Skip to main content

Poolers : Le top-50 des défenseurs de la LNH

Karlsson et Burns se retrouvent au sommet du classement maintenant qu'ils sont réunis à San Jose ; Petry pourrait être payant en début de saison avec les Canadiens

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com vous propose un classement hebdomadaire des 50 meilleurs défenseurs de la LNH pour les poolers pour la saison 2018-19. Le classement a été dressé en tenant compte de statistiques attendues bien précises : les buts, les mentions d'aide, les points en avantage numérique, les tirs au but, les mises en échec et le différentiel.

La transaction ayant fait passer Erik Karlsson des Sénateurs d'Ottawa aux Sharks de San Jose le propulse immédiatement au sommet du top-50. Karlsson débarque dans une équipe au visage fort différent des Sénateurs. San Jose regorge de talent offensif et Karlsson devrait former un duo explosif avec Brent Burns sur le jeu de puissance. Les deux pourraient franchir le cap des 70 points.

À LIRE AUSSI : Poolers : Le top-25 des gardiens | Poolers : Des nouvelles de l'infirmerie | Poolers : Cinq recrues sous le radar

Burns n'a marqué que 12 buts la saison dernière, mais avec un passeur comme Karlsson à ses côtés, il pourrait trouver le fond du filet avec beaucoup plus de régularité et retrouver une production offensive similaire à 2015-16 (27 buts) et à 2016-17 (29), au grand plaisir des poolers. Marc-Édouard Vlasic complétera le « Big Three » de San Jose, et le fait qu'il devrait jouer en compagnie de Karlsson fait automatiquement augmenter sa valeur.

Même s'il sera probablement moins productif offensivement que certains des joueurs classés après lui, Dustin Byfuglien se retrouve au quatrième rang, car il est le prototype du joueur idéal dans les pools à catégories multiples. En plus de mettre des points au tableau, Byfuglien est largement utilisé en avantage numérique, il tire souvent au filet et il frappe comme un train.

Video: VGK@WPG, #1: Un boulet de Byfuglien, les Jets en tête

Dougie Hamilton et Ivan Provorov sont également avantageux pour les poolers, car les deux devraient marquer plus de buts que la moyenne des défenseurs en plus de faire voir beaucoup de caoutchouc aux gardiens adverses. En 2017-18, Hamilton et Provorov ont marqué chacun 17 buts, au premier rang chez les défenseurs de la LNH, à égalité avec Victor Hedman. Hamilton a également décoché 270 tirs au filet, ce qui l'a placé au deuxième rang à ce chapitre parmi tous les arrières de la Ligue.

Il sera intéressant de voir comment se débrouilleront de vertes recrues comme Rasmus Dahlin et Miro Heiskanen. Le premier est un surdoué et il devrait obtenir beaucoup de temps de jeu avec les Sabres de Buffalo. De son côté, Heiskanen est très talentueux, mais il demeurera dans l'ombre de John Klingberg, à qui les Stars de Dallas confieront une grande partie du temps de jeu dans des situations offensives. C'est ce qui explique le si grand écart au classement entre les deux jeunes pour commencer la saison.

Deux joueurs qui pourraient grimper au classement sont Zach Werenski et Ryan Suter. Werenski a été opéré à l'épaule et pourrait rater le début de la saison tandis que Suter se remet d'une fracture de la cheville. Un lent début de saison est possiblement à prévoir pour eux, mais s'ils retrouvent leur vitesse de croisière rapidement, ils pourraient être très payants pour les poolers qui auront misé sur eux. Werenski a notamment inscrit 16 buts la saison dernière et Suter a été le deuxième défenseur le plus utilisé de la LNH.

Video: MIN@FLA: Suter déjoue Stalock d'un long tir dévié

Chez les Canadiens de Montréal, l'absence de Shea Weber jusqu'en décembre ouvre la porte toute grande à Jeff Petry, qui sera responsable de diriger la première vague du jeu de puissance. Quand Weber a raté 56 matchs la saison dernière, Petry a établi de nouveaux sommets en carrière au chapitre des buts (12), des passes (30), des points en avantage numérique (23) et des tirs (178). 

Cela dit, en fonction du format de votre ligue, il serait sage de penser à échanger Petry ou à opter pour un autre arrière quand décembre arrivera, car Weber reprendra les grosses minutes à son retour au jeu.

En terminant, j'ai choisi de faire une place à Thomas Chabot au sein du top-50. S'il y a un gagnant dans la transaction Karlsson à Ottawa, c'est bien lui. On ne s'attend pas à ce que les Sénateurs soient une puissance offensive, mais Chabot devient immédiatement l'homme de confiance de l'entraîneur Guy Boucher pour diriger l'avantage numérique et produire de l'attaque maintenant que Karlsson n'est plus dans les parages.

Classement des 50 meilleurs défenseurs

1. Erik Karlsson, Sharks de San Jose
2. Brent Burns, Sharks de San Jose
3. Victor Hedman, Lightning de Tampa Bay
4. Dustin Byfuglien, Jets de Winnipeg
5. John Klingberg, Stars de Dallas
6. Drew Doughty, Kings de Los Angeles
7. P.K. Subban, Predators de Nashville
8. Seth Jones, Blue Jackets de Columbus
9. John Carlson, Capitals de Washington
10. Roman Josi, Predators de Nashville
11. Shayne Gostisbehere, Flyers de Philadelphie
12. Torey Krug, Bruins de Boston
13. Kris Letang, Penguins de Pittsburgh
14. Dougie Hamilton, Hurricanes de la Caroline
15. Tyson Barrie, Avalanche du Colorado
16. Morgan Rielly, Maple Leafs de Toronto
17. Keith Yandle, Panthers de la Floride
18. Ivan Provorov, Flyers de Philadelphie
19. Alex Pietrangelo, Blues de St. Louis
20. Oliver Ekman-Larsson, Coyotes de l'Arizona
21. Mark Giordano, Flames de Calgary
22. Rasmus Dahlin, Sabres de Buffalo
23. Matt Dumba, Wild du Minnesota
24. Charlie McAvoy, Bruins de Boston
25. Zach Werenski, Blue Jackets de Columbus (BLÉ.)
26. Jake Gardiner, Maple Leafs de Toronto
27. Ryan Suter, Wild du Minnesota
28. Ryan Ellis, Predators de Nashville
29. Rasmus Ristolainen, Sabres de Buffalo
30. Mikhail Sergachev, Lightning de Tampa Bay
31. Aaron Ekblad, Panthers de la Floride
32. Shea Theodore, Golden Knights de Vegas
33. Brandon Montour, Ducks d'Anaheim
34. Will Butcher, Devils du New Jersey
35. Kevin Shattenkirk, Rangers de New York
36. Jake Muzzin, Kings de Los Angeles
37. Nick Leddy, Islanders de New York
38. Colton Parayko, Blues de St. Louis
39. Ryan Pulock, Islanders de New York
40. Duncan Keith, Blackhawks de Chicago
41. Justin Faulk, Hurricanes de la Caroline
42. Jeff Petry, Canadiens de Montréal
43. Thomas Chabot, Sénateurs d'Ottawa
44. Marc-Édouard Vlasic, Sharks de San Jose
45. Miro Heiskanen, Stars de Dallas
46. Sami Vatanen, Devils du New Jersey
47. Cam Fowler, Ducks d'Anaheim
48. Mike Green, Red Wings de Detroit (BLÉ.)
49. Oscar Klefbom, Oilers d'Edmonton
50. Colin Miller, Golden Knights de Vegas

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.