Skip to main content

Varlamov ne tentera pas de remplacer qui que ce soit avec les Islanders

Le gardien ne ressent pas la pression de combler le vide laissé par Lehner, finaliste au trophée Vézina la saison dernière

par Brian Compton @BComptonNHL / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

EAST MEADOW, New York - Semyon Varlamov sait qu'il aura de grands patins à chausser à titre de gardien numéro un des Islanders de New York cette saison.

Mais Varlamov, qui a accepté un contrat de quatre ans d'une valeur de 20 millions $ (salaire annuel moyen de 5 millions $) le 1er juillet, affirme qu'il ne ressent pas de pression alors qu'il sera appelé à remplacer Robin Lehner, qui a été finaliste au trophée Vézina à sa seule saison à New York, en plus de remporter le trophée Masterton pour souligner sa persévérance après avoir révélé qu'il avait consulté afin de l'aider à régler ses problèmes de santé mentale qui l'avaient pousser à entretenir des pensées suicidaires ainsi qu'à des problèmes de drogue et d'alcool.

Lehner a paraphé un contrat d'un an d'une valeur de 5 millions $ avec les Blackhawks de Chicago la même journée où Varlamov a rejoint les Islanders.

À LIRE AUSSI: 31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les IslandersBrassard a l'intention de rebondir avec les Islanders

« Je ne suis pas ici pour remplacer qui que ce soit », a affirmé Varlamov au complexe d'entraînement des Islanders à la suite d'une séance d'entraînement informelle, mercredi. « Je suis ici afin d'aider cette équipe à remporter la Coupe Stanley un jour. C'est mon objectif.

« Je suis heureux pour Robin, il a accompli un travail exceptionnel l'an dernier. Les Islanders ont connu une très bonne saison. Les partisans ont été emballés par la dernière saison, et je suis persuadé qu'ils ont hâte de nous voir connaître une autre belle année. »

Varlamov avait déjà été ciblé par le directeur général des Islanders Lou Lamoriello, qui avait été incapable de conclure une transaction avec l'Avalanche du Colorado. Le cerbère de 31 ans a conservé un dossier de 20-19-9 avec une moyenne de buts alloués de 2,87 et un pourcentage d'arrêts de ,909 la saison dernière.

Varlamov, qui a signé 213 victoires au cours de ses 11 saisons dans la LNH avec l'Avalanche et les Capitals de Washington, est toutefois persuadé qu'il pourra redevenir le gardien qui a été finaliste au trophée Vézina en 2013-14, alors qu'il avait mené la LNH avec 41 victoires et un taux d'efficacité de ,927 en 63 parties avec le Colorado.

Varlamov a mentionné qu'il avait déjà soupé avec le directeur des gardiens Mitch Korn et l'entraîneur des gardiens Piero Greco, et il croit que ces deux hommes vont pouvoir l'aider à reprendre sa place parmi l'élite de la ligue à sa position, alors qu'il va évoluer derrière une défensive qui a accordé 191 buts la saison dernière, le plus faible total dans la LNH.

Video: COL@SJS: Varlamov dit non à Couture et à Donskoi

« Je suis fébrile », a assuré Varlamov, sélectionné en première ronde (23e au total) par les Capitals au Repêchage 2006 de la LNH. « Nous avons eu la chance de nous rencontrer avant le début du camp d'entraînement. Je crois que c'est important. J'ai hâte de travailler avec ces deux hommes et d'apprendre quelque chose de nouveau auprès d'eux. »

Bien que les Islanders pourront miser sur une formation assez semblable à celle qui a terminé au deuxième rang de la section Métropolitaine la saison dernière, Varlamov pourra au moins compter sur un visage familier dans le vestiaire. Le centre Derick Brassard, qui a accepté un contrat d'un an avec New York le 21 août, a disputé les 20 derniers matchs de la saison régulière avec Varlamov et l'Avalanche après avoir été acquis des Panthers de la Floride, ainsi que neuf parties des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

« C'est un bon ami, a mentionné Varlamov en parlant de Brassard. Nous avons eu du plaisir ensemble avec l'Avalanche. Nous étions assis ensemble dans l'avion. C'est un bon gars, et un très bon joueur. »

Les Islanders tiendront leur premier entraînement officiel de la saison le 13 septembre. D'ici là, Varlamov va continuer à s'habituer à son nouvel environnement, lui qui a admis qu'il était difficile pour un joueur qui est de passage d'apprécier Long Island et tout ce que la région a à offrir. 

« Quand vous jouez pour une autre équipe, vous devez vous contenter de demeurer au Marriott, a indiqué Varlamov. Tout ce que l'on voit, c'est le [Nassau] Coliseum et l'hôtel, et on se dit : "Ce n'est pas le meilleur endroit où vivre". Avec notre horaire, il est difficile d'explorer Long Island. Je suis toutefois ici depuis trois semaines, et c'est un endroit magnifique.

« J'adore cet endroit. Long Island est magnifique. C'est une belle région pour s'établir. Ma famille est très heureuse de déménager ici, nous avons déjà trouvé une maison. Tout commence à tomber en place. J'ai juste hâte que le camp s'amorce. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.