Skip to main content

Canadiens : Une autre avance de deux buts torpillée

Les Oilers ajoutent aux déboires des Canadiens en l'emportant 4-2 au Centre Bell

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - C'est à croire que les Canadiens de Montréal sont allergiques aux avances. Dans un deuxième match de suite, ils ont laissé filer une priorité de deux buts pour perdre. Jeudi, les Oilers d'Edmonton leur ont fait le coup en l'emportant 4-2 au Centre Bell.

La série noire du CH (18-20-7) a donc atteint les huit matchs sans victoire (0-7-1). C'est sa deuxième séquence du genre en l'espace de deux mois. Entre le 16 novembre et le 1er décembre, il avait conservé un dossier de 0-5-3.

À LIRE AUSSI : Un premier but à Montréal au meilleur des moments pour Chiasson | CH : Si la confiance pouvait s'injecter comme un soluté

« C'est devenu une bagarre psychologique », a affirmé le combatif ailier Brendan Gallagher, dont le retour au jeu n'a pas permis de conjurer le sort.

Dans le vestiaire de l'équipe, on devine que les mines étaient déconfites. Les joueurs sont rendus à court d'explications.

« La situation est tellement frustrante, a pesté le capitaine Shea Weber. On dirait que nous n'obtenons pas le moindre bond favorable, d'un bout à l'autre de la patinoire.

« Il n'y a que la victoire qui nous permettrait de nous sortir de ce bourbier, a-t-il enchaîné. Pour ça, il faudrait que nous trouvions des façons de gagner, mais actuellement nous trouvons plutôt des façons de perdre. »

Alex Chiasson, auteur de son sixième but de la campagne, a couronné la remontée de deux buts des Oilers (24-17-5) vers la mi-chemin du troisième tiers. Josh Archibald l'a complétée en logeant le disque dans le filet abandonné, à 35 secondes de la fin.

Riley Sheahan et Ryan Nugent-Hopkins, son 10e, ont été les autres marqueurs des gagnants. En amassant une aide, Connor McDavid a été le premier joueur de la LNH qui a atteint le plateau des 70 points cette saison. Leon Draisaitl a ajouté deux passes et il totalise 69 points.

Phillip Danault, son 11e, et Jesperi Kotkaniemi ont fourni la réplique du côté des perdants.

L'inélégant vétéran Mike Smith a remporté le duel de gardiens contre Carey Price. Smith a repoussé 35 tirs, comparativement à 22 pour Price.

Video: Huitième revers de suite pour les Canadiens, 4 à 2

« Nous avons trouvé une façon de gagner », a relevé l'entraîneur des Oilers Dave Tippett, en exprimant son insatisfaction. « Nous devons jouer avec plus d'intensité et être meilleurs dans notre exécution. Quand nous avons commencé à le faire, à compter de la troisième période, nous nous sommes donné une chance. » 

Les Canadiens vont tenter de renouer avec le succès en rendant visite aux Sénateurs d'Ottawa, samedi (19 h HE; TVAS, CITY, CBC, SN, SN360, NHL.TV).

Duo de feu éteint

Le CH avait pourtant muselé le duo infernal McDavid-Draisaitl au cours des deux premières périodes. Ça lui permettait de mener 2-1 au score. Il avait même pris l'initiative 2-0, comme il l'avait fait deux jours plus tôt face aux Red Wings de Detroit.

Danault a d'abord été le seul marqueur d'une première période plutôt décousue et dénuée de rythme. S'amenant directement dans l'enclave, le numéro 24 a concrétisé son propre retour de lancer, dans la partie haute du filet, à 12:35.

Kotkaniemi a ensuite doublé l'avance tôt au deuxième tiers, à 2:24. L'élancé Finlandais a dégainé comme un lance-pierres après avoir reçu la passe de son compatriote Artturi Lehkonen devant le but. Smith n'y a vu que du feu.

Les Oilers ont rétréci l'écart à 7:16. Sheahan a décoché un tir vif des poignets dans le haut des cordages, sur réception de la courte passe de Joakim Nygard.

Nate Thompson a failli redonner une avance de deux buts aux siens. En échappée devant Smith, il a tout fait pour le mystifier à l'exception qu'il a envoyé la rondelle du revers sur le poteau à la gauche du gardien. Une occasion ratée qui allait revenir hanter le Tricolore, encore une fois.

Un faux pas

Impeccable jusque-là, Danault a joué avec le feu en amorce de troisième tiers en accrochant McDavid. Puni, il a vu le CH se faire brûler. McDavid et Draisaitl ont mis la table pour le but de Nugent-Hopkins en supériorité numérique, à 2:16. 

« Notre jeu de puissance a livré la marchandise avec ce but important, a noté Tippett. Nous avons commencé à jouer comme nous devions le faire. »

Le rouleau compresseur s'est effectivement mis en marche et on a vu venir le but de Chiasson, à 9:40. Le Néo-Brunswickois de souche a fait une belle déviation de la passe du défenseur Oscar Klefbom.

Le Tricolore a pu déployer un jeu de puissance sous la barre des 10 minutes, mais en vain. Il a été menaçant vers la fin, jusqu'à ce que Draisaitl ne détale de sa zone. L'Allemand a repéré Archibald sur le flanc droit et celui-ci a trouvé le fond du but du centre de la patinoire.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.