Skip to main content

31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Flyers

L'ajout de van Riemsdyk ajoute de la profondeur à l'aile, mais l'identité du troisième centre est toujours inconnue

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Flyers de Philadelphie.

Les Flyers ont ajouté à leur formation l'un des plus gros noms disponibles sur le marché des joueurs autonomes le 1er juillet, signe qu'ils sont déterminés à mettre fin à la longue disette de l'équipe en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Il faut remonter à la saison 2011-12 pour trouver la dernière fois où les Flyers ont franchi le premier tour du tournoi printanier. Il s'agissait également de la dernière saison du premier passage de l'attaquant James van Riemsdyk avec les Flyers, qui en avaient fait le deuxième choix au total au repêchage 2007 de la LNH. 

L'imposant attaquant a accepté un contrat de cinq ans pour revenir à Philadelphie, lui qui a inscrit 36 filets la saison dernière avec les Maple Leafs de Toronto. Il donne aux Flyers une profondeur impressionnante à l'aile en compagnie de Claude Giroux, Jakub Voracek, Wayne Simmonds et Travis Konecny.

L'acquisition de van Riemsdyk a été la seule d'importance des Flyers au cours de l'été, ce qui signifie que le directeur général Ron Hextall a confiance que son apport, jumelé à la progression de ses jeunes joueurs, sera suffisant pour faire passer son équipe au prochain niveau.

« Notre philosophie des quatre dernières années était de remettre de l'ordre dans notre masse salariale pour respecter le plafond et de cumuler les jeunes joueurs. Ce processus s'est très bien déroulé », a déclaré Hextall, le 1er juillet. « On peut voir les résultats avec les joueurs qui se trouvent dans notre équipe, et nous avons eu l'occasion d'améliorer notre équipe en ajoutant un joueur. »

31 EN 31 FLYERS : Les meilleurs espoirs | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

L'accumulation de jeunes talents est surtout frappante à la ligne bleue, où quatre des piliers sont âgés de 25 ans ou moins : Shayne Gostisbehere, Robert Hagg, Travis Sanheim et Ivan Provorov. Provorov s'est déjà imposé comme défenseur numéro un de l'équipe après deux saisons seulement dans la LNH.

Voici trois questions intimement liées aux succès des Flyers cette saison :

Qui va pivoter le troisième trio?

Lorsque le marché des joueurs autonomes s'est ouvert, Hextall n'a pas caché qu'il était en quête d'un centre pour évoluer sur son troisième trio. Il n'a toutefois pas trouvé le candidat idéal, si bien que le poste est toujours vacant à quelques semaines de l'ouverture du camp d'entraînement.

« La chose que nous ne voulions pas faire était de bloquer la progression de nos jeunes, que nous voyons être de bons joueurs à long terme », a déclaré Hextall, au début du mois de juillet. « Notre plus gros problème était la durée des contrats qui étaient demandés. »

Hextall a déjà avancé quelques noms pour occuper ce poste, notamment ceux de Scott Laughton et de Jordan Weal. Laughton, le premier choix de l'équipe en 2012, possède déjà 190 matchs d'expérience dans la LNH, mais pourrait être davantage à sa place sur la quatrième unité. Weal n'a pas évolué au centre depuis son arrivée à Philadelphie dans une transaction avec les Kings de Los Angeles en 2016, mais possède une meilleure touche offensive que Laughton. Il a récolté plus d'un point par match dans la Ligue américaine de hockey (LAH) en 2016-17.

Video: NJD@PHI: Laughton complète la remise de Raffl

Les autres solutions à l'interne sont les jeunes Mikhail Vorobyov et Mike Vecchione, qui ont évolué dans la LAH la saison dernière, ainsi que Morgan Frost. Frost, sélectionné au 27e rang du repêchage 2017, a connu toute une saison dans la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL) l'an dernier avec 112 points en 67 parties, mais il devra retourner dans les rangs juniors s'il ne perce pas la formation de Philadelphie.

Un gardien pourra-t-il s'élever au-dessus des autres et s'emparer du poste de numéro un?

Les deux gardiens des Flyers qui possèdent un contrat à un volet dans la LNH pour la prochaine saison, Brian Elliott et Michal Neuvirth, ont tous deux connu une saison difficile et marquée par les blessures l'an dernier.

Elliott devrait amorcer la prochaine campagne à titre de gardien numéro un, lui qui a toutefois connu des ennuis à ses deux dernières saisons, soit après avoir affiché d'impressionnantes statistiques avec les Blues de St. Louis en 2015-16 (23-8-6, moyenne de buts alloués de 2,07, pourcentage d'arrêts de ,930).

Video: PHI@PIT, #2: Elliott vole Crosby en échappée

Neuvirth a été frappé encore plus durement par la guigne des blessures, et n'a jamais entrepris plus de 32 matchs en une saison au cours des sept dernières campagnes. Difficile, donc, d'avancer qu'il va disputer la majorité des parties des Flyers cette année.

Les jeunes Alex Lyon et Anthony Stolarz sont également dans le portrait. Il faut cependant souligner qu'ils devront passer par le ballottage s'ils sont cédés à la LAH. 

Finalement, le gardien d'avenir de l'organisation, Carter Hart, fera ses débuts dans les rangs professionnels cette saison. Il serait toutefois surprenant que le gardien de tout juste 20 ans s'empare du poste de gardien numéro un dans la LNH à sa première campagne.

Qui va aider l'infériorité numérique à progresser?

Les Flyers ont affiché un rendement de 75,8 pour cent en infériorité numérique la saison dernière, ce qui leur a conféré le 29e rang de la LNH à ce chapitre.

Deux de leurs sept joueurs les plus utilisés à court d'un homme, l'attaquant Valtteri Filppula et le défenseur Brandon Manning, ne seront pas de retour avec l'équipe, et aucun joueur n'a été embauché pour remplir ce rôle.

Il faudra donc que les jeunes joueurs de l'organisation haussent leur rendement d'un cran dans cette facette du jeu, ou que l'entraîneur adjoint responsable de cette unité spéciale, Ian Laperrière, apporte les changements nécessaires au système de l'équipe. 

S'ils n'y parviennent pas, il faudra que les Flyers continuent à jouer de manière très disciplinée. Ils ont en effet dû se débrouiller à court d'un homme à seulement 223 reprises la saison dernière, le troisième plus faible total de la Ligue.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.