'attendre pour avoir pris part au camp des Golden Knights de Vegas l'an dernier. Je serai comme une éponge et je donnerai l'effort maximum. »

Le CH croit que Harvey-Pinard a besoin d'une dernière saison dans les rangs juniors avant de faire le saut chez les professionnels. Le principal intéressé, qui appartient maintenant aux Saguenéens de Chicoutimi, a dit qu'il ne ménagera pas les efforts cet été afin d'être fin prêt à relever le défi.

« On verra par la suite où c'est préférable que je doive jouer », a mentionné Harvey-Pinard en disant vouloir améliorer son coup de patin. « On n'est jamais assez rapide. Moi qui suis un petit joueur, c'est censé être une de mes forces. Je vais travailler là-dessus ainsi que sur ma masse musculaire. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.