Skip to main content

Tarasenko s'illustre dans le gain des Blues dans le match no 1

L'attaquant a inscrit un but « en créant quelque chose à partir de rien » grâce à sa vitesse et sa puissance

par Louie Korac / Correspondant NHL.com

ST. LOUIS - Lorsque Craig Berube a vu Vladimir Tarasenko s'emparer de la rondelle en troisième période au centre de la glace, l'entraîneur des Blues de St. Louis savait ce qui allait se produire.

Une explosion de vitesse avant de couper au filet. 

But.

À LIRE AUSSI: Les Blues s'accrochent et remportent le match no 1

Tarasenko s'est emparé d'un disque libre et a vu une chance se dessiner devant lui. La décision a rapidement été prise et la vedette des Blues s'est présenté devant le défenseur recrue des Stars de Dallas Miro Heiskanen.

Tarasenko a accéléré et a utilisé sa solide charpente de 6 pieds et 225 livres pour couper au filet derrière Heiskanen avant de soulever le disque derrière le gardien Ben Bishop à 3:51. Le deuxième but du match de Tarasenko s'est avéré être le but gagnant dans un gain de 3-2 contre Dallas dans le match no 1 de la série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest au Enterprise Center jeudi.

Video: DAL@STL, #1: Tarasenko récidive avec un joli but

Lorsqu'il a été demandé à Berube ce qui permet à Tarasenko de réussir de tels jeux, sa réponse a été toute simple.

« C'est simplement un don de Dieu, a répondu Berube avec un sourire. Il est un joueur puissant doté d'un bon coup de patin. Lorsqu'il fonce par l'extérieur comme ça, il est très difficile à contenir pour la plupart des défenseurs. Nous en avions parlé. C'est quelque chose que nous voulions voir plus souvent au cours de la saison, et je crois qu'il le fait de mieux en mieux. »

Tarasenko, qui a rejoint Bernie Federko au deuxième rang de l'histoire des Blues avec un septième match de plus d'un but en séries éliminatoires de la Coupe Stanley, derrière Brett Hull au premier rang (13), a effectué un jeu similaire en deuxième période alors qu'il avait contourné l'arrière des Stars Roman Polak. 

Il était évident qu'il cherchait à utiliser sa force pour se rendre devant le filet de Dallas.

« Nous savons quel genre d'équipe nous affrontons, a indiqué Tarasenko en parlant des Stars. Ils ont vaincu les Predators de Nashville, ce qui en dit long. Nous savons à quel point ils jouent de manière robuste. Nous sommes prêts pour une série âprement disputée. »

Le deuxième match de cette série quatre de sept aura lieu à St. Louis samedi (15 h (HE); NBC, SN, TVAS).

Tarasenko a marqué deux fois en six matchs au premier tour contre les Jets de Winnipeg, chaque fois sur le jeu de puissance. Ses coéquipiers attendaient qu'il fasse la différence, eux qui savent qu'il peut prendre le contrôle d'un match à tout moment. 

« C'est incroyable la manière dont il peut créer quelque chose à partir de rien, a noté le centre des Blues Ryan O'Reilly. Sur un jeu semblable, je me retrouve dans le coin et je tente simplement de soulever le disque vers le filet. Lui, il récupère la rondelle, voit un jeu, déborde par l'extérieur et marque un but incroyable. Il n'y a que lui pour faire ça. Rares sont ceux qui peuvent partir de rien et réaliser des jeux sensationnels. »

Tarasenko a mis fin à la séquence parfaite des Stars en infériorité numérique depuis le début des séries éliminatoires lorsqu'il a touché la cible alors qu'il restait 1:57 à écouler à la période médiane. Dallas avait écoulé avec succès ses 16 infériorités numériques avant que Tarasenko accepte la passe de Brayden Schenn avant de faire mouche d'un tir des poignets depuis l'intérieur du cercle gauche pour donner les devants 2-1 aux Blues.

Video: DAL@STL, #1: Tarasenko rétablit l'avance en A.N.

« Nous parlons beaucoup de notre avantage numérique à l'entraînement, a déclaré Tarasenko. J'ai toujours dit que le travail acharné finissait par payer. C'est bien que ça ait fonctionné. [Schenn] a effectué une bonne passe, [O'Reilly] a créé un écran, et ils ont créé une chance de marquer pour moi. »

Bishop, qui a grandi à St. Louis, s'entraîne avec des joueurs des Blues pendant la saison morte, alors il connaît la qualité du tir de Tarasenko, et Tarasenko connaît les tendances de Bishop. 
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.