Skip to main content

Warren Foegele sur les traces de Fernando Pisani et Paul DiPietro

L'attaquant des Hurricanes est le héros obscur des séries éliminatoires jusqu'à présent

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

Chaque printemps, un héros obscur voit le jour et il est porté en triomphe en compagnie de la Coupe Stanley. Des joueurs qui, après avoir connu une saison sans histoire, retroussent leurs manches et connaissent des séries éliminatoires du tonnerre en inscrivant des buts importants. 

À LIRE McElhinney va marquer l'histoire en amorçant le match no 3 | Svechnikov pourrait disputer le match no 3, mais Mrazek sera absent

Pas plus tard que l'an dernier, c'est Lars Eller qui s'est illustré avec les Capitals de Washington en amassant 18 points en 24 matchs pour les champions de la Coupe Stanley, le tout après une campagne de 38 points en 81 rencontres. On peut retourner plus loin dans le passé en pensant à Fernando Pisani, qui avait marqué 14 buts en 24 parties avec les Oilers d'Edmonton lors des séries éliminatoires de 2006… à peine quatre de moins que durant la saison régulière. Paul DiPietro avait quant à lui soulevé le Forum de Montréal au printemps 1993 quand il avait fait bouger les cordages huit fois en 17 parties pour les Canadiens. Il n'avait pourtant inscrit que quatre buts en 29 rencontres en saison, lui qui avait aussi joué dans la Ligue américaine durant l'année.

Alors, quel joueur mène la course jusqu'à présent ce printemps pour la conquête du trophée du héros obscur? Pour le savoir, il faut comparer l'apport offensif d'un joueur en saison régulière avec ce qu'il a livré jusqu'à présent en matchs éliminatoires. Or, si on se souvient des exploits de Pisani et de DiPietro, c'est avant tout parce qu'ils ont marqué des buts importants.

Le meneur jusqu'à présent? Warren Foegele des Hurricanes de la Caroline.

La recrue des Hurricanes de la Caroline a inscrit cinq buts et amassé deux passes en neuf matchs de séries jusqu'à présent. Le combatif attaquant se classe actuellement deuxième de ce classement, lui qui n'avait amassé que 15 points en 77 rencontres à sa première saison dans la LNH. À ce rythme, il va quadrupler son apport offensif par rapport à ce qu'il a offert en saison régulière.

Foegele n'a eu d'autre choix que de se lever en séries puisque les Hurricanes ont été privés des attaquants d'Andrei Svechnikov, Jordan Martinook et Micheal Ferland durant la majeure partie de la première ronde face aux Capitals de Washington, remportée en sept rencontres. Foegele a aussi marqué l'un des trois buts des siens en deuxième ronde et la Caroline mène la série contre les Islanders de New York 2-0.

« Je ne suis pas vraiment surpris de la qualité de notre jeu parce que depuis la mi-saison, on joue du hockey de séries, a souligné Foegele après le deuxième match. On est un groupe tenace, et même si on se retrouve avec de nouveaux blessés chaque match, quelqu'un d'autre élève son niveau de jeu, que ce soit en bloquant des tirs ou en trouvant un moyen de contribuer. Je suis vraiment fier de notre groupe. »

Video: CAR@NYI, #2: Foegele frappe d'un tir vif


Foegele n'est pas le seul à s'illustrer chez les Hurricanes. Le défenseur Jacob Slavin connaît des séries du tonnerre avec 10 points en neuf rencontres… ce qui est près du tiers de sa récolte en saison régulière (31 points en 82 matchs). Slavin pourrait être bien plus haut dans ce classement si un de ces 10 points était un but. Il a plutôt obtenu quatre passes primaires et six aides secondaires. Ses trois points lors du septième match face aux Capitals de Washington ont permis aux Hurricanes d'avancer en deuxième ronde. 

« J'ai souvent dit (qu'en séries), il y a un joueur surprise qui va soudainement avoir un rôle important, et c'est ce qui s'est passé », a mentionné l'entraîneur-chef des Islanders au terme de la défaite dans le match no 2.

Nieto et Eberle épatent la galerie

En six saisons dans la LNH, Matt Nieto n'a jamais été en mesure d'inscrire plus de 27 points. Ce ne fut pas différent cette saison pour l'attaquant de l'Avalanche, auteur de quatre buts et 19 passes en 64 parties. Le Colorado n'a pas beaucoup de profondeur en attaque derrière le prolifique trio de Gabriel Landeskog, Nathan MacKinnon et Mikko Rantanen, et il aura besoin de l'appui des joueurs de soutien s'il espère aller loin en séries. C'est ce que fait Nieto jusqu'à présent avec quatre buts, dont deux en infériorité numérique, et deux passes en huit rencontres.

Video: SJS@COL, #3: Nieto fait dévier le tir de Girard


Si les visages de Foegele et de Nieto sont moins connus des amateurs de hockey, celui de Jordan Eberle l'est davantage. L'attaquant a amassé sept points, dont un but dans les quatre matchs face aux Penguins de Pittsburgh. Des performances aux antipodes de la saison régulière où il a déçu avec 19 buts et 18 passes pour un total de 37 points en 78 rencontres. Jusqu'à présent, il a plus que doublé sa production de la dernière campagne.

La présence d'Eberle dans ce classement n'a rien de surprenant, lui qui a l'habitude de passer à un autre niveau lorsque l'enjeu est important. Les amateurs de hockey au Canada se souviennent encore de son but marqué à cinq secondes de la fin du match face aux Russes lors du Championnat du monde de hockey junior de 2009.

Video: NYI@PIT #4: Eberle bat Murray en surnombre


Auteur de six buts à ses cinq dernières parties - deux contre les Jets de Winnipeg et trois contre les Stars de Dallas - Jaden Schwartz rattrape rapidement l'écart qui le sépare du sommet de ce classement lorsqu'on compare sa production en séries et en saison. L'attaquant des Blues de St. Louis a connu une année difficile avec 11 buts et un total de 36 points en 69 matchs, mais on le savait doté d'un bon potentiel quand il peut rester en santé. Il semble en voie de le prouver ce printemps.

Video: STL@DAL, #3: Schwartz fait dévier derrière Bishop


Il n'est pas le seul à travailler fort dans cette série, puisque la recrue des Stars de Dallas Roope Hintz a amassé quatre points face aux Blues, pour un total de quatre buts et trois passes en neuf rencontres éliminatoires sur le deuxième trio de l'équipe texane. À sa première saison dans le circuit, Hintz a amassé 22 points (neuf buts, 13 passes) en 58 rencontres.

Video: DAL@STL, #2: Hintz complète la passe de Zuccarello


Finalement, il y a Charlie Coyle. Acquis du Wild du Minnesota à la date limite des transactions en retour de Ryan Donato, l'attaquant de 27 ans donne raison à ses nouveaux patrons. Ses sept points, dont cinq buts, en 10 rencontres lui permettent de se hisser au deuxième rang des marqueurs des Bruins ce printemps. En 81 matchs cette saison, Coyle n'avait inscrit que 12 buts et 34 points, connaissant des débuts très lents avec Boston (2-4--6 en 21 parties).

Video: CBJ@BOS, #1: Coyle clôt le débat en prolongation


Les séries sont encore jeunes et rien n'assure qu'un de ces joueurs sera en mesure d'entrer dans la légende de leur équipe respective. À vrai dire, pour la plupart d'entre eux, c'est de la maison qu'ils regarderont la Finale de la Coupe Stanley.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.