Skip to main content

Recrues: Meilleure rentrée, même résultat pour le CH

Les espoirs des Canadiens ont subi la défaite face à ceux des Sénateurs, mais ont laissé une meilleure impression qu'il y a un an

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BELLEVILLE, Ontario - Les recrues des Canadiens de Montréal ont subi le même sort qu'il y a un an face à celles des Sénateurs d'Ottawa à leur entrée en scène au Tournoi des recrues, mais elles ont laissé une bien meilleure impression, cette fois.

Le seul problème, c'est qu'elles ont raté beaucoup trop de chances de marquer et que Vitaly Abramov n'avait visiblement pas l'intention de leur laisser le champ libre. L'attaquant russe a réussi un tour du chapeau pour mener les recrues des Sénateurs vers une victoire de 4-2 face au Tricolore, samedi.

L'an dernier, le CH avait été blanchi 4-0 face à la formation ottavienne lors des débuts fort mitigés de l'attaquant Jesperi Kotkaniemi.

À LIRE AUSSI : Saison déterminante à l'horizon pour VeronneauSénateurs : Brannstrom, la pierre d'assise de la reconstructionSénateurs : Maxence Guénette regarde vers l'avant

« Si on enlève les dix premières minutes où on était un peu nerveux et les 10 dernières où on a fait quelques erreurs coûteuses, les 40 minutes du milieu étaient très bonnes », a analysé l'entraîneur Joël Bouchard.

« Si on compare à l'an dernier au camp des recrues, c'est le jour et la nuit. On a fait des jeux, on a manqué beaucoup de buts, des cages désertes. Mais c'est correct. Les gars ont donné ce qu'ils pouvaient donner. L'effort était là. Il y a eu quelques erreurs, mais elles sont faciles à corriger. »

Jonathan Aspirot a marqué dans un filet désert pour les Sénateurs tandis que Rafaël Harvey-Pinard et Liam Hawel, avec dix secondes à écouler à la rencontre, ont touché la cible pour le Tricolore. La rencontre aurait pu être beaucoup plus serrée si le CH avait profité de ses nombreuses occasions de marquer avec l'avantage d'un homme, mais il a été blanchi à quatre reprises.

« J'ai respecté mon identité, j'ai travaillé fort et j'ai amené des rondelles au filet », a déclaré Harvey-Pinard, qui évoluait aux côtés de Ryan Poehling et de Nick Suzuki. « Je crois avoir bien fait dans cet aspect. On a manqué beaucoup de chances où on aurait dû la mettre dedans. [...] Ç'a super bien été avec Ryan et Nick. Ce sont deux joueurs qui distribuent bien la rondelle. »

Tweet from @RocketLaval: Rafa��l Harvey-Pinard travaille dans la zone payante et inscrit le premier but du @CanadiensMTL!#GoRocket #GoHabsGo pic.twitter.com/PQcgMVqvXR

Le choix de septième ronde (201e au total) du CH au dernier repêchage a créé l'égalité grâce à une belle percée au filet au deuxième engagement. Son trio a de loin été le plus menaçant de la formation montréalaise et a totalisé 11 des 36 tirs dirigés vers le filet de Joey Daccord.

« Nous avons eu quelques entraînements ensemble et ça fonctionne très bien jusqu'à maintenant, a fait valoir Suzuki. C'est facile de jouer avec Ryan parce qu'il voit tellement bien la glace et Rafaël est capable de récupérer les rondelles. Nous avons une bonne chimie et j'espère que ça se poursuivra. »

Incommodé au bras droit à la suite d'une collision en fin de deuxième période, Poehling est revenu au jeu en troisième période, mais Suzuki l'a remplacé au cercle des mises en jeu. Après le match, l'Américain a minimisé la situation, tout comme Bouchard.

Les trois amigos devraient donc avoir l'occasion de remettre ça dans moins de 24 heures, alors que le Tricolore disputera son deuxième et dernier match du tournoi face aux recrues des Jets de Winnipeg, qui ont été pulvérisées 8-1 par les Sénateurs à leur première sortie.

Primeau solide, Brook chancelant

Parmi les autres gros noms qui ont réussi à se signaler, samedi, le gardien Cayden Primeau a tiré son épingle du jeu en repoussant 32 lancers. Il a notamment frustré Drake Batherson et Alex Formenton à bout portant au premier tiers alors que la nervosité se faisait sentir chez le Tricolore.

Le défenseur Cale Fleury et l'attaquant Jake Evans, qui ont tous les deux une année d'expérience dans la Ligue américaine de hockey (LAH) derrière la cravate, ont aussi bien paru.

« Ce n'est pas le résultat que nous voulions, a commenté Primeau. Mais c'est une fin de semaine au cours de laquelle nous vivons des expériences et où nous apprenons beaucoup. Il y a quand même du positif à retenir de ce match-là et nous pourrons faire mieux dimanche. »

Considéré comme l'un des meilleurs espoirs de l'équipe en défensive, Josh Brook n'a pas connu sa meilleure soirée de travail. Il a d'ailleurs commis un revirement coûteux sur le troisième but d'Abramov, qui a mis le match hors de portée.

« Josh a une passion très élevée et parfois, quand il veut beaucoup, il va forcer les jeux, a rappelé Bouchard. C'est correct, à la limite, j'aime mieux ça qu'un joueur qui ne fait rien. Mais avec Josh, il faut s'assurer de tracer la ligne. C'est un jeune joueur qui apprend ce qu'est le hockey professionnel. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.