Skip to main content

Une partie de Kovalchuk restera à Montréal

Le vétéran attaquant russe n'a pas fait ses adieux aux Canadiens avant de partir pour Washington, lundi

par Robert Laflamme @bobthefire

BROSSARD - C'est comme si une partie d'Ilya Kovalchuk demeurera à Montréal, même s'il est maintenant un membre des Capitals de Washington. Le vétéran attaquant russe est venu saluer ses anciens coéquipiers des Canadiens, lundi matin. C'est tout juste s'il ne leur a pas dit « à bientôt ».

« Ce ne sont pas des adieux », a répondu Kovalchuk aux journalistes, quand on lui a posé la question.

À LIRE : Kovalchuk échangé aux Capitals | Thompson passe aux Flyers

C'est le sentiment que les joueurs ont eu quand il est allé les voir avant la séance d'entraînement de l'équipe, à Brossard.

« Il a tenu à nous remercier, mais on a senti que ça va l'intéresser de revenir, a admis le joueur de centre Phillip Danault. Il s'est vite intégré dans le groupe, c'est un rassembleur. Il a fait tellement de bonnes choses pour nous. J'imagine qu'on voudra le réaccueillir à bras ouverts. »

Il coulera beaucoup d'eau sous les ponts d'ici au 1er juillet, mais Kovalchuk a confirmé que Montréal sera une destination fort prisée sur sa liste s'il devait obtenir le statut de joueur autonome sans compensation.

Une fleur 

On a compris qu'il en devra possiblement une au directeur général Marc Bergevin parce qu'il lui a fait une fleur en le cédant aux Capitals, en retour d'un choix de troisième tour.

« Il aurait pu m'envoyer ailleurs, je le sais, mais il m'a demandé quelle équipe je préférerais, a-t-il précisé. Washington est une bonne destination pour moi. Je connais plusieurs joueurs russes. »
Plus tard, il a avancé que Bergevin l'a envoyé aux Capitals même s'il avait reçu de meilleures offres pour lui.

« Il a été très professionnel, a-t-il affirmé. J'ai apprécié comment il a géré la situation. Ça en dit long sur l'homme. »

Une excellente décision

Kovalchuk a dit qu'il ne conservera que de bons souvenirs de son association de quelques mois avec les Canadiens.

« Je ne connaissais rien de l'équipe, ni personne. Mon agent m'a dit que je devrais venir et je l'ai écouté. Ç'a été une de mes meilleures décisions sur le plan hockey. J'ai beaucoup aimé la ville et l'équipe. C'est comme une famille, le personnel d'entraîneurs, les dirigeants, le propriétaire.

« Personnellement, je ne changerais pas une seule seconde de l'aventure », a-t-il ajouté en soulignant l'accueil que les partisans lui ont réservé.

Video: MTL@NJD : Kovalchuk fait taire la foule en fusillade

Kovalchuk a eu de très bons mots à l'endroit de l'équipe qu'il dit vouer à un brillant avenir, avec tous ses jeunes. Il n'a pas tari d'éloges à l'endroit de Nick Suzuki. 

« C'est flatteur de la part d'une légende du hockey, a réagi Suzuki. Il m'a dit avant de partir de continuer de travailler fort et que j'étais promis à un bel avenir avec les Canadiens. »

Kovalchuk s'est dit très heureux de retrouver son bon ami Alex Ovechkin au sein d'une équipe très compétitive comme les Capitals. 

« Nous avons longtemps jasé ensemble dimanche soir », a-t-il confié en parlant d'Ovechkin. Nous avons souvent été des coéquipiers dans l'équipe nationale de Russie. Mais c'est la première fois que nous jouerons ensemble dans la Ligue nationale. 

« Je pense que je peux aider les Capitals. Je veux gagner la Coupe Stanley. C'était l'objectif à mon retour dans la Ligue nationale, il y a quelques années. »

Libéré par les Kings de Los Angeles en décembre, Kovalchuk a redonné un essor à sa carrière en joignant le CH au début de l'année 2020. En 22 rencontres, il a totalisé 13 points, incluant six buts (trois gagnants), tout en montrant une fiche en défense de plus-6.

« Doux-amer » pour Thompson

Échangé aux Flyers de Philadelphie lundi matin, pour un choix de cinquième tour en 2021, Nate Thompson n'a également pas fermé la porte pour un retour avec le CH, l'été prochain.

« C'est un sentiment doux-amer », a commencé par dire Thompson, avant de se diriger en Pennsylvanie. « J'ai adoré mon temps ici. Le groupe de joueurs et de dirigeants est super. Je n'ai rien de mal à dire de personne.

« C'est difficile de partir, mais c'est une belle occasion qui s'offre à moi de rallier les rangs d'une équipe qui devrait participer aux séries éliminatoires et même faire un bon bout de chemin en séries. »

Thompson, âgé de 35 ans, a été échangé à la date limite des transactions pour la troisième année de suite.

« C'est ce qu'on appelle un tour du chapeau, a-t-il lancé à la blague. Je m'attendais à partir. C'est le sort qui vous attend habituellement quand vous ne paraphez que des ententes d'une saison, a-t-il continué. Je peux au moins me dire que des équipes me veulent. L'aventure se poursuit pour moi et je savoure chaque moment. » 

Acquis des Kings de Los Angeles à la date limite des échanges en 2019, Thompson a rendu de bons services au CH.

Cette saison, il a obtenu quatre buts et il a récolté 10 passes en 63 matchs. Il part avec cinq filets et 16 passes en 88 rencontres dans l'uniforme bleu-blanc-rouge.

Peca à Ottawa

Bergevin a procédé à un échange mineur avec les Sénateurs d'Ottawa, leur envoyant l'attaquant des ligues mineures Matthew Peca afin d'obtenir l'attaquant Aaron Luchuk et d'engranger un autre choix de repêchage pour cette année - septième tour.  

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.