Skip to main content

31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Golden Knights

Vegas a tous les atouts afin de demeurer compétitif dans l'Association de l'Ouest

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Golden Knights de Vegas.

Ce sera déjà la troisième saison des petits derniers dans la LNH. La magie de la première saison n'a pas opéré au cours de la deuxième. C'était de toute façon une utopie de croire que les Golden Knights pouvaient répéter leurs exploits, mais un différentiel de moins-16 points de classement est considérable. Les Golden Knights sont tout de même demeurés compétitifs et ils possèdent les atouts pour l'être encore cette saison.

Le gros de la tâche a été fait dans les bureaux administratifs. Le défi du nouveau directeur général Kelly McCrimmon en entrant en poste à la place de George McPhee, le 1er septembre, sera de gérer la masse salariale qui est tout juste en deçà de la limite des 81,5 millions $.

L'échange dernièrement de Nikita Gusev aux Devils du New Jersey a permis aux dirigeants de s'assurer de descendre sous le plafond. McPhee avait indiqué que les exigences du nouvel arrivant russe de la Ligue continentale de hockey (KHL) ne cadraient pas dans la structure salariale de l'équipe.

31 EN 31 GOLDEN KNIGHTS : Les meilleurs espoirs | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

Sur papier, les Golden Knights sont montés depuis longtemps, avec 14 attaquants, six défenseurs et deux gardiens sous contrat. Ils sont également montés pour longtemps, avec 10 joueurs liés avec l'organisation pour au minimum les trois prochaines saisons.

McPhee n'a presque pas bougé depuis la fin de la dernière saison. Il a rapiécé avec des joueurs de soutien les trous créés par les départs des Erik Haula, Ryan Carpenter, Pierre-Édouard Bellemare et Colin Miller. 

À l'attaque, on a beaucoup de mordant, avec les Mark Stone, qui va amorcer sa première saison complète avec l'équipe, Max Pacioretty, Paul Stastny, Jonathan Marchessault, William Karlsson, Reilly Smith et Alex Tuch.

En défense et devant le filet, on mise sur la stabilité avec les Nate Schmidt, Shea Theodore, Deryk Engelland et Marc-André Fleury.

Voici trois questions intimement liées aux succès des Golden Knights cette saison :

Le trio de la première heure se raplombera-t-il?

Karlsson n'a pas répété ses exploits de la saison précédente. En fait, tout le gros trio de la première saison de Vegas a connu une baisse de régime, la saison dernière. Karlsson a été celui qui a connu la plus forte baisse de productivité. Il est passé de 43 buts et 78 points à 24 buts et 56 points. Jonathan Marchessault est passé de 75 à 59 points et Reilly Smith de 60 à 53 points. 

Video: WPG@VGK: Karlsson ouvre la marque d'un angle fermé

Les Golden Knights ont besoin que le trio de la première heure retrouve de sa verve, et vite, parce que l'entraîneur Gerard Gallant pourrait être tenté de les désunir et de faire des expérimentations avec les quatre autres attaquants de premier plan de l'équipe - Mark Stone, Paul Stastny, Max Pacioretty et Alex Tuch. Stone devrait sonner la charge à l'attaque, lui qui entre dans la fleur de l'âge à 27 ans après avoir connu sa meilleure saison dans la LNH avec 73 points.

L'attaque massive se remettra-t-elle en marche?

Le rendement médiocre de l'équipe en supériorité numérique fournit sans contredit l'explication à la baisse de productivité du trio de Karlsson et de l'attaque en général -- moins-22 buts. Les Golden Knights avaient affiché un taux de réussite de 21,4 pour cent à leur première saison, à égalité au neuvième rang dans la LNH. Le taux a chuté à 16,8 pour cent, la saison dernière, plaçant l'équipe en 25e position.

La présence de Stone pour toute la saison devrait aider le jeu de puissance. On souhaite également que Stastny et Pacioretty n'aient pas à s'absenter pendant de longues périodes en raison de blessures. Le jeune Theodore en défense doit prendre du galon dans ses tâches de meneur de jeu.

Video: SJS@VGK, #3: Stone et Stastny font la paire en AN

Pour ce qui est de l'autre moitié des unités spéciales, l'infériorité numérique, les Golden Knights ont été stables d'une saison à l'autre, en voyant leur taux de réussite légèrement diminuer - de 81,4 pour cent à 80,9 pour cent.

Le départ du Français Pierre-Édouard Bellemare, qui est rendu avec l'Avalanche du Colorado, pourrait être ressenti dans cet aspect.

Max Pacioretty renouera-t-il avec la santé et le plateau des 30 buts?

Les Golden Knights estimaient avoir mis la main sur un marqueur de 30 buts en faisant l'acquisition de Pacioretty des Canadiens de Montréal, l'an dernier. Or, l'ancien capitaine du CH a connu une première saison mitigée dans le désert du Nevada, avec seulement 22 buts en 66 matchs. 

Acquis dans l'échange, l'attaquant Tomas Tatar a fait bien paraître le directeur général Marc Bergevin en fournissant 25 buts au CH. 

À sa dernière saison avec les Canadiens, Pacioretty avait été limité à 17 filets tout en étant également blessé - 64 matchs.

Pacioretty, âgé de 30 ans, va tenter de retrouver la santé et sa touche de marqueur. Sa dernière saison de 30 buts ou plus remonte à 2016-17 - 35 buts.

Video: SJS@VGK, #4: Pacioretty compte après l'arrêt de Dell

En évoluant avec Stone et Stastny sur une base régulière, ses chances de réussite seront excellentes.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.