Skip to main content

Sous la loupe : Bruins vs Hurricanes, match no 4

La troupe de Rod Brind'Amour doit absolument trouver le moyen de déranger Tuukka Rask pour prolonger la série

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

RALEIGH, Caroline du Nord - Les Hurricanes de la Caroline n'ont plus le choix.

En retard 3-0 dans la série finale de l'Est face aux Bruins de Boston, la troupe de Rod Brind'Amour doit trouver le moyen de signer une victoire pour sauver sa peau, jeudi (20 h HE; TVAS, CBC, SN), devant ses partisans au PNC Arena.

Si ce n'est pas le cas, les Bruins accéderont à la Finale de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2013, quand ils s'étaient inclinés en six matchs face aux Blackhawks de Chicago.

Seulement quatre fois dans l'histoire, une équipe est parvenue à surmonter un déficit de 0-3 pour remporter une série.

À LIRE AUSSI : Les Bruins veulent être impitoyablesHurricanes : Quand il ne reste que les clichésBoucher : Zdeno Chara vieillit comme le bon vin

Ce qui est encourageant pour les Hurricanes, c'est que ce soit survenu deux fois au cours des huit dernières années - les Flyers de Philadelphie l'ont fait contre les Bruins en 2010 et les Kings de Los Angeles ont réussi l'exploit face aux Sharks de San Jose en 2014, alors que le capitaine des Hurricanes Justin Williams portait l'uniforme des Kings.

« Il faut toujours regarder la situation avec espoir, a dit Brind'Amour. Nous sommes toujours en vie et il faut disputer ce match. Nous verrons. Mais je ne vois pas ça comme si nous n'avions rien à perdre. Nous n'avons jamais adopté cette attitude cette saison et nous ne commencerons pas maintenant. »

Les Bruins devront se débrouiller sans leur capitaine Zdeno Chara, qui n'était pas sur la glace lors de l'échauffement d'avant-match.


Voici cinq points à surveiller lors du match no 4 :


1. L'énigme Rask

Même s'ils jouent le match de leur vie, jeudi, les Hurricanes devront réussir à mettre la rondelle derrière Tuukka Rask. Le gardien finlandais a volé le match no 3 à lui seul en repoussant 35 lancers, dont 20 en première période, pour mener les Bruins à une victoire de 2-1.

La rondelle semble grosse comme un ballon de plage pour lui en ce moment, et il réussit même à arrêter des tirs qu'il ne voit pas. Voyons voir comment la troupe de Brind'Amour tentera de le déranger.

Video: BOS@CAR, #3: Rask se dresse en début de match

« Il n'est pas dans notre tête, c'est plus une expression pour vous, a dit le pilote aux journalistes. Je peux vous assurer que le gardien n'a pas d'importance pour l'équipe adverse. Rask est assurément au sommet de son art et nous devrons simplement lui compliquer la vie. »


2. Monsieur match no 7 

Les services de Monsieur match no 7 - Justin Williams - seront requis un peu d'avance dans cette série. Le capitaine des Hurricanes devra faire opérer sa magie dans un match sans lendemain pour la jeune formation.

L'attaquant a été limité à un seul but au cours des trois premiers affrontements et a surtout retenu l'attention avec son indiscipline, lui qui a été puni à cinq occasions jusqu'ici - dont trois fois en première période du match no 3.

Video: CAR@BOS, #2: Belle déviation de Williams

« Il sait ce que c'est, il est déjà passé par là, a expliqué le défenseur Jaccob Slavin. Nous nous en sommes servis comme exemple tout au long de la saison. Nous ne serions pas ici sans son leadership. Il sait comment surmonter cette adversité, donc ça nous donne de l'espoir. »


3. Acciari en relève

Les Bruins ont la profondeur pour pallier la perte de l'attaquant Chris Wagner, mais il faudra voir si son remplaçant Noel Acciari aura un impact similaire à celui qu'il avait depuis le début de la série face aux Hurricanes. Wagner était un véritable catalyseur sur le quatrième trio.

En plus d'amener de l'énergie et d'effectuer un échec avant intense, il totalisait deux buts depuis le début de la Finale de l'Est. Il est retourné à Boston pour y subir des examens plus approfondis après avoir bloqué un tir frappé de Justin Faulk avec son avant-bras dans le match no 3.

Video: CBJ@BOS, #1: Acciari a raison de Bobrovsky en I.N.

« Nous allons nous ennuyer de Chris, mais Noel offre un style de jeu très similaire, donc nous ne perdons pas trop au change, a indiqué l'entraîneur des Bruins, Bruce Cassidy. Ce n'est pas un manque de respect envers Chris, c'est un compliment à Noel. C'est ce qu'il apporte, donc ce trio devrait continuer sur sa lancée. »


4. La guerre des unités spéciales

Les Hurricanes ont beaucoup mieux fait en désavantage numérique lors du dernier affrontement, limitant les Bruins à un seul but en cinq occasions. Le problème, c'est qu'ils ont été blanchis à cinq reprises avec l'avantage d'un homme, dont quatre fois en première période.

Un petit but au premier vingt aurait assurément fait une grande différence, mais les joueurs de la Caroline ont raté des occasions en or et se sont butés à Rask. S'ils veulent forcer la tenue d'un match no 5, ils devront produire quand la porte s'ouvrira.

« Nous avions de la difficulté avec nos entrées de zone, a expliqué Slavin. Mais nous avons eu de bonnes occasions et ç'a passé très près. Rask a fait de gros arrêts et nous n'avons pas profité de nos chances. Nous allons continuer à travailler là-dessus. »


5. Encore McElhinney

Brind'Amour a confirmé à mots couverts qu'il n'y aurait aucun changement à sa formation, si ce n'est que du possible retour de Jordan Martinook sur le quatrième trio. Ce dernier est ennuyé par une blessure et a passé son tour au dernier match au profit de Saku Maenalanen.

C'est donc dire que Curtis McElhinney devrait être devant le filet pour un deuxième match de suite à moins d'une surprise.

Le pilote a pris la décision d'envoyer le vétéran de 35 ans devant le filet, mardi, après une mauvaise prestation de Petr Mrazek lors du deuxième match à Boston. McElhinney a repoussé 29 lancers et a joué de malchance sur le deuxième but quand le défenseur Calvin de Haan a fait dévier le tir de Brad Marchand.

Video: BOS@CAR, #3: McElhinney stoppe DeBrusk et Carlo

« Nous allons avoir besoin qu'il soit encore aussi bon parce que c'est une équipe qui obtient ses chances », a-t-il rappelé.

Formation prévue des Bruins
Brad Marchand -- Patrice Bergeron -- David Pastrnak
Jake DeBrusk -- David Krejci -- David Backes
Marcus Johansson -- Charlie Coyle -- Danton Heinen
Joakim Nordstrom -- Sean Kuraly -- Noel Acciari

Matt Grzelcyk -- Charlie McAvoy
Torey Krug -- Brandon Carlo
John Moore -- Connor Clifton

Tuukka Rask
Jaroslav Halak
 
Retranchés: Steven Kampfer, Karson Kuhlman, John Moore
Blessés: Kevan Miller (bas du corps), Chris Wagner (bras droit)

Formation prévue des Hurricanes
Andrei Svechnikov -- Sebastian Aho - Teuvo Teravainen
Nino Niederreiter -- Jordan Staal -- Justin Williams
Warren Foegele - Lucas Wallmark -- Brock McGinn
Micheal Ferland -- Greg McKegg -- Jordan Martinook

Jaccob Slavin -- Dougie Hamilton
Brett Pesce -- Justin Faulk
Haydn Fleury -- Calvin de Haan

Curtis McElhinney
Petr Mrazek

Retranchés: Jake Bean, Saku Maenalanen
Blessés: Trevor van Riemsdyk (épaule gauche)

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.