Skip to main content

Kovalchuk et Ovechkin enchantés d'être réunis chez les Capitals

Les attaquants russes rêvaient de jouer ensemble dans la LNH depuis qu'ils sont des adolescents

par Tom Gulitti @TomGulittiNHL / Journaliste NHL.com

ARLINGTON, Virginie - Jouer dans la même équipe de la LNH : voilà un scénario qu'Alex Ovechkin et Ilya Kovalchuk évoquent depuis qu'ils sont des adolescents.

Ce rêve deviendra réalité quand Kovalchuk fera ses débuts avec les Capitals contre les Jets de Winnipeg, mardi, au Capital One Arena (19h (HE);NBCSWA, TSN3, NHL.TV). L'attaquant de 36 ans a été obtenu des Canadiens de Montréal, dimanche, en retour d'un choix de troisième tour lors du repêchage 2020 de la LNH.

À LIRE AUSSI : Une partie de Kovalchuk restera à MontréalCrosby et Malkin félicitent Ovechkin pour ses 700 buts

« Je suis emballé pour lui, emballé d'avoir cette opportunité, a déclaré Ovechkin après l'entraînement matinal des Capitals. Et c'est un bon complément pour notre équipe, il nous donne de la profondeur, il nous donne plusieurs options qu'on peut chercher à exploiter, alors c'est une bonne chose. »

Kovalchuk et Ovechkin, qui a 34 ans dans son cas, ont fait connaissance à l'occasion d'un camp de hockey russe à Yaroslavl. Kovalchuk avait 14 ans et Ovechkin, 13 ans. Selon Kovalchuk, c'est depuis ce temps qu'ils parlent de la possibilité de jouer ensemble.

« Nous avons joué ensemble avec l'équipe nationale, mais jamais pour la même équipe [de la LNH], a souligné Kovalchuk. D'habitude nous bataillons l'un contre l'autre, mais c'est toujours bien, un peu plus tard dans ta carrière, d'avoir une chance comme celle-là de jouer ensemble, c'est certain. »

Ovechkin et Kovalchuk ont abordé le sujet, à la blague, aussi récemment qu'à Noël en décembre dernier, quand ils ont soupé ensemble en Floride. Kovalchuk était joueur autonome sans compensation à ce moment-là, après qu'il eut été soumis au ballottage et vu son contrat être résilié par les Kings de Los Angeles, le 17 décembre.

« Mais à ce moment-là, je ne savais pas si ça allait arriver ou non, parce qu'il y avait beaucoup d'obstacles en raison du plafond salarial et de la présence de plusieurs joueurs étoiles [chez les Capitals], a indiqué Ovechkin. Je ne suis pas un DG. Je ne peux pas prendre ces décisions-là. »

Video: WSH@NJD: Ovechkin inscrit son 700e but dans la LNH

Kovalchuk a fini par signer un contrat d'un an à deux volets avec les Canadiens, le 3 janvier. En se retrouvant à Montréal, il a relancé sa carrière. Après avoir récolté neuf points (trois buts, six passes) dans un rôle limité en 17 matchs avec Los Angeles, Kovalchuk a inscrit 13 points (six buts, sept aides) en 22 rencontres avec le club montréalais.

Mais les Canadiens, dont les chances de se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley sont minces, ont décidé d'échanger Kovalchuk. Quand le directeur général Brian MacLellan a demandé à Ovechkin ce qu'il pensait de la possibilité de voir Kovalchuk s'amener à Washington, il s'est dit ravi.

« J'ai dit, 'Oui, faisons-le si nous pouvons l'obtenir' », a indiqué Ovechkin.

La transaction a permis de réunir deux des buteurs russes les plus prolifiques dans l'histoire de la LNH. Ovechkin, le premier choix du Repêchage 2004 de la LNH, se classe au huitième rang dans l'histoire de la LNH et au premier chez les joueurs nés en Russie pour les buts, lui qui en compte 700 en 1145 matchs disputés au fil de 15 saisons. On lui rendra hommage au cours d'une cérémonie d'avant-match, mardi, alors qu'on soulignera le fait qu'il a atteint le cap des 700 filets quand il a marqué samedi contre les Devils du New Jersey.

En dépit du fait qu'il ait quitté pendant cinq saisons pour jouer dans la KHL de 2013 à 2018, Kovalchuk, qui a été réclamé au premier rang du Repêchage 2001 de la LNH par les Thrashers d'Atlanta, est quatrième chez les joueurs russes - et deuxième chez ceux qui sont encore actifs - avec 442 buts en 919 matchs dans la LNH en l'espace de 13 saisons. Sergei Fedorov est deuxième dans les annales de la Ligue avec 483 buts et Alexander Mogilny est troisième avec 473.

« C'est une situation plutôt exceptionnelle, tout d'abord, qu'il s'agisse de deux joueurs aussi estimés, qui ont été des pionniers de la transformation que le hockey juvénile russe a subie », a noté l'entraîneur des Capitals Todd Reirden, qui a été le coéquipier de Kovalchuk à Atlanta quand Kovalchuk était une recrue de 18 ans. « C'est en grande partie grâce à eux si le hockey russe a eu autant de succès, et s'il y a autant de joueurs de là-bas qui viennent ici et qui sont des joueurs d'impact dans la LNH.

« L'idéal, ç'aurait été de les avoir ensemble il y a 10 ans. Mais ils ont tous deux pris soin d'eux, ils s'entraînent correctement et ils ne visent qu'une chose, soit de remporter la Coupe Stanley. Ce sera leur objectif ici. »

Kovalchuk est l'un des cinq Russes à s'aligner avec les Capitals, avec Ovechkin, le joueur de centre Evgeny Kuznetsov, le défenseur Dmitry Orlov et le gardien recrue Ilya Samsonov. Il fera ses débuts avec les Capitals au sein d'un trio complété par l'ailier Carl Hagelin et le joueur de centre Lars Eller.

Video: MTL@PHI : Kovalchuk pousse la rondelle derrière Lyon

Ovechkin fera partie du premier trio avec Kuznetsov et Tom Wilson, mais il est possible que Kovalchuk et lui se retrouvent ensemble sur la patinoire au sein de la deuxième unité de l'avantage numérique.

« Nous avons tout le temps joué avec les équipes nationales aux championnats du monde, a souligné Ovechkin, qui est le troisième buteur dans la LNH en ce moment avec 42 filets. Mais je le connais avant tout comme une personne formidable, un coéquipier remarquable et un excellent joueur. Il va nous aider à aller chercher ce que nous voulons. »

Et ce que les Capitals veulent, c'est un deuxième championnat de la Coupe Stanley en trois saisons. Kovalchuk a regardé à distance Ovechkin et les Capitals remporter la Coupe pour la première fois en 2018.

« J'ai été un des premiers à appeler [Ovechkin], a dit Kovalchuk. Je pense que notre pays au grand complet était content pour lui, et content pour les autres joueurs russes. Vous savez, les Capitals sont évidemment une équipe populaire en Russie. Il y avait beaucoup de monde qui était heureux. »

C'est le désir de remporter la Coupe qui a incité Kovalchuk à retourner dans la LNH en 2018. Il est venu près quand il a aidé les Devils à atteindre la Finale de la Coupe Stanley en 2012, mais le New Jersey s'est incliné en six matchs devant les Kings. Il avait le sentiment qu'il devait revenir en Amérique du Nord pour achever le travail.

« C'est une des raisons, alors je vais continuer d'essayer de pousser, a déclaré Kovalchuk. Et je crois que nous avons tous les atouts ici, alors c'est à moi de travailler fort pour m'intégrer, pour que nous puissions collectivement bien jouer dans les séries. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.