Skip to main content

Thomas Chabot ne veut pas perdre son mentor chez les Sénateurs

Le défenseur âgé de 21 ans veut continuer d'apprendre aux côtés d'Erik Karlsson

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

SAINTE-MARIE, Québec -- Thomas Chabot est motivé comme jamais cette saison à faire partie des Sénateurs d'Ottawa dès le match inaugural, le 4 octobre. Le défenseur âgé de 21 ans ne veut pas revivre la déception qu'il a éprouvée l'an dernier, en étant rétrogradé à l'équipe-école de Belleville à la conclusion du camp d'entraînement.

« J'aborde le camp cette année en ayant en tête que c'est la première fois que je vais commencer la saison avec les Sénateurs », a affirmé Chabot, jeudi, à l'occasion de la deuxième édition du tournoi de golf qui porte son nom présenté dans son patelin de Sainte-Marie-de-Beauce. 

« Je veux partir du bon pied cette saison et avoir un impact positif au sein des Sénateurs. Je vais arriver au camp en étant bien dans ma peau et satisfait des efforts que j'ai faits pendant l'été. Je sais ce que j'ai à faire et je vais me concentrer là-dessus. »

Chabot se dit en pleine forme après avoir été aux prises avec des maux de dos au début de son entraînement hors glace.

« Ç'a été un mal pour un bien parce que j'ai pu m'accorder du repos et prendre du temps pour moi, a-t-il élaboré. Ça m'a fait énormément de bien. J'ai recommencé l'entraînement intense depuis quelque temps déjà, même sur la glace, et tout va bien. »

À LIRE AUSSI: Le Pro-Am Gagné-Bergeron fête son 10e anniversaire en grand | Fleury, le hockeyeur de l'heure au Québec

Il a expliqué qu'il avait subi la blessure au dos à l'entraînement l'été dernier et qu'elle ne l'avait que légèrement incommodé pendant la dernière saison.

« Ce n'était rien de grave, a-t-il précisé. Ça m'a tout de même contraint à modifier quelque peu mon entraînement cet été. Mon préparateur physique Jean-Philippe Riopel et moi avons trouvé une façon d'obtenir les résultats souhaités à l'aide d'exercices différents et on a beaucoup travaillé sur ma posture. Je lui dois une fière chandelle. »

Chabot a connu une première saison dans les rangs professionnels marquée de hauts et de bas. Rétrogradé dans la Ligue américaine de hockey (LAH) à l'issue du camp des Sénateurs, il a tout de même livré 63 matchs avec l'équipe qui a été écartée des séries éliminatoires. Il a par la suite pu vivre une expérience enrichissante comme porte-couleurs du Canada au Championnat du monde de la FIHG.

Video: WPG@OTT: Chabot inscrit aisément son second du match

Karlsson le mentor

Après avoir amassé 25 points et affiché un différentiel de moins-12 en 2017-18, le choix de premier tour (no 18) des Sénateurs en 2016 voit grand pour sa deuxième saison. Et, surtout, il souhaite continuer d'avoir Erik Karlsson comme mentor. On doit s'attendre à ce que les rumeurs d'échange impliquant le défenseur étoile reprennent de plus belle à l'ouverture du camp, à la mi-septembre.

« Je suis la situation (de Karlsson) de près, n'a pas caché Chabot, et j'aimerais évidemment qu'il reste avec nous. J'ai eu la chance de jouer avec lui la saison dernière et j'ai tellement appris en le voyant à l'œuvre. Il est talentueux dans tout ce qu'il fait. Nous n'en revenons pas nous-mêmes parfois, ses coéquipiers, des jeux qu'il fait. 

« C'est un mentor pour moi, le défenseur dont j'essaie de copier le style de jeu. C'est également un chic type à l'extérieur de la patinoire. »

Chabot, qu'on voit comme le dauphin de Karlsson, ne s'estime pas prêt à chausser ses patins advenant que les Sénateurs se départissent de leur as.

« On ne peut pas dire qu'on va prendre la relève d'un joueur exceptionnel de sa trempe. Ça ne court pas les rues des joueurs comme lui. »

L'importance de redonner

Celui qui fait la fierté de Sainte-Marie est heureux de redonner à sa communauté. Il ne s'est en tout cas pas fait prier quand le président du Club de golf Alain Matthey l'a sollicité afin d'organiser un tournoi à son nom, dont les profits sont redistribués au hockey mineur et à la relève du golf.

« Je viens d'une petite ville et je connais tout le monde qui participe au tournoi, a souligné Chabot. C'est important pour moi de redonner aux jeunes sportifs. C'est minime comme contribution financière, mais j'aurais sûrement apprécié que quelqu'un le fasse quand j'étais jeune.

« L'important dans tout ça, c'est que tout le monde ait du plaisir », a ajouté Chabot qui a chaleureusement accueilli tous les participants.

« Un des objectifs du tournoi, c'est aussi de montrer à Thomas que nous sommes là pour l'encourager dans les beaux moments comme les moins beaux », a mentionné M. Matthey. « C'est la raison pour laquelle j'ai saisi la balle au bond quand des gens d'affaires et des politiciens de la région m'ont approché afin qu'on organise l'événement. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.