Skip to main content

Drouin: « Je n'ai pas été à la hauteur »

L'attaquant des Canadiens a fait son mea culpa après avoir conclu la saison en queue de poisson

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Malgré qu'il ait égalé son sommet personnel au chapitre des points en une saison, l'attaquant Jonathan Drouin a fait son mea culpa alors que les joueurs des Canadiens dressaient un bilan de la dernière saison, mardi.

À LIRE AUSSI: Canadiens: Tout était dans l'attitudeHudon s'interroge sur son avenirCongestion au centre chez le CHBoucher: Une saison somme toute positive malgré le dénouement négatif

Le Québécois de 24 ans a bel et bien connu l'une des meilleures saisons de sa jeune carrière grâce à une récolte de 53 points, dont 18 buts, en 81 matchs. Le problème, c'est qu'il a inscrit 46 de ces points lors des 55 premières rencontres de la campagne.

« J'ai connu 60 bons matchs, j'ai atteint mon sommet personnel dans les points, a-t-il avancé. Mes derniers matchs n'ont pas été à la hauteur de mes attentes. À l'âge que j'ai maintenant et avec l'expérience que j'ai, je sais que je n'ai pas assez performé et que je n'ai pas été à la hauteur. »

Son manque de production a forcé l'entraîneur Claude Julien à réduire son temps d'utilisation et à le rétrograder sur les deux derniers trios de la formation. Le pilote montréalais l'a même utilisé durant seulement 9:57 lors d'un match de la plus grande importance au classement face aux Hurricanes, le 24 mars.

« Nous avons eu une bonne discussion avec lui ce matin, nous n'étions pas là pour lui frapper sur la tête, a indiqué le directeur général Marc Bergevin. Je voulais qu'il sache que nous sommes derrière lui et que nous lui donnerons tous les outils pour qu'il soit encore meilleur.

« Dans l'ensemble, il a connu une bonne saison. Il a simplement connu des difficultés en dernière partie de saison alors que les matchs étaient plus importants. On voyait qu'il travaillait fort, mais il s'est mis à se chercher et à tourner en rond. L'été lui fera le plus grand bien. »

Après avoir formé un duo d'enfer avec Max Domi en début de saison, il a disputé ses derniers matchs sur le troisième trio en compagnie de Joel Armia et de Jordan Weal. Il a conclu la saison avec un but et six aides - dont quatre au cours de la même rencontre - à ses 26 derniers matchs.

Video: NYI@MTL: Drouin marque sur un superbe jeu de passes

« Je n'ai pas produit et je suis un peu déçu, a-t-il dit. J'en ai parlé à Claude. Le blâme me revient aussi et je suis capable de comprendre pourquoi Claude a pris ces décisions. C'est un peu différent de quand j'avais 19 ou 20 ans. Je suis capable de comprendre la position dans laquelle on était. »

Tout allait si bien dans les premiers mois de la saison que jamais Drouin ne pensait être aux prises avec une aussi longue léthargie. De fil en aiguille, il a perdu confiance et n'a jamais été en mesure d'inscrire le but qui lui aurait permis de se relancer et d'aider les siens dans la lutte pour une place en séries.

Les Canadiens (44-30-8) ont terminé la saison avec 96 points et ont finalement raté l'objectif de peu.

« Dans les 60 premiers matchs, tout allait bien et ça m'a frappé, a reconnu Drouin. Ça fait partie de la vie. Je ne suis pas fier de la manière dont j'ai terminé la saison. Je n'ai pas cherché à blâmer qui que ce soit, j'ai essayé de trouver une solution.

Video: WPG@MTL: Drouin égalise rapidement la marque

« Avec la maturité que j'ai acquise à Tampa, j'ai été capable de me lever le matin et de jouer au hockey sans me concentrer sur les points. J'avais mis de côté ma production pour aider l'équipe à faire les séries, mais c'est sûr que je m'attendais à plus de moi-même. »

Toujours autant de plaisir

Malgré le fait que les amateurs et les médias se sont mis à le critiquer en fin de saison, Drouin a affirmé qu'il avait toujours autant de plaisir à jouer à Montréal au cours d'une mêlée de presse d'une quinzaine de minutes.

« Je ne lis pas tout ce qui se dit sur moi, ce sont des choses que je ne contrôle pas, a-t-il sagement répondu. Les gens voyaient que je ne produisais pas, mais je trouvais le moyen d'aider, quelle que soit la manière. Tu ne peux pas contrôler ce que les amateurs vont dire. Ma priorité c'était d'aider l'équipe.

« J'ai toujours été un joueur offensif et c'est pour ça que les médias étaient sur mon cas. Je veux produire et c'est ce à quoi je m'attends. C'est de trouver la constance et de le faire pendant 82 matchs. […] Ce n'est pas une année décevante; j'ai eu une séquence difficile, mais je vais revenir plus fort l'an prochain. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.