Skip to main content

Repêchage 2019: Kaedan Korczak suit les conseils de Shea Weber

Le jeune défenseur a développé une relation avec le vétéran capitaine des Canadiens

par Aaron Vickers / Correspondant NHL.com

Kaedan Korczak n'a pas besoin de regarder bien loin pour trouver un peu d'inspiration. Les couloirs de la Prospera Place, le domicile des Rockets de Kelowna, en sont remplis.

Sur une murale qui tapisse quelques sections de l'aréna, les photos de Scott Hannan, Duncan Keith, Josh Gorges, Luke Schenn, Tyler Myers, Tyson Barrie, Josh Morrissey et Madison Bowey lui servent de rappel sur une base hebdomadaire.

L'espoir admissible au prochain repêchage de la LNH tente de devenir le prochain défenseur des Rockets à parvenir à la LNH. 

« C'est le rêve », a dit celui qui est considéré comme le 32e meilleur espoir en Amérique du Nord sur la liste finale du Bureau central de dépistage de la LNH. « C'est bien de voir tous ces défenseurs. La liste est longue. J'espère que mon nom s'ajoutera à cette liste, ça m'inspire beaucoup. »

À LIRE AUSSI : Sur le radar : Joël Teasdale, taillé pour les sériesRepêchage 2019 : L'apprentissage de Nolan Foote a commencé très tôtRepêchage 2019: Jordan Spence a surpris tout le monde

Il y a cependant un défenseur duquel Korczak s'inspire davantage et on peut comprendre pourquoi.

Shea Weber, un vétéran de 14 saisons et un ancien des Rockets, a joué un rôle particulier pour aider le jeune arrière de 18 ans à naviguer à travers les aléas de sa saison d'admissibilité au repêchage.

Les deux ont forgé une relation l'été dernier qui s'est poursuivie tout au long de la campagne.

« Shea m'a texté cet été et m'a dit de ne pas m'en faire et de lui écrire si j'avais des questions », a expliqué Korczak, qui a récolté 33 points en 68 matchs cette saison. « C'était bien d'avoir ses conseils. »

Il est clair que le premier message a été assez surprenant pour Korczak. Aussi inattendu que difficile à croire.

« Mon téléphone me disait que c'était peut-être Shea Weber, s'est-il souvenu. Je pensais que quelqu'un essayait de me faire une mauvaise blague. Mais non, c'était vraiment lui. Ma famille de pension a encore de bons liens avec lui. »

Weber a été sélectionné au deuxième tour (49e au total) du repêchage de 2003 par les Predators de Nashville et a 925 matchs à son actif avec les Predators et les Canadiens de Montréal. 

Il se souvient encore très bien de son année de repêchage.

« Beaucoup de choses surviennent pendant cette année, a dit le défenseur de 33 ans. Je lui ai dit de ne pas se soucier de tout ce qui se disait, de jouer comme il peut le faire et que le reste allait rentrer dans l'ordre. Si l'équipe connaît du succès, tu en connaîtras également. »

Plus facile à dire qu'à faire. En 2019, l'attention portée au repêchage est un peu plus intense qu'à l'époque de Weber. 

« J'essaie de ne pas trop y penser, a dit Korczak. Il se passe beaucoup de choses. Même à l'école, c'est difficile. Je tente de ne pas me concentrer là-dessus.

« C'est assez dur, même quand des membres de ma famille m'envoient des messages sur ce qui se dit sur moi. J'essaie de bloquer ce bruit. C'est partout sur les réseaux sociaux. J'essaie de ne pas y penser. Je vais à l'école, je passe du temps avec mes amis et je vais à l'aréna. »

Weber aurait bien aimé avoir le soutien d'un joueur de la LNH quand il avait 17 ans. 

« Ç'aurait été assez cool, a-t-il indiqué. J'ai été chanceux d'être bien entouré, mais ç'aurait été plaisant d'avoir les conseils d'un joueur de la LNH, surtout à mon année repêchage. »

Korczak peut en témoigner. 

Ses meilleurs conseils proviennent d'un double médaillé d'or olympique (2010, 2014), d'un médaillé d'or de la Coupe du monde (2016) et d'un sextuple invité au Match des étoiles de la LNH (2009, 2011, 2012, 2015, 2016, 2017).

Bloquer le bruit. Ne pas consulter les classements. Contrôler ce que tu peux contrôler. Inspire-toi de ceux qui sont passés avant toi.

« Shea m'a dit de ne pas accorder trop d'importance à quoi que ce soit, a ajouté Korczak. C'est l'opinion d'une personne. Il m'a dit de me concentrer sur ce que je peux contrôler. Je ne peux rien faire pour le reste.

« Il m'a dit de me concentrer à m'améliorer chaque jour. C'est ce qui m'a le plus marqué. Il a été repêché en deuxième ronde et il s'en est assez bien tiré. Je m'inspire de ça. »

Avec la collaboration de Robert Laflamme, journaliste principal LNH.com

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.