Skip to main content

Les Blue Jackets profitent de la nouvelle approche de Tortorella

L'équipe utilise moins de données et est plus concentrée sur elle-même, et ça rapporte à l'approche de la deuxième ronde

par Craig Merz / Correspondant LNH.com

COLUMBUS -- Depuis le début des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, les Blue Jackets de Columbus ont choisi de ne pas se casser la tête quand il est question d'analyser le style de jeu de leurs adversaires.

Ça s'explique en grande partie par le fait que l'entraîneur John Tortorella a réduit la vaste quantité de renseignements qu'il fournit à ses joueurs au fil des années. Les imposants classeurs ont fait place aux séances vidéo et à d'autres ressources auxquelles les joueurs peuvent facilement accéder à partir de leurs appareils mobiles.

« Ils recevaient des livrets sur les joueurs et leurs systèmes de jeu », a-t-il expliqué en montrant un espace de six pouces entre ses mains pour démontrer à quel point ils étaient volumineux. « Je les ai toujours dans mon bureau. Je les apporte partout où je vais durant toutes mes séries éliminatoires. »

À LIREUn triomphe qui redore le blason de Columbus | Les Blue Jackets ajoutent Gavrikov à leur défensive

Ce changement est évident chez les Blue Jackets, qui ont balayé le Lightning de Tampa Bay dans leur série quatre de sept de première ronde dans l'Association de l'Est et qui attendent le gagnant du match no 7 opposant les Maple Leafs de Toronto aux Bruins de Boston, mardi au TD Garden (19h H.E.; NBCSN, CBC, SN, TVAS, NESN).

L'attaquant des Blue Jackets Brandon Dubinsky, qui a joué pour Tortorella avec les Rangers de New York entre 2008 et 2012, se souvient de ces livrets, mais il a admis qu'il n'a pas gardé les siens.

« Ils ne sont probablement pas aussi gros qu'il le fait croire, a noté Dubinsky. Honnêtement, et je ne suis pas certain qu'il aimerait entendre ça, mais je ne crois pas que les joueurs les ont ouverts souvent.

« Tu sais déjà qui tu affrontes, tu connais leurs tendances. Au cours d'une série, tu apportes des modifications. C'était plus du bois d'allumage que des renseignements auxquels je devais porter beaucoup d'attention. »

De son côté, Tortorella a souligné qu'il évolue depuis ses premiers jours comme entraîneur.

« La différence entre cette époque-là et aujourd'hui, c'est le jour et la nuit, a-t-il dit. Nous ne leur donnons plus de livres. Je ne les fais plus habiter dans des hôtels quand nous sommes à domicile. Je le faisais auparavant.

« Je pouvais rapidement épuiser une équipe en surchargeant les joueurs avec trop d'informations. Il faut désormais adopter une nouvelle approche pour préparer les joueurs. C'est totalement simplifié. C'est la base de ton système de jeu. »

Les joueurs des Blue Jackets participent à de brèves séances vidéo en équipe, sachant qu'ils pourront télécharger toute vidéo dont ils ont besoin à tout moment.

« Nous avons accès à toutes les vidéos, à des matchs complets, a mentionné Dubinsky. De mon côté, je regarde les mises en jeu. »

L'approche de Tortorella s'avère révélatrice pour l'attaquant Riley Nash, un vétéran de huit saisons dans la LNH qui en est à sa première campagne avec Columbus après avoir joué pour les Hurricanes de la Caroline et les Bruins.

« C'est le moins d'analyse avant une série que j'ai vue, a-t-il indiqué. Le message est davantage porté sur nous et notre style de jeu. Ç'a été un petit ajustement pour moi. Dans le passé, on passait plus de temps à étudier l'adversaire. La mentalité ici représente un changement. »

Video: CBJ@TBL, #2: Nash trouve la lucarne

Dubinsky a affirmé que les Blue Jackets sont prêts à affronter leur prochain adversaire, que ce soit Boston ou Toronto.

« C'est essentiellement une question de style de jeu et de reproduire les choses qui nous ont permis d'avoir du succès en première ronde », a-t-il dit. 

Les Blue Jackets se sont entraînés, mardi, pour la dernière fois avant de connaître l'identité de leur adversaire au deuxième tour. Le gardien Sergei Bobrovsky et l'attaquant Boone Jenner se sont entraînés pour la première fois depuis que Columbus a achevé le Lightning le 23 avril.

« Il est important de gérer ton niveau d'énergie à ce stade de la saison, a expliqué Bobrovsky. Il est important d'être à ton mieux et d'avoir l'énergie nécessaire pour exécuter ton style de jeu. »

Les défenseurs Ryan Murray, Adam McQuaid et Markus Nutivaara ont encore été absents de l'entraînement en raison de blessures au haut du corps.

Les Blue Jackets ne s'entraîneront pas mercredi, eux qui voyageront à Boston ou à Toronto.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.