Skip to main content

Chara s'entraîne avec les Bruins en vue de la Finale

Le défenseur a raté le match no 4 contre les Hurricanes en raison d'une blessure non divulguée

par Amalie Benjamin @AmalieBenjamin / Journaliste NHL.com

BOSTON -- Le retour de Zdeno Chara à l'entraînement des Bruins de Boston au Warrior Ice Arena, lundi, a été reçu avec beaucoup d'optimisme à l'approche de la Finale de la Coupe Stanley.

Et bien que Chara ait refusé de confirmer qu'il allait disputer le match no 1 de la Finale contre les Sharks de San Jose ou les Blues de St. Louis au TD Garden le 27 mai (20 h (HE); TVAS, CBC, SN, NBC), son retour à l'entraînement est prometteur.

À LIRE AUSSI : Boston veut profiter au maximum de la longue pause | Les Bruins demandent conseil aux Patriots | Une autre occasion pour le noyau des Bruins

« Je me sens bien », a déclaré Chara, qui a raté la victoire de 4-0 des Bruins contre les Hurricanes de la Caroline dans le match no 4 de la finale de l'Association de l'Est en raison d'une blessure dont la nature n'a pas été divulguée. « C'était plaisant de retourner sur la glace. J'ai patiné en solitaire [dimanche] et avec l'équipe [lundi]. C'était une bonne séance, un bon rythme. »

Si on combine son retour aux propos du directeur général Don Sweeney avait déclaré samedi - « Je m'attends à ce qu'il retrouve la forme, mais je ne vais pas faire de déclarations ou des promesses » -, il semble que le capitaine des Bruins pourrait être disponible dès la semaine prochaine.

Même si ce fut probablement la bonne décision de retrancher Chara dans le match no 4 de la finale d'association parce que les Bruins détenaient une avance de 3-0 dans la série quatre de sept, le défenseur a néanmoins été mécontent de devoir regarder le match de la galerie de presse.

« Je ne vais pas mentir, ce n'est pas plaisant de regarder les matchs, a dit Chara. Tu veux jouer, et tu veux être impliqué. Je ressentais assurément une certaine anxiété, mais les gars ont fait un excellent travail en remportant ce match-là. »

À la fin du match, Chara a enfilé son uniforme, incluant les patins, pour participer à l'échange traditionnel des poignées de main. L'entraîneur des Hurricanes Rod Brind'Amour, qui a affronté Chara de nombreuses fois pendant sa carrière de joueur dans la LNH, en a profité pour lui dire : « J'ai beaucoup de respect pour toi. C'est inconcevable que tu puisses continuer de jouer ainsi. C'est super. Bonne chance. »

Chara a affiché l'échange sur son compte Instagram avec le commentaire suivant : « Rod est un vrai leader et un guerrier très difficile à affronter. Lors des poignées de main hier soir, ses mots m'ont touché. L'équilibre entre le respect et l'intensité, c'est l'essence des séries. »

Instagram from @zeechara33: Rod is a true leader and was a tough warrior to play against. At last nights handshakes his words meant a lot to me. Balancing respect and intensity are what playoffs are all about.

Il a fait l'éloge de Brind'Amour à nouveau, lundi.

« J'ai souvent affronté Rod, a-t-il dit. Je suis arrivé dans la ligue alors qu'il jouait à Philadelphie, et j'ai donc livré plusieurs batailles contre lui au cours peadnt quelques saisons. Il est un vrai guerrier, un superbe leader et capitaine, et avec les Hurricanes de la Caroline, il a montré sa grande valeur en 2006 (quand les Hurricanes ont remporté la Coupe Stanley).

« J'ai beaucoup apprécié ce qu'il m'a dit. Nous éprouvons un respect mutuel et il a fait un travail fantastique comme entraîneur, en exerçant le même style que lorsqu'il jouait. Il est un leader. Je lui souhaite la meilleure des chances. »

Chara a ajouté qu'il avait sauté sur la glace après la rencontre afin de témoigner son respect envers les Hurricanes et ce qu'ils avaient accompli. Il s'est dit impressionné par le progrès que la Caroline a affiché cette saison, que ce soit du côté des entraîneurs et des dirigeants, jusqu'à la performance des joueurs sur la glace.

« Je crois qu'ils ont fait des pas de géant, a affirmé Chara. Ils misent sur des partisans très passionnés, alors je voulais montrer mon respect aux joueurs que j'ai affrontés. Nous nous sommes battus les uns contre les autres, et je voulais surtout être là aux côtés de mes coéquipiers. »

Video: BOS@CAR, #4: Poignées de main, BOS-CAR

Chara profitera maintenant de la pause prolongée des Bruins -- ils auront eu 10 jours de congé lorsque la Finale s'amorcera -- pour revenir au jeu en pleine santé, ou du moins, autant qu'il est possible de le faire à ce stade des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Le défenseur de 42 ans fait tout son possible pour profiter au maximum de la pause. L'équipe a obtenu des jours de congé vendredi et samedi, et après avoir patiné en solitaire avant l'entraînement dimanche et s'être entraîné lundi, Chara recevra un autre jour de congé mardi avant de s'entraîner mercredi, quand l'équipe en saura davantage sur le statut de Chara, selon l'entraîneur Bruce Cassidy.

« Il a complété l'entraînement sans problème, a noté Cassidy. Il obtiendra un peu de repos et puis il sera prêt à sauter sur la glace mercredi. »

Et le pilote espère qu'il pourra faire de même pour le match no 1 de la Finale.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.