Skip to main content

Poolers : Le top-25 des gardiens de la LNH

Andrei Vasilevskiy profitera des nombreux éléments chez le Lightning

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

Ils sont les figures les plus imposantes de leur équipe et souvent, ceux sur qui tout repose. LNH.com vous propose un classement hebdomadaire des 25 meilleurs gardiens de la LNH pour les poolers pour la saison 2018-19.

Les catégories prises en compte sont les victoires, la moyenne de buts alloués, le pourcentage d'arrêts et les blanchissages.

Pour cette première édition, notre chroniqueur vous offre, en plus de son classement, une petite description pour chacun des cerbères.

1. Andrei Vasilevskiy, Lightning de Tampa Bay

Statistiques en 2017-2018 : 44-17-4; moyenne : 2,62; %Arr : ,920; 8 BL

Avec une telle équipe devant lui, Vasilevskiy s'impose comme le premier choix de ce classement. Le Lightning a une bonne défensive capable de l'aider, mais surtout, une offensive redoutable qui va lui faire gagner beaucoup de matchs.

2. Connor Hellebuyck, Jets de Winnipeg

Statistiques en 2017-2018 : 44-11-9; moyenne : 2,36; %Arr : ,924; 8 BL

À sa deuxième saison complète dans la LNH, il a grandement amélioré ses statistiques pour devenir l'un des meilleurs gardiens du circuit. Avec une telle équipe devant lui, s'il est en mesure de répéter ses exploits, c'est une valeur sûre.

3. Frederik Andersen, Maple Leafs de Toronto

Statistiques 2017-2018 : 38-21-5; moyenne : 2,81; %Arr : ,918; 5 BL

Andersen a inscrit des marques d'équipe chez les Maple Leafs l'an dernier pour le plus de victoires, même si la défensive de Toronto est son point faible. Avec l'addition de John Tavares, les victoires seront encore au rendez-vous.

4. Pekka Rinne, Predators de Nashville

Statistiques en 2017-2018 : 42-13-4; moyenne : 2,31; %Arr : ,927; 8 BL

Malgré d'incroyables statistiques et un trophée Vézina, Rinne n'a pas livré la marchandise en séries éliminatoires. Toutefois, les séries ne comptent pas dans un pool. Rinne devrait encore connaître une superbe saison à Nashville, où il est protégé par la meilleure défensive de la Ligue. Toutefois, avec l'émergence de son adjoint Juuse Saros, il ne faudrait pas se surprendre que sa charge de travail soit moins importante en 2018-2019.

5. John Gibson, Ducks d'Anaheim

Statistiques 2017-2018 : 38-21-5; moyenne : 2,43; %Arr : ,926; 4 BL

Il offre des performances solides et constantes depuis trois ans et il peut compter sur une défensive pas piquée des vers avec Hampus Lindholm, Josh Manson, Cam Fowler et Brandon Montour. Les Ducks devraient terminer parmi le top-6 dans l'Ouest.

6. Braden Holtby, Capitals de Washington

Statistiques 2017-2018 : 34-16-4; moyenne : 2,99; %Arr : ,907; 0 BL

Il a connu une mauvaise saison l'an dernier, mais il est revenu à lui-même en séries éliminatoires. Il s'agit de son été le plus court en carrière, ce qui pourrait jouer contre lui. Il devrait toutefois aller chercher quelques blanchissages, contrairement à l'an dernier.

7. Sergei Bobrovsky, Blue Jackets de Columbus

Statistiques 2017-2018 : 37-22-6; moyenne : 2,42; %Arr : ,921; 5 BL

Il est peut-être le meilleur gardien de la LNH, mais il ne joue pas avec la meilleure équipe, ce qui lui fait perdre quelques rangs. Il va avoir droit à beaucoup d'action durant la saison.

8. Tuukka Rask, Bruins de Boston

Statistiques 2017-2018 : 34-14-5; moyenne : 2,36; %Arr : ,917; 3 BL

Avec Jaroslav Halak comme adjoint, Rask pourrait obtenir quelques congés supplémentaires cette année. Avec l'âge, Zdeno Chara ne pourra peut-être pas le défendre aussi bien que dans le passé, mais le top-3 des Bruins, avec Torey Krug et Charlie McAvoy, demeure solide.

9. Jonathan Quick, Kings de Los Angeles

Statistiques 2017-2018 : 33-28-3; moyenne : 2,40; %Arr : ,921; 5 BL

À 32 ans, Quick est régulier comme une horloge, offrant des statistiques semblables chaque année. Surtout, il a résisté l'an dernier quand son équipe peinait à marquer des buts. Il n'a pas d'adjoint qui peut le menacer, donc il devrait voir beaucoup d'action. La place des Kings en séries n'est toutefois pas assurée.

10. Martin Jones, Sharks de San Jose

Statistiques 2017-2018 : 30-22-6; moyenne : 2,55; %Arr : ,915; 4 BL

Il n'a peut-être pas autant de talent brut que les autres gardiens au haut de cette liste, mais il vient de recevoir un cadeau de Noël avec l'ajout du défenseur Erik Karlsson chez les Sharks. La rondelle ne restera pas longtemps en zone défensive avec un trio d'arrières auquel s'ajoute Brent Burns et Marc-Édouard Vlasic. Son adjoint, Aaron Dell, fait bien et pourrait voir de l'action.

11. Matt Murray, Penguins de Pittsburgh

Statistiques 2017-2018 : 27-16-3; moyenne : 2,92; %Arr : ,907; 1 BL

Difficile saison pour Murray en 2017-2018. Il a été blessé, victime d'une commotion cérébrale, et ses statistiques n'ont pas été à la hauteur. Peut-il rebondir? Il a derrière lui Tristan Jarry, qui n'a pas mal fait dans son court passage dans la LNH et qui pourrait venir jouer dans ses plates-bandes. 

12. Marc-André Fleury, Golden Knights de Vegas

Statistiques 2017-2018 : 29-13-4; moyenne : 2,24; %Arr : ,927; 4 BL

Des statistiques fantastiques lors d'une saison magique à Vegas. Est-ce que Fleury et les Golden Knights seront aussi efficaces lors de la prochaine saison? Fleury a joué 84 matchs lors des deux dernières saisons et il s'agit en partie de la clé de ses incroyables chiffres. Peut-il être payant dans un pool en jouant moins de 50 rencontres?

13. Semyon Varlamov, Avalanche du Colorado

Statistiques 2017-2018 : 24-16-6; moyenne : 2,68; %Arr : ,920; 2 BL

Varlamov a vu beaucoup d'action en 2017-2018 (51 matchs) et ce, même s'il a raté un mois complet d'activités en janvier, puis a dû mettre une croix sur sa saison avec quatre matchs à faire. L'Avalanche peut-elle surprendre les experts comme l'an dernier et Varlamov offrir la même qualité de jeu? Un gros doute subsiste. 

14. Devan Dubnyk, Wild du Minnesota

Statistiques 2017-2018 : 35-16-7; moyenne : 2,52; %Arr : ,918; 5 BL

Le Wild a encore une bonne défensive, mais l'équipe se fait vieillissante. Le hockey de printemps au Minnesota ne semble pas assuré, et la tâche reviendra à Dubnyk de garantir une place en séries, lui qui devrait voir passablement d'action encore cette saison.

15. Antti Raanta, Coyotes de l'Arizona

Statistiques 2017-2018 : 21-17-6; moyenne : 2,24; %Arr : ,930; 3 BL

Un début de saison difficile, une blessure et une équipe qui ne gagnait pas. Raanta a rapidement oublié 2017, si bien qu'à partir du 1er janvier, il a maintenu une moyenne de buts alloués de 1,42 et un pourcentage d'arrêts de ,942 en 27 matchs, les meilleures statistiques de la LNH pour un gardien régulier. S'il poursuit sur cette lancée, et que les Coyotes progressent, il pourrait être une excellente carte cachée.

16. Carey Price, Canadiens de Montréal

Statistiques 2017-2018 : 16-26-7; moyenne : 3,11; %Arr : ,900; 1 BL

La grande énigme. Peut-il retrouver ses airs d'antan? Price vient de connaître deux saisons difficiles et il n'a pas été épargné par les blessures. Certains le voient encore parmi l'élite de la LNH, mais même s'il revenait à ses airs d'antan, la saison sera longue à Montréal et le potentiel de points qu'il peut récolter avec les victoires sera plutôt bas.

17. Ben Bishop, Stars de Dallas

Statistiques 2017-2018 : 26-17-5; moyenne : 2,49; %Arr : ,916; 5 BL

Il n'a pas la meilleure défensive de la Ligue devant lui, mais la progression d'Esa Lindell et la possible arrivée du troisième choix du repêchage de 2017 Miro Heiskanen pourraient lui donner quelques munitions. Bishop peut aussi voler un match, comme le démontrent ses cinq blanchissages l'an dernier. Les Stars se battront pour une place en séries, ce qui est loin de leur être assuré.

18. Roberto Luongo, Panthers de la Floride

Statistiques 2017-2018 : 18-11-2; moyenne : 2,47; %Arr : ,929; 3 BL

Abonné à l'infirmerie, il n'a disputé que 75 parties en deux saisons. C'est peu, mais quand il est sur la glace, on voit qu'il n'en a pas perdu beaucoup malgré ses 38 ans. Il se dit en forme, mais combien de matchs disputera-t-il? Si ce chiffre est au-dessus de 50, les prometteurs Panthers pourraient renouer avec les séries éliminatoires.

19. Jake Allen, Blue de St. Louis

Statistiques 2017-2018 : 27-25-3; moyenne : 2,75; %Arr : ,906; 1 BL

Un grand inconstant, capable du meilleur comme, trop souvent, du pire. Ses statistiques sont en chute libre depuis trois ans et les Blues ont raté les séries l'an dernier. Pourtant, l'équipe a un bon front défensif pour l'aider. Son poste pourrait être en danger, mais son adjoint, Chad Johnson, n'est pas le meilleur atout pour une formation qui veut retourner en séries.

20. Cam Talbot, Oilers d'Edmonton

Statistiques 2017-2018 : 31-31-3; moyenne : 3,02; %Arr : ,908; 1 BL

Deux saisons consécutives convaincantes, puis une catastrophique l'an dernier, à l'image de son équipe. La défensive à Edmonton ne s'est guère améliorée, si ce n'est que de la progression de Darnell Nurse. Bref, il ne devrait pas être très payant pour les poolers, à moins qu'il ne réussisse des miracles en compagnie de Connor McDavid.

21. Henrik Lundqvist, Rangers de New York

Statistiques 2017-2018 : 26-26-7; moyenne : 2,98; %Arr : ,915; 2 BL

Il a 36 ans, il a beaucoup ralenti, et il se retrouvera avec une équipe en reconstruction. Il serait donc bien étonnant qu'il soit payant pour les poolers. Le nouvel entraîneur David Quinn pourrait être tenté de donner davantage de départs à son adjoint de 22 ans Alexandar Georgiev.

22. Cory Schneider, Devils du New Jersey

Statistiques 2017-2018 : 17-16-6; moyenne : 2,93; %Arr : ,906; 1 BL

Incapable d'offrir des performances constantes pour une deuxième année consécutive, il a cédé sa place à Keith Kinkaid l'an dernier devant le filet des Devils. Il a été opéré à une hanche durant la saison morte et pourrait rater le début de la saison. Bref, Kinkaid pourrait s'avérer un aussi bon choix que Schneider.

23. Mike Smith, Flames de Calgary

Statistiques 2017-2018 : 25-22-6; moyenne : 2,65; %Arr : ,916; 3 BL

Un abonné à l'infirmerie et propice à connaître une mauvaise séquence. Les Flames, qui comptent sur une bonne défensive, devront l'appuyer puisqu'ils n'ont pas d'adjoint de grande qualité dans leurs rangs pour prendre la relève.

24. Carter Hutton, Sabres de Buffalo

Statistiques 2017-2018 : 17-7-3; moyenne : 2,09; %Arr : ,931; 3 BL

Il a fait des merveilles avec les Blues de St. Louis l'an dernier comme adjoint, si bien qu'il obtient, à 32 ans, sa première chance comme partant avec les jeunes Sabres. Une grosse commande.

25. Corey Crawford, Blackhawks de Chicago

Statistiques 2017-2018 : 16-9-2; moyenne : 2,27; %Arr : ,929; 2 BL

Son cas est inquiétant. Sa saison a pris fin le 23 décembre 2017, victime d'une commotion cérébrale. Les Blackhawks ne semblent pas en mesure de dire s'il pourra amorcer la saison. Acquis sur le marché des joueurs autonomes, Cam Ward pourrait bien devenir le gardien numéro un de l'équipe… qui risque fort de rater les séries à nouveau.

À surveiller : Carter Hart. Les Flyers de Philadelphie, qui semblent toujours éprouver des problèmes de gardien de but, pourraient faire signe au gardien de 20 ans très rapidement. Hart a connu une incroyable carrière junior avec une moyenne de 1,60 et un %Arr de ,930 à sa dernière saison avec les Silvertips d'Everett dans la Ligue de hockey de l'Ouest.

À oublier : Scott Darling. Les Hurricanes de la Caroline ont modifié leur visage en offensive tout comme en défensive, mais le maillon faible de cette équipe est devant le filet. Darling n'a pas livré la marchandise l'an dernier à sa première saison comme partant.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.