Skip to main content

Domi : Une infusion de caractère, croit Bergevin

Le directeur général des Canadiens est convaincu que l'attitude et la fougue du jeune attaquant seront bénéfiques pour sa formation

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Marc Bergevin voulait infuser un peu d'attitude et de caractère à son vestiaire et c'est principalement la raison qui l'a poussé à faire l'acquisition de Max Domi des Coyotes de l'Arizona en retour d'Alex Galchenyuk, vendredi.

Le directeur général des Canadiens de Montréal ne l'a pas dit directement lors d'une mêlée de presse, samedi, mais on a senti qu'il avait l'impression de ne pas en obtenir assez à ce chapitre de la part de Galchenyuk, qu'il avait sélectionné au troisième rang au Repêchage de 2012 de la LNH.

À LIRE : Galchenyuk prend le chemin de l'Arizona en retour de Domi

L'attaquant de 24 ans s'est souvent retrouvé parmi les meneurs de l'équipe au niveau offensif, mais on lui reprochait souvent son manque d'efforts et ses lacunes en défensive. C'est d'ailleurs ce qui avait forcé la direction à l'utiliser à l'aile plutôt qu'au centre au cours des deux dernières saisons.

« L'attitude, c'est sûr que nous regardons ça de près, mais encore là, le talent c'est important, a affirmé Bergevin. Nous amenons un joueur qui est talentueux. Si on regarde seulement les buts marqués, c'est sûr qu'il en a moins qu'Alex, mais il apporte beaucoup d'autres choses aussi.

Video: ARI@LAK: Domi déjoue Campbell sous la barre

« Il y a des intangibles qu'il apporte qui sont importants pour l'organisation et sur la patinoire aussi. Nous voyons ça en Max. »

Bergevin ne s'est pas défilé. Il est conscient qu'il perd en Galchenyuk une production non négligeable au chapitre des buts - l'attaquant de 24 ans en a inscrit 108 en 418 matchs avec le CH - mais il croit que Domi n'a pas encore atteint son plein potentiel.

L'ailier gauche de 5 pieds 10 pouces et 195 livres, à qui le Tricolore a accordé une entente de deux ans et 3,15 millions $ par année samedi, a inscrit 36 buts en 222 rencontres réparties sur trois saisons avec les Coyotes de l'Arizona.

Même s'il a connu sa pire saison offensive l'an dernier avec une récolte de neuf buts, dont quatre dans un filet désert, et 36 aides, Bergevin s'est dit optimiste de voir son nouveau poulain de 23 ans éventuellement atteindre un autre niveau.

« On est conscient de ça, a expliqué Bergevin. Encore là, il a connu une très bonne première année (18 buts, 34 aides en 81 matchs). Puis, lors des deux dernières saisons, il a joué un peu en dessous des attentes. C'est un joueur encore jeune et, avec un changement d'adresse, on croit qu'il va élever son jeu d'un cran. »

Si certains voient cette transaction comme un autre constat d'échec pour l'organisation en ce qui a trait aux choix de première ronde, le grand patron du Tricolore en faisait évidemment une autre lecture.

Galchenyuk est le joueur de la cuvée 2012 ayant disputé le plus grand nombre de matchs dans la LNH et figure à égalité au premier rang des pointeurs (255) avec Filip Forsberg, qui a joué 87 rencontres de moins.

Video: WPG@MTL : Galchenyuk force la prolongation

« Il faut que tu regardes ça comme un ensemble, a-t-il fait valoir. Nous laissons partir un choix de première ronde et nous en amenons un - Domi a été sélectionné au 12e rang en 2013. Alex a bien performé dans l'ensemble. [...] Est-ce une déception? Moi, je ne vois pas ça du tout. »

Au courant des critiques

Depuis l'annonce de la transaction en fin de soirée vendredi, Bergevin est sous le feu des critiques. Il suffit de jeter un coup d'oeil aux différents réseaux sociaux de l'organisation pour constater le mécontentement des amateurs à son endroit.

Le directeur général ne se met pas la tête dans le sable et il est bien au fait de la grogne.

« Je comprends jusqu'à un certain point parce qu'ils ne connaissent pas Max, a-t-il plaidé. Il jouait dans l'Ouest. J'invite les partisans à le regarder jouer et à apprendre à le connaître. Et je pense qu'une fois qu'il sera ici, ils le regarderont jouer et ils apprécieront ce qu'il peut amener à une équipe de hockey. »

Bergevin a dit avoir été particulièrement impressionné par la tenue de Domi au Championnat mondial junior de 2015 et par sa production au niveau junior avec les Knights de London. Il espère qu'il soit en mesure de retrouver ses repères offensifs et de contribuer aux succès de l'équipe par l'énergie et le caractère qu'il apporte sur la patinoire.

« Max est un joueur rapide et énergique qui bouge bien la rondelle, a-t-il vanté. Il a du caractère et il veut jouer à Montréal. [...] C'est important d'avoir du talent et du caractère. Si tu as un gars talentueux, mais qui n'a pas de caractère, tu vas l'entendre souvent et tu ne gagneras jamais avec un gars de même. »

Voilà peut-être, au fond, ce qui a poussé Galchenyuk vers la sortie.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.