Skip to main content

Drouin : Dur coup pour la profondeur défensive

Avec le départ de Mikhail Sergachev, Marc Bergevin doit maintenant trouver un digne successeur à Andrei Markov

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - L'acquisition de Jonathan Drouin aidera sans aucun doute à insuffler de la créativité et du talent offensif à l'attaque des Canadiens de Montréal, mais le départ du défenseur Mikhail Sergachev vers le soleil de Tampa laissera un vide à combler à court et à moyen terme à la ligne bleue montréalaise.

Pour acquérir un joueur aussi jeune et talentueux que Drouin, il est évident que le directeur général Marc Bergevin n'avait d'autre choix que de se servir du meilleur espoir de l'organisation comme monnaie d'échange. C'était le prix à payer. Comme le dit l'adage, on ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs.

Ce qui pose problème chez les Canadiens, c'est que la réserve d'oeufs est assez limitée. 

Sergachev, le neuvième choix au total du dernier repêchage, était - et de loin - le seul espoir de l'équipe pouvant aspirer à un poste de régulier sur la première paire dans la LNH. Il était d'ailleurs pressenti comme le digne successeur d'Andrei Markov aux côtés de Shea Weber, et le passage des pouvoirs aurait pu s'amorcer dès cette saison. 

Certes, le Russe de 6 pieds 3 pouces et 212 livres n'a encore rien prouvé dans la LNH. Les quatre matchs qu'il a disputés avec le Tricolore la saison dernière ont démontré qu'il n'était pas encore prêt à passer à l'étape suivante.

Mais il est retourné avec les Spitfires de Windsor, a récolté 10 buts, 33 aides et a maintenu un différentiel de plus-22 en 50 matchs de saison régulière. Il a décroché la médaille de bronze au Championnat mondial junior puis il a ajouté de l'expérience à son bagage en remportant la Coupe Memorial, il y a quelques semaines.

Tout cela est devenu bien attrayant pour le directeur général du Lightning, Steve Yzerman, qui était à la recherche de renforts en défensive.

« C'est un jeune défenseur qui aura un impact dans la LNH pendant longtemps, a-t-il dit lors d'une conférence téléphonique. Il a un bon gabarit, un excellent tir et nous espérons qu'il puisse poursuivre dans cette voie au niveau professionnel. Il aura la chance de jouer dans plusieurs situations.

« C'est difficile de trouver des joueurs de ce calibre, et dans ce cas précis, un espoir de ce calibre. »

Manque de profondeur

En sacrifiant Sergachev, Marc Bergevin pourrait bien vite se retrouver avec un manque de profondeur à la ligne bleue.

Dans la banque d'espoirs de l'équipe, Noah Juulsen vient désormais en tête de liste, suivi par Brett Lernout et Victor Mete. Lernout a joué deux matchs à Montréal cette saison et Bergevin s'est dit satisfait de son travail, mais force est d'admettre qu'aucun des trois ne sera en mesure de venir en relève à Markov à court, moyen et long terme.

« On voit Juulsen probablement comme un défenseur de deuxième paire, a expliqué Bergevin en conférence de presse, jeudi. Il joue du hockey solide et responsable. Il pourrait être utilisé dans des confrontations spécifiques, jouer 22-23 minutes par match. Il doit encore travailler sur son physique, mais c'est un très bon jeune. »

Et au sein même de la brigade montréalaise, l'expérience Nathan Beaulieu semble tirer à sa fin et celle d'Alexei Emelin a été pour le moins pénible en cours de saison. Parmi les défenseurs gauchers - un atout nécessaire pour jouer avec Weber - il ne reste plus que Jordie Benn, Nikita Nesterov et le nouveau venu Jakub Jerabek.

En d'autres mots, les Canadiens doivent espérer que Markov a au moins une ou deux autres bonnes années de hockey dans le corps pour avoir le temps de dénicher et de former son successeur. Cela passera-t-il par la sélection d'un défenseur au 25e échelon du repêchage, la semaine prochaine? Probable.

Bergevin a toutefois rappelé qu'il tentait toujours d'améliorer l'équipe et qu'une transaction pour obtenir du renfort à la ligne bleue pourrait être possible.

« Comme je le dis souvent, attendez-vous à l'inattendu », a-t-il lancé en pointant Drouin.

En voir plus