Skip to main content

Gourde veut copier Marchessault depuis que leurs chemins se sont croisés

Les rapprochements sont nombreux entre les parcours des deux Québécois qui se sont rencontrés dans l'organisation du Lightning.

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

Yanni Gourde espère que Jonathan Marchessault ne lui en tient pas rigueur. C'est qu'il essaie de dupliquer tout ce que Marchessault fait, d'emprunter la même voie que lui.

« C'est mon modèle, ma source d'inspiration, affirme Gourde en entrevue à LNH.com. Depuis que nos chemins se sont croisés, je veux tout copier ce qu'il fait et suivre ses traces. »

On peut effectivement dresser plusieurs rapprochements dans le cheminement des deux attaquants de la région de Québec qui s'illustrent dans la LNH, après s'y être pointés tardivement. 

Tous deux ont été boudés au repêchage de la LNH, ont brillé dans les rangs juniors avant de franchir les obstacles menant vers la « Terre promise » un à la fois.

Marchessault, âgé de 26 ans, des Golden Knights de Vegas est en avance sur Gourde du Lightning de Tampa Bay, qui est d'un an et demi son cadet.

Video: VGK@MIN: Marchessault bat Dubnyk sous la barre

Marchessault a terminé son passage chez les juniors en 2010-11 avec les Remparts de Québec, avec une saison de 95 points. Gourde l'a suivi la saison suivante en étant le meilleur marqueur de la LHJMQ grâce à une récolte de 124 points dans l'uniforme des Tigres de Victoriaville.

Marchessault a commencé sa longue marche vers la LNH par un essai au sein de l'équipe-école des Rangers de New York, dans la Ligue américaine de hockey (LAH). Il a piqué la curiosité des Blue Jackets de Columbus qui lui ont offert un contrat de trois ans en 2012. Il a disputé deux matchs avec eux en 2012-13, avant de passer au Lightning de Tampa Bay au cours de la saison 2013-14. Il a continué de manger son pain noir pendant presque deux saisons dans l'uniforme de l'équipe-école de Syracuse, dans la LAH.

C'est à cet endroit qu'il a rencontré Gourde qui s'est amené dans l'organisation du Lightning en deuxième moitié de la saison 2013-14.  

Gourde avait auparavant trimballé son baluchon dans l'organisation des Sharks de San Jose pendant quelques saisons, avant de recevoir l'appel de Julien BriseBois qui est l'adjoint du directeur général du Lightning Steve Yzerman.

« Jonathan et moi nous nous sommes rapidement liés d'amitié justement en raison de nos parcours qui se ressemblent », souligne Gourde.

Marchessault a finalement fait sa place avec le Lightning au cours de la saison 2015-16. Sa carrière a par la suite pris son envol dans l'uniforme des Panthers de la Floride, la saison dernière, avec 30 buts et 51 points.

Rendu disponible au repêchage d'expansion, il fait flèche de tout bois cette saison avec les Golden Knights qui viennent de lui accorder un contrat de 30 millions $ pour six ans à partir de la saison prochaine.

Gourde est demeuré dans son sillon pendant tout ce temps. Après avoir quitté l'anonymat vers la fin de la saison dernière, le voilà qui fait son nid chez le Lightning cette saison. Il totalise 30 points, incluant 16 buts, en 44 matchs. Il a maintenant dans sa mire de parapher une lucrative entente, à la conclusion de celle de 2 millions $ pour deux ans qu'il a acceptée l'été dernier.

Video: TBL@NSH: Namestnikov prépare le but gagnant de Gourde

La faute à St. Louis

Gourde peut dormir tranquille. Marchessault souhaite de tout coeur qu'il l'imite en obtenant un gros contrat. 

« Chacun emprunte son propre chemin, mais tous les chemins peuvent mener à Rome », image Marchessault qui demeure proche de Gourde. « Yanni a suivi jusqu'à maintenant exactement le même parcours que moi. Je lui souhaite de continuer. »

Ça fait une fleur au patineur de Cap-Rouge, près de Québec, d'être un modèle pour d'autres, comme il a lui-même eu de grandes sources d'inspiration.

Il y a d'abord eu Martin St-Louis, qui a été un pionnier pour plusieurs joueurs québécois de petite taille comme lui. Rendu dans les rangs juniors, Marchessault s'est ensuite intéressé à la montée de David Desharnais chez les Canadiens de Montréal.

« David est devenu celui que je voulais imiter. Je l'ai vu gravir les échelons. Il s'est établi comme un bon joueur dans la Ligue nationale et il est encore bon avec les Rangers cette saison. »

Sans le savoir, Desharnais a également été une source d'inspiration pour Gourde qui est originaire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage.

« David en a mangé des claques au visage. Regardez où il est rendu. C'est sûr que je me suis inspiré de son parcours. C'est un gars du coin en plus, mentionne-t-il au sujet du patineur natif de Laurier-Station. Je me disais que s'il avait été capable, je l'étais également. Que ce n'était pas impossible. » 

St. Louis, Desharnais, Marchessault, Gourde ont tous en commun d'être des battants et des acharnés. Depuis qu'ils pratiquent le hockey, on leur dit que le sommet de la pyramide leur est inaccessible, mais ils foncent tête première en faisant fi des préjugés.

« Je ne me suis jamais contenté de ce que j'ai accompli, je ne suis jamais satisfait, énonce Marchessault. Même rendu dans la Ligue nationale, après avoir connu une saison de 30 buts, j'en veux toujours davantage. Yanni a la même mentalité que moi. Il vient de signer un premier contrat avec un salaire garanti de la Ligue nationale, mais ça ne le satisfait pas. Il ne veut pas s'arrêter là. »

Marchessault n'a plus rien à voir avec le Lightning, mais il se permet tout de même de donner un conseil à ses dirigeants.

« À leur place, j'essaierais de mettre Yanni sous contrat avant qu'il obtienne son autonomie complète, suggère-t-il. On parle beaucoup des super-vedettes à Tampa, mais des joueurs polyvalents de la trempe de Yanni c'est plutôt rare. Il est bon à l'attaque et très responsable en défense. Il peut évoluer au centre ou à l'aile sur un des trois premiers trios. C'est le type de joueur indispensable pour une équipe. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.