Skip to main content

La mairesse de Seattle inspirée par la visite de la Coupe Stanley

Jenny Durkan estime que le hockey est voué à un bel avenir dans sa ville avec la présence de la 32e équipe de la LNH

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

SEATTLE - La mairesse de Seattle Jenny Durkan a jeté un regard vers le passé et elle a pensé à l'avenir.
 

Étalé devant elle, en décembre dernier, il y avait le butin sur lequel le monde du sport de Seattle avait mis la main jusqu'ici: un trophée Vince-Lombardi remporté par les Seahawks de la NFL à l'occasion du Super Bowl XLVIII, deux trophées de championnat de la WNBA décrochés par le Storm, en 2004 et en 2010, le trophée Larry-O'Brien obtenu par les SuperSonics de la NBA en 1979 et…

La Coupe Stanley.

À LIRE AUSSI: Seattle devient la 32e équipe de la LNH | Foire aux questions: Seattle | Le hockey a déjà des racines à Seattle| Expansion: repêchage d'expansion et réalignement à venir

Un siècle s'était écoulé depuis que les Metropolitans de Seattle de l'Association de hockey de la côte du Pacifique étaient devenus la première équipe américaine à remporter la Coupe, en défaisant les Canadiens de Montréal de l'Association nationale de hockey trois matchs à un au Seattle Ice Arena dans le cadre d'une série trois de cinq.

Le Temple de la renommée du hockey a amené la Coupe en ville pour célébrer le 100e anniversaire de ce titre, et la Commission des sports de Seattle avait décidé de regrouper les trophées à l'hôtel de ville. Durkan avait enfilé une réplique du chandail des Metropolitans pour l'occasion.

« Le fait d'être dans la même salle que la Coupe Stanley était plutôt remarquable, a indiqué Durkan. Mais ensuite, de voir tous les autres trophées remportés par le Storm, les Sonics, les Seahawks, et j'ai commencé à penser… »

Elle s'est arrêtée un instant.

« Ç'a été le début, a-t-elle affirmé. C'était comme, "Nous allons boucler la boucle". Nous avons été la première [ville américaine] à remporter la Coupe Stanley, et je veux ramener un autre championnat de la Coupe Stanley ici. »

La quête de Seattle pour une autre Coupe Stanley commencera en 2021-22. Le Bureau des gouverneurs de la LNH a approuvé la candidature de cette ville pour obtenir une équipe d'expansion, mardi.

Durkan, qui a été élue mairesse en 2017, a passé des mois à travailler avec les frères Leiweke jusqu'à ce que le conseil municipal de Seattle vote en faveur du projet d'aréna, le 24 septembre. Tim Leiweke est le président et chef de la direction du Oak View Group, la compagnie qui gère les rénovations du KeyArena, un projet de plus de 700 millions $ financé par le privé. Tod est le président et chef de la direction de NHL Seattle.

« Ce que j'adore avec eux, c'est qu'ils vont vous dire ce qu'ils peuvent faire, et ils vont vous dire ce qu'ils ne peuvent pas faire, et c'est un véritable partenariat, a déclaré Durkan. Nous avons été des négociateurs coriaces des deux côtés, alors il y a eu beaucoup de va-et-vient, des compromis. Il y a eu des moments où tout le monde disait que ça ne se ferait pas, mais nous savions que nous allions tous les deux rester à la table des négociations jusqu'à la fin, jusqu'à ce que ce soit chose faite. »

Quand le groupe de Seattle a fait sa présentation au comité exécutif de la LNH, le 2 octobre à New York, Durkan était présente pour parler au nom de la ville. Parmi les questions qu'on lui a posées: allait-on vraiment tomber en amour avec le hockey à Seattle?

« La réponse à cette question, c'est oui, a dit Durkan. La soif d'avoir une équipe est tellement grande à Seattle, et le hockey s'intègre vraiment bien à l'identité de Seattle. »

Durkan vante l'amour qu'ont les gens de Seattle pour le sport, ainsi que leur cran, leur éthique de travail et leur esprit d'entreprise. La région a vu naître des compagnies comme Amazon, Boeing, Costco, Microsoft et Nordstrom. La population est instruite, bien nantie et en croissance.

« Si vous voulez que le hockey soit le sport qui va être adopté par la prochaine génération, il n'y a pas de meilleur endroit que Seattle, parce que nous sommes l'endroit qui invente le futur, a dit Durkan. Nous avons des entreprises en ce moment qui ont des gens à leur emploi qui seront non seulement la base de partisans maintenant, mais leurs familles et eux seront également la base de partisans de l'avenir. »

Oui, Seattle ressent encore de l'amertume après avoir vu les Sonics quitter la ville pour s'installer à Oklahoma City et devenir le Thunder en 2008. Oui, la ville veut ravoir une équipe de la NBA. Cela ne veut pas dire pour autant que les gens ne veulent pas avoir une équipe de la LNH.

« Ils veulent les deux, a noté Durkan. Mais pour le moment, nous sommes enchantés d'avoir une équipe de hockey. J'ai beaucoup d'amis dont les enfants ont joué au hockey et cheminé dans le hockey. Ce n'est pas facile à faire à Seattle. Nous n'avons pas les patinoires. Il faut voyager pour disputer des matchs. Il n'y a pas d'équipe professionnelle ici. Je pense que nous allons avoir bien plus qu'une nouvelle équipe sportive. Je pense que grâce à la présence de cette équipe, l'habitude de patiner et de jouer au hockey va prendre racine dans toute la région. »

Les rénovations du KeyArena aideront le Seattle Center, l'aire piétonne du centre-ville bâtie à l'occasion de l'exposition universelle de 1962 où on retrouve plusieurs musées et activités culturelles. Par ailleurs, un centre d'entraînement de 75 millions $ à Northgate, un quartier commercial qui se trouve dans le nord de la ville, aura trois patinoires et donnera donc à la population davantage d'occasions d'aller patiner.

« Je pense qu'en revitalisant le Seattle Center, pour qu'il devienne à nouveau le coeur de notre ville et soit tourné vers l'avenir, cela va amener les citoyens de Seattle à aimer la ville comme moi je l'ai fait, a affirmé Durkan. Nous sommes en voie de revitaliser le secteur, et l'aréna en sera la clé de voûte. Ce sera un aréna de classe mondiale où nous réussirons à ramener la Coupe Stanley, où le Storm de Seattle fera son prochain parcours jusqu'au titre, où nous pourrons accueillir les meilleurs artistes musicaux. Ce sera fantastique.

« Et ensuite à Northgate, le complexe d'entraînement, je pense que ça va non seulement transformer le secteur, mais que ça va devenir un nouvel endroit, une nouvelle destination où les familles pourront aller pour avoir du plaisir, pour regarder et pratiquer un sport qui n'a pas encore atteint son plein potentiel ici. »

Imaginez un amphithéâtre rénové rempli de partisans portant des chandails de l'équipe de la LNH de Seattle. Imaginez Seattle qui remporte la Coupe Stanley à nouveau.

« Le sport rapproche les gens d'une manière unique, a mentionné Durkan. Dès que vous entrez dans un aréna ou un stade, que ce soit pour les Seahawks les Mariners ou le Storm, vous pouvez voir des gens de tous genres et de tous âges. Ils sont probablement éparpillés sur la totalité du spectre politique. La seule chose qui compte à ce moment précis, c'est leur équipe. Ils ont du plaisir ensemble. Ils rient ensemble. Ils crient ensemble. Ils se fâchent contre les arbitres ensemble. Et finalement, ils partent en ayant le sentiment d'avoir établi un lien.

« Je crois donc que le sport joue un rôle très important dans la vie civique, puisqu'il s'agit du seul espace où nous pouvons tous franchir la porte ensemble, à titre de partisans de Seattle. »
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.