Skip to main content

Cinq choses apprises au cours des matchs préparatoires du 23 septembre

Price retiré par mesure préventive; Rask semble en forme à son premier match

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Maintenant que le calendrier préparatoire de la LNH, d'un total de 107 parties, s'est amorcé, il est temps de porter une attention particulière aux joueurs, aux équipes et aux histoires qui font les grands titres au cours des semaines qui vont mener au début de la saison régulière le 2 octobre.

À LIRE AUSSI : Résumé des matchs préparatoires du 23 septembre

Voici cinq choses que nous avons apprises au cours des matchs préparatoires de lundi :

 

Price à l'écart par mesure préventive

Carey Price devait affronter les Maple Leafs de Toronto au Centre Bell, mais il a été retranché de la formation par mesure préventive en raison d'une contusion à la main gauche.

L'entraîneur de Montréal Claude Julien a affirmé que cette décision représentait seulement de la prévention, et que Price pourrait être de retour sur la glace avant la fin de la semaine. Julien a refusé de dévoiler quand Price s'était blessé.

À LIRE AUSSI: Carey Price blessé légèrement

« Le médecin, après avoir rencontré Price, nous a dit que nous devions lui accorder un repos de quelques jours par mesure préventive », a expliqué Julien.

Charlie Lindgren a obtenu le départ pour les Canadiens et a réalisé 22 arrêts.

 

Rask se sent bien à son premier match préparatoire

Tuukka Rask a disputé un premier match préparatoire dans un gain de 4-3 en prolongation des Bruins de Boston contre les Flyers de Philadelphie au TD Garden, alors qu'il a réalisé 16 arrêts sur 17 tirs en deux périodes.

Il s'agissait du premier match de Rask depuis sa défaite contre les Blues de St. Louis dans le match no 7 de la Finale de la Coupe Stanley en juin dernier, et il a assuré qu'il éprouvait sensiblement les mêmes sensations lundi. Après avoir composé avec un été très court qui a écourté son programme d'entraînement estival, Rask a noté qu'il y avait un avantage à être de retour en situation de match aussi rapidement.

« Ça ne fait que quelques mois que j'ai disputé mon dernier match, ce qui pourrait être bénéfique, a-t-il avancé. Aujourd'hui, ce fut très facile d'entrer dans mon match, de voir la rondelle et de lire le jeu. J'espère que ça va se poursuivre. »

L'entraîneur des Bruins Bruce Cassidy a souligné que la décision de disputer seulement deux périodes avait été prise par Rask.

« C'était à lui de décider, a déclaré Cassidy. Tout allait dépendre de sa charge de travail et de l'allure de la rencontre, ainsi que de la manière dont il allait se sentir. Il a eu le sentiment qu'il avait eu assez de deux périodes pour travailler sur son jeu, et que c'était assez pour ce soir. »

Rask devrait obtenir le départ dans le dernier match préparatoire des Bruins, contre les Blackhawks de Chicago samedi.

 

Dobson continue d'impressionner avec les Islanders

Le défenseur Noah Dobson a connu un autre bon match alors qu'il tente de percer la formation des Islanders de New York qui disputera le match d'ouverture.

Dobson a décoché trois tirs au filet et a vu cinq autres de ses tentatives être bloquées alors qu'il a été employé pendant 22:54. L'arrière de 19 ans a aussi impressionné avec son bon travail en défensive.

« Il est très calme pour un jeune de son âge », a complimenté l'entraîneur Barry Trotz sur le site Web des Islanders. « C'est exceptionnel la manière dont il comprend tout ce qui se passe sur la glace. À chacune des rencontres, il semble de plus en plus à l'aise. Je l'ai utilisé avec trois partenaires différents afin de voir qui pourrait travailler avec lui s'il devait percer la formation. Ça donne à nos vétérans la chance de voir s'ils peuvent bien travailler avec le jeune homme. »

 

Bjornfot a un partisan en Doughty

Tobias Bjornfot a assez bien joué pour être considéré pour un poste lors du match d'ouverture des Kings de Los Angeles contre les Oilers d'Edmonton le 5 octobre.

Le défenseur de 18 ans a été jumelé à Drew Doughty dans un gain des Kings 3-0 contre les Ducks d'Anaheim au Staples Center, et il a présenté un différentiel de plus-1 avec trois tirs en 18:10 de temps de glace.

« Je me sentais très bien sur la glace, et de jouer avec Drew Doughty, qui est de l'avis de tous une très bonne personne et un bon joueur de hockey, a contribué au fait que je me sentais à l'aise, a confié Bjornfot à LAKingsInsider.com. Il m'a rendu les choses faciles, il parle beaucoup, alors c'est simple de réaliser un jeu. Il est vraiment un grand joueur. »

Doughty sait ce que peut vivre un défenseur de 18 ans qui évolue dans la LNH, lui qui a vécu pareille situation en 2008-09. Il croit que Bjornfot, le 22e choix au total du Repêchage 2019 de la LNH, est prêt à faire la même chose.

« On ne voit pas souvent des défenseurs de son âge faire preuve d'autant de calme, a commenté Doughty. On voit généralement un joueur par année débarquer avec autant de calme. Il effectuait des feintes en finesse, il réalisait des jeux avec moi à la ligne bleue adverse. Défensivement, il est bien positionné. Ce ne sont [que des matchs préparatoires] alors le niveau de jeu ne s'approche pas de celui de la saison régulière, mais il ne fait aucun doute dans mon esprit qu'il va être tout un joueur de hockey. »

Doughty, Alec Martinez et Derek Forbort devraient former le noyau de la brigade défensive des Kings. Joakim Ryan et Ben Hutton ont été embauchés comme joueurs autonomes, mais d'autres postes sont disponibles. 

« Ils pourraient le renvoyer (en Suède) parce qu'il est tellement jeune, mais ce n'est pas en raison de la manière dont il joue, a assuré Doughty. Il joue excessivement bien. Je pense que nous travaillons très bien ensemble. »

 

Le jeu de puissance des Canucks est menaçant

Les Canucks de Vancouver ont affiché un rendement de 4-en-7 en avantage numérique au cours de leur gain de 6-4 contre les Sénateurs d'Ottawa au Abbotsford Centre d'Abbotsford, en Colombie-Britannique.

Le défenseur Alexander Edler a évolué à la pointe dans une formation 1-3-1, avec Elias Pettersson et Brock Boeser sur les ailes, Josh Leivo au centre de l'enclave et J.T. Miller devant le filet. 

Pettersson a inscrit deux de ces buts, et Miller un. 

La saison dernière, les Canucks ont terminé au 22e rang de la LNH avec un rendement de 17,1 pour cent en supériorité numérique, mais Pettersson est persuadé que cette statistique va s'améliorer cette saison.

« La saison dernière, nous nous sommes trop compliqué la tâche, a-t-il analysé. Nous envoyons maintenant la rondelle au joueur qui est démarqué, nous tirons quand c'est le bon moment, nous n'hésitons pas beaucoup. Ce n'est qu'un match, mais c'est un bon départ. [...] Nous misons sur cinq joueurs qui peuvent marquer. Nous ne dépendons plus seulement de moi, (Boeser) ou Edler. Nous avons de bons joueurs en fond de territoire qui peuvent réaliser des jeux. Nous sommes cinq menaces sur la patinoire, nous pouvons tous faire mouche. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.