Skip to main content

Tortorella aime bien le nouveau « kid »

Il y a un mois il jouait en Finlande, le Français Alexandre Texier fera ses débuts en séries dans la LNH, mercredi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BRANDON, Floride - John Tortorella aime bien le nouveau « kid » - comme il l'appelle - qui vient d'arriver chez les Blue Jackets de Columbus. Et quand un joueur tombe dans l'œil de l'intransigeant entraîneur, il joue, peu importe qu'il soit une verte recrue ou pas.

Le « kid » en question, le Français Alexandre Texier, fera ses débuts en séries éliminatoires de la LNH au Amalie Arena de Tampa, mercredi, en amorce de la série de premier tour contre les champions du trophée des Présidents en saison régulière, le Lightning.

« Il va jouer », a confirmé Tortorella avant le départ de l'équipe de Columbus, mardi.

À LIRE AUSSI : Le chiffre 16 remplace le 62 à Tampa | Le spectre de Martin St-Louis à TampaTexier rappelé après des débuts fracassants dans la LAH | Hedman disputera le match no 1 mercredi

L'attaquant âgé de 19 ans patrouillera l'aile gauche dans ce qu'on juge être la quatrième unité à l'attaque en compagnie de Nick Foligno, au centre, et d'Oliver Bjorkstrand, à droite. 

« Le trio nous procure un bel équilibre à l'attaque. Il sera appelé à jouer un rôle important dans la série », a estimé Tortorella.

Les événements se précipitent depuis un mois dans la vie du patineur natif de Grenoble, dans les Alpes françaises. 

Le 7 mars, il a conclu sa deuxième saison avec l'équipe de KalPa dans la Ligue élite de la Finlande. Le 22 mars, il a fait ses débuts en Amérique avec l'équipe-école des Blue Jackets dans la Ligue américaine. Il a fait flèche de tout bois avec les Monsters de Cleveland en obtenant cinq buts et sept points en sept matchs, avant d'être rappelé. 

Vendredi dernier, le 5 avril, il a disputé son premier match dans la LNH contre les Rangers de New York au Madison Square Garden, en présence de ses parents qui ont pu faire le voyage de la France. Le lendemain, face aux Sénateurs d'Ottawa, il a obtenu son premier but dans la LNH dans le gain de 6-2 des siens.

Video: CBJ@OTT: Texier marque d'un tir précis en montée

Ça va vite et les Blue Jackets font ce qu'ils peuvent afin que le jeune homme ne soit pas pris de vertige. C'est la raison pour laquelle ils ont décidé de le rendre disponible pour des entrevues qu'à l'issue du match no 1 de la série, mercredi.

Le jeune Québécois Pierre-Luc Dubois s'est en quelque sorte vu confier la mission de chaperonner Texier, qui est son « coloc » à l'étranger.

« Il va bien, il joue avec beaucoup de confiance pour un jeune qui arrive, a commenté Dubois. Il tente des jeux, il ne craint pas de faire des erreurs. C'est important qu'un joueur offensif, comme il est appelé à l'être, affiche une confiance semblable.

« À l'extérieur de la glace, je m'entends super bien avec lui, a continué Dubois. Nous sommes co-chambreurs sur la route. Il est super drôle et gentil. Il veut apprendre. »

Dubois, qui est son aîné d'à peine un an, a confié que Texier et lui font la découverte de mots différents et d'expressions colorées en français.

« L'autre jour, je lui ai offert de faire son lavage et je lui ai demandé s'il avait des "boxers", a raconté le Québécois. Il ne me comprenait pas jusqu'à ce qu'il réalise que pour lui ce sont des slips. Des slips, des caleçons? Il y a des choses qu'il va me dire que je ne comprends pas, et vice-versa. Nous avons du plaisir avec ça. Nous tentons d'utiliser des mots que l'autre va comprendre et ça donne lieu à des moments comiques. »

Texier s'est dit très nerveux avant de faire ses débuts dans la LNH, mais rien n'a paru dans le feu de l'action parce que Tortorella a été très impressionné par le sang-froid qu'il a affiché.

« Il était possiblement notre joueur le plus calme sur le banc », a relevé Tortorella après la victoire face aux Rangers qui a concrétisé la place des Blue Jackets en séries dans l'Association de l'Est. « Avec des jeunes comme lui, il faut avoir une vision à long terme. On n'a pas le choix. Je trouve que c'est un jeune homme intrigant pour avoir vu comment il s'est comporté à son premier match. Jouer au Madison Square Garden, dans des circonstances peu commodes, il n'a paru nullement intimidé. »

Texier, qui baragouinait l'anglais au moment où les Blue Jackets en ont fait leur choix de deuxième tour (no 45) au repêchage 2017, s'est vu offrir une chance inespérée en raison des insuccès à l'attaque d'Alexander Wennberg (deux buts en 75 matchs).

Avant même qu'il n'évolue dans la LNH, on le présentait dans son pays comme le hockeyeur au plus grand potentiel issu de la France.

Les Blue Jackets lui offrent une belle tribune pour qu'il commence à en faire la démonstration.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.