Skip to main content

Aperçu de la série Jets-Blues

Winnipeg espère contrer la structure de St. Louis par un style de jeu axé sur la vitesse

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

Jets de Winnipeg vs Blues de St. Louis

Jets : 47-30-5, 99 points, deuxième rang dans la section Centrale
Blues : 45-28-9, 99 points, troisième rang dans la section Centrale
Duels cette saison : WPG 3-1-0; STL 1-2-1

Les infos

La série de première ronde dans l'Association de l'Ouest entre les Jets de Winnipeg et les Blues de St. Louis sera influencée par les tendances.

APERÇUS : Lightning-Blue Jackets | Bruins-Maple Leafs | Capitals-Hurricanes | Islanders-Penguins | Predators-StarsFlames-Avalanche | Sharks-Golden Knights

Les Jets, qui participent aux séries éliminatoires pour une deuxième année consécutive, menaient la section Centrale avec 68 points le 1er février, mais ce fut plus ardu par la suite comme le prouve leur fiche de 14-14-3. Grâce à un dossier de 2-1-1 pendant un périple de quatre parties sur la route dans la dernière semaine du calendrier régulier, Winnipeg s'est accroché à la deuxième place de sa section. La formation manitobaine a terminé devant St. Louis grâce à son plus grand nombre de victoires en temps réglementaire et en prolongation (45-42).

Les Blues, qui avaient été exclus des séries éliminatoires l'an dernier, étaient à 19 points des Jets le 1er février, mais ils ont conclu la saison avec une séquence de 23-6-4. Seul le Lightning de Tampa Bay a présenté une meilleure fiche qu'eux (25-5-2) après le 1er février.

Au cours de cette remontée au classement, St. Louis a signé 11 victoires d'affilée du 23 janvier au 19 février.

L'entraîneur Craig Berube, qui a pris la relève après le congédiement de Mike Yeo le 19 novembre, a conservé un dossier de 38-19-6. Toutefois, ce revirement de situation n'a pas été instantané dès son arrivée.

Les Blues occupaient le dernier rang de la LNH le 2 janvier avec une fiche de 15-18-4.

« Je suis très fier quand je compare la situation dans laquelle on était avec celle où on est maintenant », a déclaré Berube samedi. « Tout le crédit pour ce retournement doit revenir aux joueurs. Ils ont fait de l'excellent travail. Nos meneurs ont bien exercé leur leadership. Il y a beaucoup de caractère dans ce vestiaire et c'est ce qui est ressorti... On avait besoin de tout le monde et chaque joueur a participé. »

La série annuelle entre les Jets et les Blues n'est pas nécessairement représentative de ce qui pourrait se produire lors de ce premier tour des séries éliminatoires.

Ces équipes se sont affrontées à quatre reprises et leur dernier duel remonte au 7 décembre. Winnipeg en a gagné trois sur quatre, dont un en prolongation.

« On n'a jamais affronté l'équipe actuelle », a indiqué l'entraîneur des Jets Paul Maurice samedi en parlant de la deuxième moitié de saison des Blues. « On a joué contre eux en 2018 et c'était une équipe différente. Donc, on repart à zéro et quand on regarde les statistiques pour la deuxième moitié de la saison, elle fait partie de l'élite de la LNH.

« C'est ce que tout le monde dans la section Centrale constate. Le prix pour avoir terminé au premier rang (les Predators de Nashville) est d'affronter les Stars de Dallas. Ça va être très chaud, peut-être plus que l'an dernier compte tenu de la façon dont les équipes repêchées jouent depuis un certain temps. »

Éléments-clés

Jets : L'attaquant Kyle Connor a conclu l'année avec 34 buts, le deuxième plus haut total chez les Jets derrière les 38 de Mark Scheifele.

Connor a amélioré sa marque de 31 filets de l'an passé, lorsqu'il avait été le meilleur buteur chez les recrues de la LNH.

Vers la fin du calendrier régulier, Connor est retourné à l'aile gauche sur le premier trio des Jets aux côtés de Scheifele et Blake Wheeler. Il avait joué avec eux pendant presque toute la dernière campagne. Or, peu importe où il se trouve dans l'alignement, il est toujours dangereux autour du filet et il surprend ses adversaires avec sa vitesse et ses mains agiles.

Video: WPG@ARI: Scheifele crée l'égalité avec un boulet

Blues : L'attaquant Vladimir Tarasenko a mené les siens avec 33 buts cette année, dont 16 depuis le 1er février, et il a été le meilleur des Blues avec 12 buts en avantage numérique.

Les 33 buts de Tarasenko représentent son plus bas total en cinq ans (il en avait aussi compté 33 la saison dernière; il a établi sa marque personnelle de 40 en 2015-16), mais sa progression en deuxième moitié de saison a suivi la même courbe que la résurgence des Blues.

Tarasenko est une menace constante avec son puissant lancer et sa détente vive et il est dangereux partout en zone offensive. Il possède aussi de l'expérience en séries, comme en font foi ses 22 buts en 44 rencontres éliminatoires.

Video: VAN@STL: Tarasenko bat Demko sous la barre

Les gardiens

Jets : Les Jets s'en remettent à Connor Hellebuyck (34-23-3, moyenne de 2,90, pourcentage d'arrêts de ,913).

Hellebuyck a présenté des statistiques moins impressionnantes que l'an dernier (44-11-9, moyenne de 2,36, pourcentage d'arrêts de ,924), alors qu'il avait été finaliste pour le trophée Vézina, mais il a offert de meilleures performances vers la fin de la campagne. En 10 départs (6-3-1) depuis le 14 mars, il a conservé un pourcentage d'arrêts de ,930 avec une moyenne de 2,36.

Blues : Jordan Binnington (24-5-1, moyenne de 1,89, pourcentage d'arrêts de ,927) s'est emparé du poste de gardien numéro un le 7 janvier et il sera candidat pour le trophée Calder.

Le gardien de 25 ans n'a jamais participé aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley, mais il a le vent dans les voiles et il a apporté de la stabilité à une équipe qui a toujours joué avec acharnement. St. Louis a accordé 27,3 tirs au but par partie depuis que Binnington est devenu son gardien partant. C'est la deuxième moyenne la plus basse de la ligue derrière les Bruins de Boston (27,28).

Video: TBL@STL: Binnington vole Johnson sur le retour

Chiffres à retenir 

Jets : Leur jeu de puissance a pris le quatrième rang du circuit au chapitre des buts (62) et du taux d'efficacité (24,8).

Il aura un adversaire de taille devant lui puisque l'unité en infériorité numérique des Blues a été la cinquième meilleure de la ligue avec un taux d'efficacité de 81,5 pour cent.

Blues : Jouer contre les Blues peut être une expérience très frustrante, car cette équipe n'a accordé que 2345 tirs au but cette saison. Ils ont pris la quatrième place à ce chapitre dans la LNH, et ce, malgré leur mauvais départ.

Une fois relancés, les Blues n'ont alloué que 72 buts du 1er février à la fin du calendrier régulier, ce qui est le plus bas total de la ligue. Les Stars de Dallas ont accordé le même nombre de buts pendant cette période, mais ils l'ont fait en 32 parties, contre 33 pour St. Louis.

Des nouvelles de l'infirmerie 

Jets : Le défenseur Josh Morrissey (blessure au haut du corps) a raté les 20 dernières rencontres de la saison régulière pour les Jets. Il a recommencé à s'entraîner avec l'équipe et il pourrait être prêt à revenir au jeu pour le premier match des séries. Morrissey a formé le premier duo défensif de Winnipeg avec Jacob Trouba cette année. L'attaquant Brandon Tanev s'est absenté lors des deux dernières parties de la campagne après avoir été cinglé à la main par Eric Staal du Wild du Minnesota le 2 avril. La durée de son absence demeure inconnue.

Blues : Les Blues n'avaient aucun joueur blessé à la fin de la saison. Cependant, le défenseur Colton Parayko a été rayé de l'alignement lors des deux dernières parties pour lui permettre de récupérer, selon Berube.

Ce qu'ils ont dit

« Pour parvenir à se qualifier, on a dû jouer du hockey des séries depuis longtemps. Ce groupe a beaucoup progressé et on est plus unis que jamais. On aime jouer les uns pour les autres, en ce moment. Bien entendu, la victoire rend les choses plus faciles. On croit être une bonne équipe et on espère pouvoir aller loin en séries. » - L'attaquant des Blues Brayden Schenn

« L'ambiance est bonne dans le vestiaire. On est fébriles à l'aube de ce qui sera une belle série. Notre plus gros défi, c'est de connaître un bon départ, de prendre un bon rythme et de bâtir notre confiance. Si on y arrive, tout est possible. » - Le capitaine des Jets Blake Wheeler

Ils l'emporteront si… 

Jets : Ils peuvent patiner et briser la structure des Blues. La vitesse et le style soutenu des Jets ont été payants lorsqu'ils les ont bien utilisés. Cela peut leur permettre d'attaquer en surnombre et d'appliquer beaucoup de pression en zone offensive, où leurs nombreux francs-tireurs peuvent faire mal à l'adversaire. C'est ce qui leur a permis de connaître leurs meilleurs moments lors des séries éliminatoires de 2018. Ils avaient alors gagné deux rondes avant de s'incliner en cinq parties contre les Golden Knights de Vegas en finale de l'Association de l'Ouest.

Video: WPG@MIN: Trouba réduit le déficit en IN

Blues : Leur discipline et leur structure tiennent le coup. Les Blues ont formé une équipe concentrée et étanche dans la deuxième moitié de la saison. Ils étaient difficiles à affronter parce qu'ils ne cédaient presque jamais, ce qui augure très bien pour les séries printanières. S'ils peuvent continuer ainsi et forcer les Jets à commettre des erreurs, ils amélioreront leurs chances de l'emporter.

Les formations

Formation prévue des Jets
Kyle Connor -- Mark Scheifele -- Blake Wheeler
Nikolaj Ehlers -- Kevin Hayes -- Mathieu Perreault
Andrew Copp -- Bryan Little -- Patrik Laine
Par Lindholm -- Adam Lowry -- Jack Roslovic

Josh Morrissey -- Jacob Trouba
Ben Chiarot -- Dustin Byfuglien
Dmitry Kulikov -- Tyler Myers

Connor Hellebuyck
Laurent Brossoit

Retranchés : Matt Hendricks, Bogdan Kislevich, Joe Morrow, Sami Niku, Nathan Beaulieu

Formation prévue des Blues
Brayden Schenn -- Ryan O'Reilly -- Vladimir Tarasenko
Jaden Schwartz -- Oskar Sundqvist -- David Perron
Patrick Maroon -- Tyler Bozak -- Robert Thomas
Zach Sanford -- Ivan Barbashev -- Alexander Steen

Vince Dunn -- Alex Pietrangelo
Jay Bouwmeester -- Colton Parayko
Carl Gunnarsson -- Robert Bortuzzo

Jordan Binnington
Jake Allen

Retranchés : Robby Fabbri, Joel Edmundson, Samuel Blais, Zach Sanford, Chris Thorburn, Michael Del Zotto, Mackenzie MacEachern

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.