Skip to main content

Fox veut passer à la prochaine étape chez les Rangers

Le défenseur et finaliste au trophée Hobey Baker se prépare à adapter son jeu pour les rangs professionnels

par Tom Gulitti @TomGulittiNHL / Journaliste NHL.com

ARLINGTON, Virginie - Adam Fox a passé un été comme les autres avec ses parents dans sa ville natale de Jericho, dans l'état de New York, jusqu'à ce que ses amis retournent à l'université à la mi-août.

C'est à ce moment que Fox a commencé à réaliser qu'il ne retournerait pas à Harvard pour sa quatrième année.

Le défenseur de 21 ans entamera plutôt sa quête de se tailler une place au sein de la formation des Rangers de New York pour le match d'ouverture. Ça commencera au Tournoi des espoirs de la LNH 2019, qui s'amorce vendredi au Centre Ice Arena de Traverse City, au Michigan.

À LIRE AUSSI : Trois enjeux à surveiller chez les RangersLes cinq meilleurs espoirs des Rangers

« Ce sera de toute évidence un ajustement », a mentionné Fox lors du Défi des recrues de l'Association des joueurs de la LNH (AJLNH), la semaine dernière. « C'est un peu bizarre de ne pas retourner à l'école, mais je suis fébrile de me mettre au travail. »

Défenseur mobile et doué offensivement, Fox a été finaliste au trophée Hobey Baker, remis annuellement au meilleur joueur de hockey en division 1 de la NCAA, après sa troisième année, la saison dernière. Il venait de mener la NCAA avec 39 passes et avait pris le quatrième rang au chapitre des points avec 48. Il a pris la décision de quitter Harvard et de faire le saut chez les professionnels après que les Hurricanes de la Caroline l'eurent échangé aux Rangers en retour d'un choix de deuxième ronde au Repêchage 2019 de la LNH et d'un choix conditionnel de troisième tour au Repêchage 2020, le 30 avril. Il a accepté un contrat de recrue de trois ans deux jours plus tard.

Fox a été sélectionné par les Flames de Calgary en troisième ronde (66e au total) du Repêchage 2016. La Caroline a acquis Fox dans une transaction, le 23 juin 2018, et après avoir été incapable de le mettre sous contrat, les Hurricanes ont accepté de l'échanger aux Rangers, son équipe favorite durant son enfance.

Maintenant, c'est à Fox de mériter son poste avec New York au camp d'entraînement.

« Ce serait génial, a dit Fox. C'est évidemment un rêve de jouer dans la LNH, et tu travailles tellement fort pour atteindre cet objectif. J'ai hâte de me mettre au boulot. »

Ayant une majeure en psychologie à Harvard, Fox compte compléter les cinq cours dont il a besoin pour obtenir son diplôme au cours des prochains étés. Cela dit, il a mis ses études en veilleuse cet été pour se préparer pour son premier camp d'entraînement de la LNH. Il s'est entraîné sous la tutelle du consultant en conditionnement physique des Rangers Ben Prentiss à Stamford, au Connecticut.

Fox (5 pieds 11 pouces, 180 livres) possède un gabarit qui représentera un défi pour lui dans la LNH, et il s'est évertué à gagner en force.

« Il y a plusieurs joueurs professionnels qui sont gros et rapides, a-t-il dit. C'est une des choses sur lesquelles j'ai travaillé. Je pense que j'ai une bonne vision du jeu. Je maîtrise l'aspect mental, mais tu essaies toujours de travailler sur l'aspect physique. »

Droitier, Fox voit une place disponible au sein de la formation derrière Jacob Trouba après que les Rangers eurent racheté les deux dernières saisons du contrat de Kevin Shattenkirk, le 1er août, surtout que le joueur autonome avec compensation Tony DeAngelo est toujours sans contrat. Mais Fox ne tient rien pour acquis.

« De mon côté, j'essaie de bien jouer, a-t-il indiqué. Évidemment, tu veux faire partie de l'équipe et avoir un rôle prédominant, mais tu dois le mériter. Il faut simplement que je joue bien, que j'utilise mon style de jeu et que j'aide l'équipe à gagner des matchs. »

Histoire de s'adapter au jeu dans les rangs professionnels, Fox a demandé conseil à d'anciens joueurs de Harvard comme l'attaquant Jimmy Vesey, qui a été échangé des Rangers aux Sabres de Buffalo le 1er juillet, et le joueur de centre Alexander Kerfoot, des Maple Leafs de Toronto. Fox aura peut-être la pression de livrer la marchandise, car il a incité les Hurricanes à l'échanger aux Rangers au risque de le perdre comme joueur autonome sans compensation après la saison, mais il ne voit pas les choses de cette façon.

En fait, Fox croit qu'il pourrait évoluer dans l'ombre au tournoi de Traverse City et au camp d'entraînement en raison de tout l'intérêt qu'il y aura pour les espoirs à l'attaque de New York Kaapo Kakko, le deuxième choix au total du Repêchage 2019, et Vitali Kravtsov, le neuvième choix au total du Repêchage 2018.

« Je ne vais pas me plaindre que Kakko et Kravtsov attirent l'attention sur eux, a expliqué Fox. Je ne saute pas sur la glace en cherchant l'attention. »

Fox veut se concentrer sur le hockey et sur l'apprentissage au cours des prochaines semaines, mais cet automne, il le fera sur la glace au lieu d'être sur les bancs d'école de Harvard.

« Plusieurs des joueurs le disent, il faut être comme une éponge, a noté Fox. C'est un peu la même chose que lors des camps de perfectionnement et au camp d'entraînement. Il y a plusieurs joueurs avec beaucoup d'expérience qui ont vécu les rigueurs d'une saison et d'un camp d'entraînement dans la LNH. Je dois simplement aller là-bas en étant ouvert d'esprit et à l'écoute. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.