Skip to main content

Un premier but à Montréal au meilleur des moments pour Chiasson

L'attaquant a inscrit le filet gagnant pour les Oilers face aux Canadiens

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Alex Chiasson a dû attendre à son neuvième match à Montréal, mais grâce à son tout premier but au Centre Bell, les Oilers d'Edmonton l'ont emporté par la marque de 4-2 sur les Canadiens.

Chiasson, qui a grandi à Laval, en banlieue de Montréal, avant de déménager à Québec, a inscrit ce qui allait être le but gagnant à 9:40 de la troisième période. Placé devant le filet, il a habilement fait dévier une passe d'Oscar Klefbom pour battre Carey Price et porter la marque à 3-2.

À LIRE AUSSI : Canadiens : Une autre avance de deux buts torpillée | CH : Si la confiance pouvait s'injecter comme un soluté

« J'ai toujours rêvé de marquer un but ici, a-t-il souligné. Ce n'était probablement pas la meilleure chance de marquer que j'ai obtenue ici, mais c'est vraiment plaisant de réussir ça, et de gagner, alors que ma famille, ma mère, mon père et mes amis sont en ville. »

Il s'agissait d'un neuvième match à Montréal pour le Québécois, qui avait amassé cinq points en carrière dans la Métropole, dont trois lors de ses trois dernières parties. Utilisé sur le troisième trio et en avantage numérique, il a passé 12:08 sur la glace.

« J'ai grandi comme partisan des Canadiens, a dit Chiasson. Ma mère et mon père m'amenaient ma sœur et moi aux matchs. Je vais me souvenir de ça pour longtemps. »

Ce but de Chiasson a été au cœur d'une salve de trois buts en troisième période par les visiteurs. Ryan Nugent-Hopkins a tout d'abord frappé en avantage numérique grâce au travail de Connor McDavid et de Leon Draisaitl, pour créer l'égalité. Puis, avec 35 secondes à faire au match, Josh Archibald a complété dans un filet désert.

Video: EDM@MTL: Chiasson donne l'avance aux Oilers

Cette troisième période a effacé les deux premières, qui avaient fortement laissé à désirer. Offrant du jeu de transition peu convaincant, les Oilers n'ont menacé le filet de Price qu'à quelques occasions, la plupart du temps grâce à McDavid, qui n'a toutefois pas réussi à enfiler l'aiguille, et au quatrième trio de l'équipe, formé de Joakim Nygard, Riley Sheahan et Archibald. Sheahan a d'ailleurs été le premier buteur de l'équipe, en milieu de deuxième engagement.

« Il nous en reste beaucoup à apprendre en tant qu'équipe, et un match comme ce soir, c'est une bonne leçon, a souligné l'entraîneur-chef Dave Tippett. Lors des deux premières périodes, nous n'avons pas joué à la hauteur de nos capacités et les joueurs l'ont reconnu. C'est une bonne chose. Et on s'est donné une chance de gagner en troisième période, ce qui démontre qu'on a appris. »

Le gardien Mike Smith, qui effectuait un quatrième départ consécutif, a été bombardé de 37 lancers dans la rencontre, mais beaucoup d'entre eux ont été décochés à partir de la périphérie, ce qui lui a permis de réaliser plusieurs arrêts avec la mitaine et d'ainsi ralentir le jeu. 

Les choses se placent en défensive

Lors des dernières saisons, le jeu défensif des Oilers est ce qui leur a coûté une place en séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Edmonton a amorcé les deux premiers mois de la saison en étant à égalité au 19e rang du classement pour les buts accordés (2,89 par match), mais le mois de décembre a été des plus difficiles. Avec une moyenne de 3,71 buts permis par partie, ils ont été la pire équipe de la LNH. Or, depuis le 1er janvier, la défensive a repris du poil de la bête en n'accordant en moyenne que 2,5 filets par rencontre. Les Oilers ont d'ailleurs obtenu une victoire de 4-1 face aux dangereux Bruins de Boston le 4 janvier.

« Nous avons certains des meilleurs joueurs au monde offensivement, et il y a du potentiel dans ce groupe, a indiqué le défenseur Klefbom. Lorsque notre priorité est notre éthique de travail, nous pouvons alors démontrer toutes nos habiletés et c'est à ce moment que nous jouons notre meilleur hockey. » 

À la suite du match contre les Canadiens, les Oilers ont maintenant une moyenne de buts contre de 3,11 par match, au 16e rang de la LNH. Il faut remonter à la campagne 2016-17 pour les voir aussi haut placés dans la catégorie. Or, il s'agit de la dernière saison où l'équipe a participé aux séries éliminatoires.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.