Skip to main content

Laine et Connor ratent le début du camp des Jets

Les deux joueurs autonomes avec compensation sont toujours sans contrat

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

WINNIPEG - Toujours sans contrat, les joueurs autonomes avec compensation Patrik Laine et Kyle Connor ont raté la première journée du camp d'entraînement des Jets de Winnipeg, vendredi.

Le directeur général Kevin Cheveldayoff a dit qu'il était difficile d'évaluer combien de temps encore il faudrait pour s'entendre avec les deux joueurs, mais l'attaquant Blake Wheeler a dit espérer que ça se règle très bientôt.

« C'est clair, nous sommes une meilleure équipe de hockey quand ces gars-là sont dans notre alignement et, encore une fois, puisque nous sommes leurs amis et leurs coéquipiers, nous les soutenons et nous voulons qu'ils obtiennent quelque chose à la hauteur de leur valeur, et qu'ensuite ils s'amènent au camp et soient contents d'être ici, a affirmé Wheeler. Mais nous ne contrôlons pas le reste et, dans une large mesure, ils ne contrôlent pas tout non plus. Ça va se gérer et se résoudre et quand ce sera le cas, nous allons leur donner l'accolade, les intégrer au groupe et les aider à se remettre dans le bain. »

À LIRE : Morrissey accepte une offre de huit ans | Byfuglien reçoit la permission de s'absenter du camp

Laine a récolté 50 points (30 buts, 20 passes) en 82 matchs la saison dernière. L'attaquant de 21 ans a marqué 110 buts à ses trois premières campagnes dans la LNH, le sixième total dans la Ligue durant cette période de temps.

Connor a amassé 66 points (34 buts, 32 aides) en 82 rencontres l'hiver dernier. L'athlète de 22 ans a inscrit 123 points (65 buts, 58 passes) en 158 affrontements au fil des deux dernières saisons.

Laine et Connor font partie d'un groupe relativement important de joueurs de premier plan qui sont joueurs autonomes avec compensation et qui ne se sont pas présentés au camp d'entraînement de leurs équipes respectives parce qu'ils sont toujours sans contrat. Ce groupe comprend les attaquants Brayden Point du Lightning de Tampa Bay, Mikko Rantanen de l'Avalanche du Colorado, Brock Boeser des Canucks de Vancouver et Matthew Tkachuk des Flames de Calgary, ainsi que le défenseur Charlie McAvoy des Bruins deBoston.

« C'est sûr que nous aimerions que tout soit fait et que nous puissions aller de l'avant, a dit Cheveldayoff. Je pense qu'évidemment, c'est ce que tout le monde vise. Si nous étions la seule équipe dans cette situation, il y aurait peut-être lieu de se poser des questions. Ça ne veut pas dire que c'est bien, ni que c'est mal. C'est un moment où tu aimerais que tout le monde soit là, à travailler pour atteindre des objectifs, et pour permettre aux entraîneurs de regarder différentes choses. »

Video: WPG@STL, #4: Connor donne la victoire aux Jets

L'entraîneur Paul Maurice a donné le défenseur Josh Morrissey comme preuve que les choses peuvent parfois changer rapidement quand on négocie un nouveau contrat. Morrissey a raté les deux premières journées du camp de l'année dernière alors qu'il était joueur autonome avec compensation, mais il a accepté un contrat de deux ans d'un montant de 6,3 millions $ le lendemain. (Morrissey a par ailleurs accepté jeudi une prolongation de contrat de huit ans d'une valeur de 50 millions $ qui entrera en vigueur à l'occasion de la saison 2020-21.)

Les absences de Laine et Connor n'étaient pas la seule raison pour laquelle l'atmosphère était différente au camp d'entraînement des Jets. Winnipeg a annoncé vendredi que le défenseur Dustin Byfuglien s'était vu accorder un congé autorisé, qu'il a demandé pour des raisons personnelles.

Il était déjà acquis qu'il y aurait des points d'interrogation au camp des Jets puisque le défenseur Tyler Myers a rejoint les Canucks de Vancouver à titre de joueur autonome sans compensation, Ben Chiarot a profité de son statut de joueur libre sans compensation pour accepter un contrat avec les Canadiens de Montréal, tandis que Jacob Trouba a été échangé aux Rangers de New York en retour du défenseur Neal Pionk et du 20e choix lors du repêchage 2019 de la LNH, qui a permis de réclamer le défenseur Ville Heinola.

Maurice a dit avoir choisi d'être optimiste en ce début de camp d'entraînement.

« Tu composes avec ça comme s'il s'agissait de blessures, a-t-il souligné. Il est possible qu'au match d'ouverture, tout ait été réglé, que les trois gars (Laine, Connor, Byfuglien) soient tous de retour dans la formation. Une chose est sûre, notre équipe de hockey va avoir une allure bien différente cette saison. »

Maurice a rendu visite à Laine durant la saison morte et il a affirmé que cette rencontre l'a encouragé.

« Le gros de la conversation a porté sur le développement, et je suis d'avis que son niveau de jeu au cours des six dernières semaines (de la dernière saison) a vraiment évolué, il a montré qu'il est en voie de devenir un attaquant de puissance de premier plan, qu'il a bien plus que juste un tir, a dit Maurice. Nous voulons vraiment qu'il reprenne là où il a laissé. »

Deux sujets n'ont pas été abordés durant la rencontre : le contrat de Laine et s'il avait le désir ou non de rester à Winnipeg, a indiqué Maurice.

« Je n'ai jamais parlé d'argent avec un joueur, ni de sa situation contractuelle, a-t-il fait savoir. Chaque fois que je rencontre un joueur qui est dans cette situation, ou que je discute avec lui au téléphone, c'est la première chose que je lui dis. Je ne m'en mêle pas parce que je n'ai aucun contrôle là-dessus.

« Nous avons parlé de hockey et ensuite, nous avons parlé de la vie. J'ai appris à le connaître un peu mieux, à mieux comprendre ce qu'il fait en dehors de la patinoire, ce qui l'amuse. Ce n'est jamais venu sur le tapis qu'il n'aime pas Winnipeg ou qu'il n'aime pas jouer ici. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.