Skip to main content

Caufield se voit déjà avec Kotkaniemi chez les Canadiens

Le premier choix du Tricolore au récent repêchage est un petit vite dans tout

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - On dit de Cole Caufield qu'il est un petit vite sur la glace. Le premier choix des Canadiens de Montréal au récent repêchage devra rapidement en faire la démonstration au camp de perfectionnement de l'équipe cette semaine.

Caufield ne cache pas qu'il veut emprunter la voie rapide menant vers la LNH depuis qu'il été le 15e espoir sélectionné au Repêchage 2019 de la LNH à Vancouver, vendredi.

À LIRE : Caufield n'a aucun complexe d'infériorité | Les Canadiens s'entendent avec Mike Reilly

Comme l'Américain doit joindre les rangs du hockey universitaire américain à l'automne, avec les Badgers de l'Université du Wisconsin, et que, conséquemment, il ne pourra pas prendre part au camp d'entraînement du Tricolore en septembre, il doit montrer de quel bois il se chauffe cette semaine afin de convaincre les dirigeants de lui offrir un contrat.

« Je veux prouver que j'ai ma place ici », a claironné Caufield, mercredi, au début des séances sur la patinoire du complexe sportif Bell. « Je vais essayer de prouver ma valeur. Si ça fonctionne, tant mieux. Sinon, j'aurai encore beaucoup de temps devant moi. »

Caufield n'a pas fermé la porte face à la possibilité d'évoluer dans la Ligue junior de l'Ontario (OHL). Les Greyhounds de Sault Ste. Marie détiennent ses droits.

« Je ne suis pas sûr de la date à laquelle je dois donner une réponse à l'Université du Wisconsin. J'aborde les journées une à la fois et on verra après le camp », a-t-il affirmé.

« Je sais qu'il n'y a rien d'acquis et que je dois redoubler d'ardeur afin d'obtenir ce que je veux. Je suis prêt à mettre l'effort et ça commence maintenant. »

Video: Montréal sélectionne Caufield au 15e rang

Véritable machine à marquer des buts au sein du Programme de développement de l'équipe nationale américaine (USNTDP), Caufield ne manque pas de confiance en ses aptitudes du haut de ses 18 ans et 5 pieds 7 pouces.

« Je suis la combinaison parfaite (full package) », a-t-il répété quand on lui a demandé quel type de joueur il est.

« Je ne suis peut-être pas capable de tout faire encore, il me reste du travail à faire, mais ma petite taille est un atout dans le style de jeu que je préconise », a-t-il avancé.

« Je m'inspire d'un gars comme Alex DeBrincat des Blackhawks de Chicago. Je ne dis pas que j'essaie de modeler mon style au sien parce que j'essaie d'être Cole Caufield, mais il y a des ressemblances entre nous en raison de notre petite taille. DeBrincat connaît beaucoup de succès avec un joueur de la trempe de Patrick Kane. »

Quand on lui a demandé qui serait son Patrick Kane chez le CH, Caufield a répondu Jesperi Kotkaniemi. Le Finlandais, troisième espoir choisi au Repêchage 2018, vient de connaître une première saison très prometteuse dans la LNH.

« C'est le type de joueur de centre avec lequel j'aimerais jouer. Ce serait formidable », a précisé l'ailier droit qui porte le numéro 36.

« Ç'a été un sentiment incroyable de voir mon nom derrière ainsi que le logo devant qui est encore plus important, a-t-il commenté. C'est super de faire partie de l'organisation des Canadiens. Je suis très heureux de découvrir Montréal. Je n'y étais jamais venu auparavant. Le nouveau pont (Samuel-de-Champlain) est pas mal cool. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.