Skip to main content

Shaw reviendrait au jeu mercredi s'il n'en tenait qu'à lui

L'attaquant âgé de 27 ans se dit apte à renouer avec l'action chez les Canadiens

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Andrew Shaw reviendrait au jeu dès mercredi, s'il n'en tenait qu'à lui.

Le vétéran attaquant s'est déclaré apte à renouer avec l'action, lundi, après avoir pris part à sa première véritable séance d'entraînement avec les Canadiens de Montréal.
 

« J'ai reçu le feu vert de plein de médecins, a mentionné Shaw. Moi j'estime être fin prêt à revenir. C'est maintenant à l'organisation de juger quand je le suis à ses yeux. »

Shaw a recouvré la santé après avoir été victime d'une commotion cérébrale au cours du match du 13 mars et avoir subi une opération au genou gauche le 25 avril. 

À LIRE AUSSI: Shea Weber nommé capitaine | Kotkaniemi va amorcer la saison à Montréal

L'entraîneur Claude Julien n'a pas écarté la possibilité que Shaw soit de la partie inaugurale de la saison régulière contre les Maple Leafs de Toronto, mercredi (19 h (HE); RDS, SN, NHL.TV).

« Le feu vert vient de lui être donné. Il faudra voir après quelques séances d'entraînement. Andrew n'a pas joué depuis un bout de temps, a-t-il commenté. S'il se sent prêt et qu'il l'est réellement, c'est possible qu'il joue mercredi. La décision sera prise la journée même. »

Shaw a dit avoir pris les bouchées doubles en septembre en ne s'accordant aucun répit.

Video: MTL@EDM : Shaw dévie une rondelle derrière Talbot

« J'ai chaussé les patins tous les jours ou presque. Les autres journées, je les ai passées dans le gymnase, a-t-il relaté. Le résultat est que je suis dans une forme splendide, comme j'ai rarement été. J'ai pris une dizaine de livres de muscle et je suis plus aminci. Je suis plus fort, plus rapide je trouve, et je me sens superbement bien. »

Au moment de l'opération au genou, on avait évoqué une période de réadaptation d'environ cinq à six mois. Il a devancé l'échéancier de quelques semaines.

« L'ardeur au jeu et l'intensité sont de retour au rendez-vous, a-t-il enchaîné. Je déborde d'énergie. Je suis très fébrile et heureux de retrouver les gars et d'avoir de nouveau le sentiment d'être un membre à part entière de l'équipe. »

Shaw a admis avoir craint par moments d'être incapable de revenir au jeu en raison de la plus récente commotion cérébrale dont il a été victime. Il a été mis K.-O. par le défenseur Greg Pateryn des Stars de Dallas au cours d'un match au Centre Bell.

« Sur le coup, j'étais un peu inquiet, mais ça allait mieux dès le lendemain, a-t-il relaté. Des moments sombres, il y en a surtout eu après l'opération au genou. Je n'ai pas été moi-même pendant quelques mois. L'oisiveté a peut-être eu davantage à voir avec la situation. Dès que j'ai recommencé à être actif, à m'entraîner en gymnase et à retourner sur la glace, j'ai retrouvé mon entrain.

« Les blessures à la tête sont plus importantes que toutes les autres, a-t-il résumé. Je n'ai négligé aucun détail. J'ai consulté plusieurs spécialistes et j'ai reçu beaucoup de soutien de l'équipe. Je me suis soumis à la batterie d'examens nécessaires. J'ai reçu le feu vert de tous les médecins qui m'ont traité. »

À l'entraînement lundi, Shaw a pivoté une unité en alternance avec le vétéran Tomas Plekanec, en compagnie des ailiers Charles Hudon et Nikita Scherbak.

En l'absence de Jonathan Drouin et de Jacob de la Rose, les autres unités étaient les suivantes à l'attaque : Tomas Tatar - Phillip Danault - Brendan Gallagher; Max Domi - Jesperi Kotkaniemi - Joel Armia; Artturi Lehkonen - Matthew Peca - Paul Byron.

En défense, les jeunes Victor Mete et Noah Juulsen avaient été jumelés à nouveau. Les vétérans Karl Alzner et Jeff Petry formaient le duo principal. Xavier Ouellet et Mike Reilly composaient l'autre duo. Le vétéran Jordie Benn était en trop.


 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.