Skip to main content

Edmundson, le héros obscur des séries

Le défenseur des Blues a haussé sa production offensive plus que tout autre joueur jusqu'à présent en séries

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

L'élimination des Hurricanes de la Caroline par les Bruins de Boston en quatre matchs ne veut pas seulement dire que l'équipe ne sera pas en mesure de remporter la deuxième Coupe Stanley de son histoire. Elle signifie aussi que deux des favoris pour être nommé le héros obscur des séries éliminatoires se retrouvent maintenant hors de la course.

Au milieu de la deuxième ronde, l'attaquant Warren Foegele et le défenseur Jacob Slavin dominait le classement des joueurs dont la production offensive en séries éliminatoires surpassait celle qu'ils avaient offerte en saison régulière. Ils étaient possiblement en voie de remporter le « trophée DiPietro-Pisani », nommé par LNH.com en l'honneur de Paul DiPietro et Fernando Pisani, deux joueurs qui ont marqué la formation des Canadiens de Montréal de 1993 et des Oilers d'Edmonton de 2006 en offrant des performances offensives étonnante en route vers la Finale de la Coupe Stanley.

À LIRE : Perron au sommet de son art en séries | Les Bruins s'attendent à ce que Chara soit remis pour la Finale

Ce classement de LNH.com comparait non seulement la production offensive des joueurs versus celle en saison, mais il double l'importance des buts, puisque c'est ce dont on se souvient des performances de Pisani et DiPietro.

Avant même la fin de la série face aux Bruins, on pouvait se douter que les deux joueurs des Hurricanes n'étaient plus de la course. Ils ont été blanchis dans la série, tout comme leur équipe.

Avec trois formations toujours en action, qui prend la place de Foegele au sommet? C'est le défenseur Joel Edmundson des Blues de St. Louis. 

Edmundson n'était pourtant pas sur le radar avant le début de la série contre les Sharks de San Jose, lui qui avait amassé trois points en 11 rencontres. Mais il a eu un rôle clé dans la série pour les Blues. Il a créé l'égalité 1-1 dans le premier match de la série en première période, mais St. Louis n'a pas été en mesure d'en profiter et s'est effondré pour s'incliner 6-3.

Video: STL@SJS, #1: Edmundson déjoue Jones et fait 1-1

Dans le deuxième match de la série, il s'est fait complice du but de Jaden Schwartz, en plus d'offrir une passe parfaite à Roberto Bortuzzo qui a inscrit le filet gagnant en fin de deuxième période. Puis, dans le troisième match de la série, il a amassé la deuxième aide sur le filet de David Perron. Finalement, vendredi soir, Bortuzzo a été blanchi dans le gain de 2-1 des Blues, qui lui permettra ainsi de disputer au moins six matchs dans la série.

Edmundson se retrouve ainsi avec 7 points en 15 matchs en séries. Or, il en avait obtenu 11 durant ses 64 rencontres en saison, dont deux buts. C'est, de loin, la plus importante hausse de production des présentes séries parmi tous les joueurs encore actifs.

Video: STL@SJS, #2: Bortuzzo marque un beau but du revers

« Les entraîneurs ne cessent de nous répéter qu'ils veulent qu'on envoie des rondelles au filet », a expliqué le défenseur de 25 ans après le deuxième match de la série. « Nos attaquants font un bon travail pour obtenir la rondelle en fond de zone et pour nous trouver à la ligne bleue. Ils foncent au filet et ils bloquent la vue du gardien, ce qui nous facilite la tâche. On tente alors de lancer le disque à travers les joueurs et nous sommes parfois chanceux et elle entre dans le but. »

Edmundson n'est pas le seul élément des Blues à se retrouver au sommet de ce classement. Jaden Schwartz continue de produire de manière régulière, si bien qu'il apparaît au deuxième échelon de ce classement. Schwartz a marqué 9 buts et obtenu 4 passes en 17 parties ce printemps. L'attaquant avait connu une saison décevante avec 36 points en 69 rencontres, mais il se reprend bien en séries éliminatoires en étant le meilleur pointeur des Blues.

Video: STL@SJS, #2: Schwartz trouve la lucarne contre Jones

Au troisième et quatrième rang de ce classement viennent deux joueurs des Bruins de Boston. Le défenseur Matt Grzelcyk connaît d'excellentes séries avec trois buts et quatre passes pour un total de sept points en 17 rencontres. C'est plus du tiers de sa récolte en saison régulière (18 points en 66 parties). Ses efforts ont d'ailleurs été récompensés par l'entraîneur-chef Bruce Cassidy, qui l'a jumelé à Charlie McAvoy sur la première paire de défenseurs lors du match no 4 face aux Hurricanes de la Caroline à la suite de la blessure de Zdeno Chara.

« Je suis l'un des plus grands partisans de [Grzelcyk] depuis son arrivée dans la ligue, et nous faisons toujours des blagues à ce sujet », a indiqué le défenseur des Bruins Torey Krug au sujet de son coéquipier. « Nous misons sur plusieurs joueurs de 5 pieds 10 pouces qui nous font gagner des matchs dans la Ligue nationale de hockey, et nous avons trois défenseurs de moins de 6 pieds. C'est très plaisant de le voir jouer, et quand il patine comme il peut le faire, peu de joueurs possèdent son coup de patin et peuvent sortir la rondelle de notre zone comme il le fait. »

Video: CAR@BOS, #2: Grzelcyk bat Mrazek d'un tir précis

Acquis du Wild du Minnesota à la date limite des transactions, Charlie Coyle donne raison au directeur général Don Sweeney. Il a amassé 12 points en 17 matchs jusqu'à présent, dont six buts. Une progression importante en comparaison aux 34 points qu'il a amassé en 81 rencontres cette saison, dont seulement six en 21 parties dans l'uniforme noir et jaune. Cette production est encore plus notable lorsqu'on considère que Coyle évolue sur le troisième trio des Bruins. Coyle a amassé un but et trois passes contre les Hurricanes. 

Un autre joueur qui avait connu une saison décevante, c'est le défenseur des Sharks Marc-Édouard Vlasic. Ses 25 points ont été sa pire récolte en quatre campagnes. Il faut dire que se retrouver dans l'ombre de Brent Burns et Erik Karlsson n'a pas aidé. Mais l'arrière Québécois a trouvé sa place au soleil jusqu'à présent en séries avec trois buts et cinq passes en 16 parties, dont cinq points à ses sept dernières sorties. C'est lui qui conclut le top-5 de ce classement des héros obscur des séries éliminatoires.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.