Skip to main content

Tavares et Toronto pourraient assurer leur place en séries lundi

L'attaquant se concentre sur son jeu et non sur l'accueil brutal auquel il s'attend de la part des partisans des Islanders

par Mike Zeisberger @zeisberger / Journaliste NHL.com

OTTAWA - En plus d'être la journée du poisson d'avril, lundi marquera l'anniversaire de neuf mois de la signature du contrat de sept ans d'une valeur de 77 millions $ de John Tavares avec les Maple Leafs de Toronto.

Qui aurait pu prédire à ce moment-là que son ancienne équipe, les Islanders de New York, parviendrait à se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley avant la nouvelle formation du vétéran joueur de centre?

Ce n'est pas un canular du poisson d'avril, mais bien la réalité.

À LIRE AUSSI : Les Islanders confondent les sceptiques et atteignent les séries

Samedi, les Islanders (46-26-7, 99 points) se sont assurés d'une participation aux séries pour la première fois depuis 2016 avec un gain de 5-1 contre les Sabres de Buffalo. Le même soir, les Maple Leafs ont échoué dans leur tentative d'imiter les Islanders, s'inclinant plutôt 4-2 contre les Sénateurs d'Ottawa.

Mais par une tournure des événements bien ironique, les Maple Leafs pourront assurer leur place au tournoi printanier en défaisant ces mêmes Islanders, lundi au Nassau Coliseum (19 h HE, MSG+2, SNO, NHL.TV). Et avec l'accueil brutal que Tavares a reçu à son premier retour dans cet aréna, un gain sans équivoque de 6-1 des Islanders le 28 février, gagner sera plus facile à dire qu'à faire.

« Je suis certain que ce sera plutôt semblable », a dit Tavares de l'accueil glacial auquel il s'attend encore une fois. « Je vais simplement essayer d'aider les Maple Leafs et de bien jouer.

« Ça allait finir par se produire un jour, et évidemment, c'est quelque chose qui allait arriver de nouveau puisque nous y retournons. Ça fait partie du hockey. Espérons que nous pourrons mieux jouer que la dernière fois. »

Les Maple Leafs ont des problèmes beaucoup plus importants que les milliers de partisans passionnés des Islanders qui devraient de nouveau scander « We Don't Need You » (Nous n'avons pas besoin de toi) à l'endroit de Tavares comme il y a un mois.

La défaite contre les Sénateurs a prolongé une glissade de trois semaines au cours de laquelle Toronto a montré une fiche de 3-5-2, ayant été dominé 44-33 sur la feuille de pointage. Sept de ces 10 matchs ont été joués contre des adversaires qui sont depuis exclus du portrait des séries (Sénateurs, deux fois, Flyers de Philadelphie, deux fois, Sabres de Buffalo, Rangers de New York et Panthers de la Floride).

« Nous ne pouvons pas donner autant d'occasions de marquer, surtout pas au milieu de notre territoire, ce qui rend la vie difficile à nos gardiens, a dit Tavares. Évidemment, c'est difficile à expliquer, mais il faut faire attention aux détails lors de chaque présence. C'est difficile à faire, et tu compétitionnes contre des équipes qui tentent elles aussi d'imposer leur style de jeu. »

Ç'a été particulièrement difficile lors de la défaite à sens unique à Long Island le mois dernier. Toronto a ouvert la marque en première période avant d'accorder six filets sans réplique.

La victoire a été savoureuse pour les partisans, qui ont passé la majeure partie de la soirée à conspuer Tavares en agitant des serpents en caoutchouc et en roulant sur son chandail dans le stationnement à l'extérieur.

Ses coéquipiers des Maple Leafs ont trouvé qu'ils l'avaient laissé tomber.

« Nous avons été embarrassés la dernière fois que nous avons joué là-bas, nous le savons tous », a affirmé l'attaquant Zach Hyman. « Nous voulons gagner ce match pour John. Il a joué là-bas tellement longtemps. Ça signifie beaucoup pour lui. Il a tellement été un bon coéquipier pour nous. Il est tellement une partie importante de cette équipe, donc nous voulons l'aider, car ce sera encore un match très émotif et important pour lui.

Video: FLA@TOR: Tavares triple l'avance sur un rebond

« Lors de son retour, on ne l'a pas traité comme le joueur qui a évolué là-bas si longtemps et qui a accompli tellement pour ces partisans. Mais nous sommes heureux qu'il soit ici, il est important, il a effectué une belle transition et il connait une saison extraordinaire. Ce serait génial d'obtenir cette victoire pour lui. »

Du point de vue de Toronto, Tavares, qui a 86 points (45 buts, 41 passes), a répondu à toutes les attentes, et même plus. Il a établi un sommet en carrière pour les buts et a besoin d'un point pour établir une nouvelle marque personnelle dans cette dernière catégorie. Même si ce serait satisfaisant de réussir à le faire contre son ancienne équipe, Tavares et les Maple Leafs doivent se concentrer sur l'objectif principal de gagner alors qu'il ne reste que quatre parties au calendrier.

Les Maple Leafs (45-26-7, 97 points) occupent le troisième rang dans la section Atlantique, cinq points devant les Canadiens de Montréal et six points derrière les Bruins de Boston. Si les Maple Leafs devaient se qualifier pour les séries, un autre rendez-vous contre les Bruins en première ronde semble être inévitable.

Boston a vaincu Toronto en sept parties au premier tour le printemps dernier.

Mais actuellement, les Maple Leafs se concentrent à assurer leur place en séries.

« Nous voulons gagner chaque soir », a mentionné l'entraîneur Mike Babcock. « Nous sommes égoïstes à ce point-là. Nous voulons gagner l'un pour l'autre et pour nos partisans. Ce ne sera pas différent lundi. Si tu fais les bonnes choses, tu en tireras du positif. Il faut bien nous préparer et sauter sur la glace.

« Ça devrait être plaisant. Nous avons hâte au match. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.