Skip to main content

Gare à Tkachuk en l'absence de Pageau

À l'instar du Québécois, la nouvelle recrue des Sénateurs semble avoir du plaisir à jouer face aux Canadiens

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL -- Jean-Gabriel Pageau a beau être blessé pour les six prochains mois en raison d'une blessure au tendon d'Achille, tout indique que les Canadiens de Montréal ne pourront pas baisser la garde quand ils affronteront les Sénateurs d'Ottawa.

Bien sûr, nous ne sommes encore qu'en présaison et il n'est toujours pas officiellement assuré de son poste avec la formation ottavienne, mais le jeune Brady Tkachuk a déjà l'air de vouloir prendre la relève du Québécois.

Pageau, faut-il le rappeler, s'est mérité le surnom de « Habs Killer » au fil des dernières années en raison de sa production accrue contre la formation montréalaise.

À son premier affrontement contre le Tricolore en présaison - son deuxième si l'on inclut le tournoi des recrues - le quatrième choix du dernier encan n'a mis que 1:15 avant d'enfiler son premier but du calendrier préparatoire contre nul autre que Carey Price dans un revers de 3-2 des siens, samedi. 

« Il est considéré comme l'un des meilleurs gardiens au monde donc c'est assez spécial (de le battre), a dit Tkachuk. C'était une belle passe de (Mark) Stone et j'ai tiré en espérant que ça rentre pour être honnête. »

Video: OTT@MTL: Tkachuk déjoue Price sous la barre

Lors de la Confrontation des recrues, il y a quelques semaines, il avait aussi amassé deux buts. Est-ce un coup du sort ou a-t-il comme mission de faire mentir le Tricolore qui lui a préféré Jesperi Kotkaniemi au troisième rang en juin dernier?

« Oui c'est le fun, a-t-il lancé en riant quand on lui a demandé s'il commençait à aimer affronter le CH. Je n'ai pas vraiment pensé à ça. C'est drôle comment la vie fait les choses, j'imagine. »

Un dicton dit toutefois qu'il n'y a pas de hasard dans la vie et les signes ne mentent pas. Les amateurs montréalais doivent espérer qu'il n'y prenne pas trop goût puisque les deux équipes croisent le fer à quatre reprises au cours de la saison.

À l'aile gauche d'un trio complété par Mark Stone et Logan Brown, samedi, Tkachuk a été le quatrième attaquant le plus utilisé (15:52) par Guy Boucher, qui lui a notamment fait confiance durant 3:16 en situation d'avantage numérique.

Il a également passé la majorité des deux dernières minutes sur la patinoire alors que les Sénateurs étaient désespérément à la recherche d'un but, signe que le jeune espoir confirme lentement mais sûrement son poste à sa première tentative à Ottawa.

« Il est très ouvert et facile à diriger, donc c'est plaisant pour un entraîneur, a fait valoir Boucher. Dès que tu lui demandes quelque chose, il le fait immédiatement. Si tu fais des projections - et c'est mon travail - ça vient clarifier les choses.

« Il s'adapte tous les jours, il accumule les détails et il le démontre de jour en jour. Jusqu'à maintenant, il est vraiment à la hauteur de nos attentes. »

Un duo qui se dessine?

À deux semaines du début du calendrier régulier, c'est évidemment encore le temps des expériences, mais Boucher a décidé de garder intact le duo de Tkachuk et de Stone pour le deuxième match de sa jeune recrue. 

Les deux attaquants affichent jusqu'ici une bonne cohésion et ils l'ont démontré à la perfection lorsque Stone a servi une passe parfaite à Tkachuk en entrée de zone pour lui permettre de battre Jeff Petry de vitesse et d'éventuellement faire scintiller la lumière derrière Price.

« Je pense que ce qui fait sa force, c'est son calme et sa confiance. Je crois qu'il joue vraiment à sa manière, a vanté Stone. C'est un gars avec qui il est facile de jouer, il est toujours prêt à batailler. C'est plaisant d'aller à la guerre avec un coéquipier comme lui. »

En plus de lui envoyer des signaux encourageants, cette combinaison fait le plus grand bonheur de l'Américain qui vient tout juste d'avoir 19 ans. Tant qu'à s'adapter au rythme de jeu de la LNH, aussi bien le faire avec l'aide d'un joueur qui a maintenu une moyenne supérieure à un point par match, la saison dernière.

« Il est l'un des meilleurs joueurs dans la Ligue, a avancé Tkachuk. Quand tu as la chance de jouer avec lui, tu dois être à ton meilleur et travailler fort à chaque présence. C'est tout un honneur et j'ai assurément beaucoup appris de lui ces dernières semaines. Nous allons continuer à nous améliorer ensemble. »

Ça, ce n'est pas bon signe pour les Canadiens.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.