Skip to main content

Course aux trophées : Makar toujours favori pour le Calder

Même si la jeune sensation de l'Avalanche conserve son titre de favori, Quinn Hughes rétrécit l'écart

par Sinisa Sindik @SinisaSindik / Chroniqueur LNH.com

Alors que nous entamons la dernière ligne droite de la saison régulière 2019-20, LNH.com publie une série d'articles sur les différents candidats aux trophées individuels à ce stade-ci de la campagne. Aujourd'hui, le trophée Calder, remis à la recrue de l'année dans la LNH.

La course a été beaucoup plus serrée cette fois qu'à la mi-saison. Cale Makar a réussi à conserver la tête et demeure le favori du panel de LNH.com pour remporter le trophée Calder au terme de la présente saison, mais la recrue des Canucks de Vancouver, Quinn Hughes, lui souffle dans le cou. 

À LIRE AUSSI : Gagné : Chapeau aux Hurricanes et aux IslandersToffoli, l'acquisition payante des Canucks

Makar a récolté 48 points sur une possibilité de 50 durant le scrutin, dont huit votes de première place, tandis que son rival des Canucks a amassé 42 points et les deux autres votes de première place. La dernière ligne droite de la saison devrait nous donner droit à une course effrénée entre les deux jeunes coqs. 

Il faut cependant dire que le quatrième choix au total du Repêchage de 2017 de la LNH n'a pas volé son étiquette de favori. Lorsqu'on le regarde jouer, Makar, qui a 21 ans seulement, affiche la prestance et le rendement d'un vétéran.

Patineur élégant, belle vision de jeu, excellente première passe - toutes des qualités également partagées par Hughes - Makar sait comment tenir les partisans de l'Avalanche sur le bout de leur siège.  

Après 53 matchs, le jeune défenseur compte 45 points, soit quatre de moins que le meneur chez les recrues de la LNH, Hughes. Il faut toutefois souligner que Makar a disputé sept matchs de moins que la vedette des Canucks, en raison d'une blessure.

Makar n'a pas mis de temps avant de s'imposer au sein de la formation de Jared Bednar.

« Il apporte une contribution offensive tous les soirs, mais il contribue tout autant défensivement pour notre équipe, a déclaré l'entraîneur-chef de l'Avalanche. Il a été un joueur d'impact pour nous dès son arrivée. »

Utilisé en moyenne pendant près de 21 minutes de jeu (20:55), Makar occupe une place importante sur l'avantage numérique des siens - 17 de ses 45 points ont été inscrits sur l'attaque massive - mais il est également très efficace à cinq-contre-cinq. Le défenseur natif de Calgary a récolté 28 points à forces égales, en plus de maintenir un différentiel de plus-10. 

Video: COL@OTT: Makar marque d'un boulet de canon en A.N.

Même s'il évolue au poste de défenseur, Makar trône au sommet des recrues de la LNH pour le nombre de buts gagnants cette saison, avec quatre. Il partage ce premier rang avec Victor Olofsson, des Sabres de Buffalo et Denis Gurianov, des Stars de Dallas.

S'il connaît autant de succès, c'est parce que Makar place la barre très haute.

« Il est déjà un joueur complet à son jeune âge, a déclaré Bednar. Il est très mature, a de grandes attentes envers lui-même et tient son jeu à un niveau élevé. Il est très conscient de la façon dont il joue d'une présence à l'autre et de ce qu'il veut accomplir. Il s'attend à être un joueur d'impact, il est très facile à diriger et on sait exactement à quoi s'attendre de lui. »

À ses 15 derniers matchs, Makar compte 12 points. Il est une menace constante à la ligne bleue et les attaquants adverses doivent assurer une couverture plus étroite lorsqu'il est sur la patinoire, ce qui laisse plus de place aux Nathan MacKinnon et Mikko Rantanen (blessé pour l'instant). 

Hughes a terminé sur la deuxième marche du podium avec 42 points, dont deux votes de première place. Le jeune arrière de 20 ans n'a pas grand-chose à envier à son principal rival, puisqu'il connaît une première saison remarquable. 

Video: MIN@VAN: Hughes prépare le but de Beagle

En fait, si ce n'était de Makar, Hughes filerait tout droit vers le Calder. Il est la recrue la plus utilisée du circuit avec un temps de glace moyen frôlant les 22 minutes (21:43) et il se classe premier au chapitre des points (50). Mieux encore, depuis la pause du Match des étoiles, le septième choix du Repêchage de 2018 de la LNH est le défenseur qui affiche le meilleur rendement offensif, avec 16 points en 13 matchs.

Nick Suzuki a profité de la blessure d'Olofsson pour lui ravir la troisième place du podium, avec une récolte de 22 points au scrutin de LNH.com. Le joueur de centre de 20 ans démontre de belles choses malgré une saison difficile des Canadiens de Montréal. Il a atteint le plateau des 40 points en 65 matchs. À ses 15 derniers matchs, le 13e choix total des Golden Knights de Vegas au Repêchage de 2017 de la LNH totalise 13 points.

Résultats du scrutin (cinq points pour un vote de première place, quatre points pour un vote de deuxième place, etc.) :

1- Cale Makar, Avalanche du Colorado, 48 points (8 votes de première place); 
2- Quinn Hughes, Canucks de Vancouver, 42 points (2 votes de première place); 
3- Nick Suzuki, Canadiens de Montréal, 22 points; 
4- Victor Olofsson, Sabres de Buffalo, 16 points; 
5- Elvis Merzlikins, Blue Jackets de Columbus, 8 points; 
6- Dominik Kubalik, Blackhawks de Chicago, 7 points; 
7- Mackenzie Blackwood, Devils du New Jersey, 3 points; 
8- John Marino, Penguins de Pittsburgh, 2 points; 
9- Adam Fox, Rangers de New York, 1 point.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.