Skip to main content

Tuukka Rask s'en voulait

Le gardien des Bruins n'a pas bien paru dans un match que les deux gardiens voudront rapidement oublier

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL -- Avec un affrontement entre Tuukka Rask et Carey Price, on était en droit de s'attendre à un duel de gardiens entre les Bruins de Boston et les Canadiens de Montréal, lundi. C'est tout le contraire qui s'est produit. Les deux gardiens n'ont pas été à la hauteur des attentes, particulièrement Rask, qui a terminé la soirée avec 26 arrêts sur 31 tirs dans la défaite de 5-4 des Bostoniens. 

Le gardien des Bruins aimerait assurément revoir le lancer de Ben Chiarot, qui s'est avéré être le but gagnant du match, inscrit à 9:06 de la troisième période. Un tir décoché du cercle de mise en jeu qui a effleuré sa mitaine avant de se retrouver dans le but. 
 
« J'ai très bien vu le tir, mais elle a touché ma mitaine, puis ma jambe avant d'entrer, a-t-il expliqué. »
 
Rask n'a pas bien paru non plus sur les filets de Tomas Tatar et Paul Byron, en première période. Sur le premier, le lancer de Tatar a été touché par le gardien finlandais avant d'entrer dans le filet, alors que sur celui de Byron, le disque est passé entre ses jambes. Il n'a pas cherché d'excuses.

À LIRE AUSSI : Le CH dompte le « monstre à trois têtes » | Toute la matière grise de Claude Julien mise à profit

« C'était une de ces soirées où on dirait que la rondelle est comme une balle de golf et tu n'arrives pas à bien à la suivre. C'était un match difficile pour moi, mais je pense qu'on s'est bien battu et on aurait pu gagner le match. »
 
L'entraîneur-chef Bruce Cassidy est venu à la défense de son gardien, qui avait remporté sept de ses huit premiers matchs de l'année.
 
« Ça peut arriver à tout le monde, a-t-il dit. Il n'était pas aussi bon qu'à l'habitude ce soir. On est revenu de l'arrière, donc ça aurait été agréable qu'il réussisse ce dernier arrêt, mais il est humain. Il a été très bon pour nous [cette saison]. »
 
Rask, qui a vu sa moyenne de buts accordés de 1,49 et son pourcentage d'arrêts de ,949 en prendre pour leur rhume à la suite de ce match, aurait bien eu besoin d'encore plus d'offensive de la part de ses coéquipiers pour l'emporter.
 
Or, pour une rare fois cette saison, le trio de Patrice Bergeron, David Pastrnak et Brad Marchand n'a pas donné le ton offensivement et a été blanchi à cinq-contre-cinq. Depuis le début de la saison, les trois joueurs n'avaient connu que neuf matchs sans s'inscrire au sommaire à forces égales lors des 42 parties auxquelles ils ont participé.
 
Tout de même, Pastrnak, aidé par Bergeron, a marqué sur le jeu de puissance, filet qui créait l'égalité 1-1 en première période. 
 
Quant à Marchand, il aurait probablement aimé garder un peu d'offensive en banque après sa performance de cinq points la veille dans une victoire de 6-4 face aux Penguins de Pittsburgh. L'attaquant a été blanchi, ce qui n'était pas arrivé depuis le premier match de la saison.

Video: BOS@MTL: Pastrnak marque sur réception en A.N.
 
Même si les Bruins disputaient un deuxième match en 24 heures, Cassidy ne croit pas que son premier trio était ralenti.
 
« Les gars sont en excellente forme physique, de grands athlètes. C'est pourquoi il y a des soirs où ce sera plus difficile pour eux parce que les autres équipes tentent absolument de les ralentir. Ils savent ce qu'ils peuvent faire et ils ont eu de bonnes chances ce soir, mais ça n'est pas rentré. »
 
Une ovation pour Chara
 
Zdeno Chara disputait un 1500e match dans la LNH mardi soir, mais comme la rencontre était disputée à Montréal, on pouvait s'attendre à un accueil plutôt froid des partisans montréalais, qui n'ont jamais porté le défenseur dans leur cœur en raison de l'intense rivalité entre les deux équipes.
 
On pouvait même se demander si les Canadiens allaient souligner l'importante marque atteinte par Chara. Ils l'ont fait dès la première période, lors d'un arrêt de jeu.
 
Les huées des partisans ont finalement fait place à des applaudissements, et le défenseur s'est levé au banc pour remercier la foule.
 
« Nous avons eu d'intenses batailles ici, de bonnes parties et une forte rivalité, a rappelé Chara après le match. C'était vraiment gentil et je l'ai vraiment apprécié. C'était un geste qui avait de la classe et c'est quelque chose que je vais me souvenir. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.