Skip to main content

Domi excité de déménager à Montréal

L'attaquant espère pouvoir poursuivre sur sa lancée offensive de la fin de la dernière saison

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

Le nouveau venu chez les Canadiens de Montréal, l'attaquant Max Domi, n'a pas caché samedi qu'il était particulièrement heureux de se joindre à l'organisation.

Le joueur de 23 ans, qui a été acquis des Coyotes de l'Arizona vendredi en retour de l'attaquant Alex Galchenyuk, a ouvert la conférence téléphonique avec les médias samedi avec un « bonjour » bien senti, avant de faire savoir qu'il était excité de faire de Montréal son nouveau port d'attache.

« Il n'y a pas de concession qui a une plus grande histoire dans le sport, pas seulement au hockey, que les Canadiens de Montréal. Je ne pourrais être plus excité de me joindre à mes nouveaux coéquipiers et j'ai hâte que cette aventure s'amorce », a-t-il dit.

Video: ARI@LAK: Domi déjoue Campbell sous la barre

Domi ne semblait pas complètement surpris d'apprendre qu'il avait été transigé à une autre formation de la LNH.

« J'étais un peu surpris, mais il y avait plusieurs rumeurs, a indiqué Domi. Ça fait partie du sport. Tout le monde veut passer sa carrière au même endroit et je n'ai que du positif à dire de l'Arizona, même y vivre était génial. Je suis passé par toute la gamme des émotions, autant de la tristesse parce que je vais m'ennuyer de mes coéquipiers, mais beaucoup d'excitation de me retrouver à Montréal. J'ai hâte que ça commence. »

Vendredi soir, l'attaquant a été en mesure de s'entretenir avec le directeur général Marc Bergevin. Il se dit prêt à tout faire pour aider l'équipe, particulièrement grâce à l'intensité de son jeu.

« Je vais avoir un bon été d'entraînement et être prêt pour le camp. Je suis prêt à faire tout ce qu'on va demander et jouer à toutes les positions, sauf gardien parce que Carey Price semble s'être assuré de ce poste! »

Retrouver ses airs d'antan

Domi s'amène à Montréal alors qu'il vient de connaître sa saison la plus décevante en matière de production offensive avec une récolte de 45 points (9 buts, 36 passes) en 82 matchs. Il en avait amassé 52 en 81 rencontres à sa saison recrue, en 2015-16, puis 38 en 59 parties l'an dernier. Il a toutefois terminé la saison en force en obtenant 18 points à ses 20 derniers matchs. Une performance à l'image de la saison des Coyotes, qui, après avoir montré un dossier de 29-41-12 à leurs 62 premières rencontres, ont terminé la saison avec un dossier de 11-7-2.

« J'espère pouvoir continuer sur cette lancée la saison prochaine, a dit Domi. J'ai connu un mauvais début de saison, toute l'équipe à vrai dire, et c'est malheureux, surtout quand tu estimes que tu devrais être un morceau important dans cette équipe.

« Notre fin de saison en dit beaucoup sur (l'entraîneur-chef) Rick Tocchet, qui nous a pris sous son aile d'une manière ou d'une autre. Il a pris du temps pour analyser de la vidéo ou nous rencontrer individuellement. Quand tu traverses une léthargie, tu veux pouvoir t'appuyer sur quelqu'un. Quand ton entraîneur-chef est celui qui t'encourage le plus, ça aide à traverser cette séquence. Ç'a pris plus de temps que je ne l'aurais voulu pour m'en sortir l'an dernier. »

À LIRE: Galchenyuk prend le chemin de l'Arizona en retour de DomiUne infusion de caractère, croit Bergevin

Domi ne sera pas étranger dans le vestiaire des Canadiens, puisqu'il connaît déjà quelques joueurs, comme les attaquants Brendan Gallagher, Michael McCarron, Max Pacioretty et Jonathan Drouin ainsi que les défenseurs Jordie Benn et Karl Alzner. Des atouts importants pour un joueur qui se retrouvera dans un marché bien différent de celui de l'Arizona. Les conseils de son père Tie, qui a évolué pendant 10 saisons complètes avec les Maple Leafs de Toronto, lui seront aussi précieux.

« Il était vraiment heureux et il a hâte de me voir à l'œuvre. En plus, il va pouvoir écouter plus de matchs puisqu'il n'aura pas à s'en faire avec les fuseaux horaires. J'ai grandi en le voyant sous les réflecteurs et j'ai vu comment lui et d'autres joueurs comme Mats Sundin ont performé sous la pression. Ça fait partie de leur ADN. J'ai été élevé de cette manière et c'est pourquoi j'ai hâte de relever ce nouveau défi. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.