Skip to main content

Table ronde : De chaudes luttes dans la Métropolitaine et la Centrale

Les Capitals et les Jets devraient terminer au premier rang de leur section respective, selon le panel du LNH.com

par LNH.com @LNH_FR

Tout au long de la saison, les experts du LNH.com participeront à des tables rondes pour répondre à diverses questions. En interagissant entre eux, nos experts donnent leur opinion sur plusieurs sujets chauds à travers la LNH. Aujourd'hui, on leur a demandé ceci :

Deux luttes très serrées, mais différentes se dessinent en ce moment au sommet de deux sections. Les équipes de tête dans la section Métropolitaine traversent toutes d'excellentes séquences, alors que les Penguins de Pittsburgh, les Capitals de Washington et les Islanders de New York offrent tout un spectacle. Dans la section Centrale, les Jets de Winnipeg et les Predators de Nashville sont au coude à coude, mais les deux équipes semblent incapables de distancer leurs rivaux, peinant toutes deux à jouer pour ,500.

À LIRE AUSSI : Table ronde : Quelle puissance de l'Ouest va rebondir en 2019-20?

Qui voyez-vous sortir gagnants de ces deux courses?

Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction LNH.com

Je crois que nous allons assister à une lutte incroyable entre deux grands rivaux, les Capitals et les Penguins, jusqu'à la toute fin. Les Penguins ont trouvé leur rythme, malgré des blessures à des joueurs importants, et ils sont passés d'une équipe qui se battait pour une place en séries à une puissance de la Ligue en quelques semaines. Sidney Crosby joue à nouveau comme le meilleur joueur de la planète, et le gardien Matt Murray ressemble au gardien qui a mené les Penguins à deux conquêtes de la Coupe Stanley.

De leur côté, les champions en titre jouent du hockey inspiré. Alex Ovechkin sonne la charge, mais l'attaque des Capitals est plus équilibrée que jamais, et la défensive est toujours aussi étanche devant Braden Holtby.

Je pense que Washington va parvenir à conserver son avance sur les Penguins. Ces quatre points d'avance avec 11 matchs à jouer représentent déjà un petit coussin, et je ne pense pas que le jeu de puissance des Penguins pourra maintenir la cadence jusqu'à la fin de la saison. Au cours des huit derniers matchs, Pittsburgh a inscrit 11 buts en 29 tentatives, pour un taux d'efficacité astronomique de 37,9 pour cent. Ça risque de se régler au cours de la dernière fin de semaine de la saison, mais les Capitals vont terminer en tête de la section Métropolitaine.

Dans la section Centrale, l'état de santé des défenseurs des Jets Dustin Byfuglien et Josh Morrissey va dicter l'allure de cette course. Avec ces deux défenseurs dans la formation, les Jets misent sur une équipe difficile à arrêter, et devraient être en mesure de devancer les Predators.

Nashville a mis la main sur plusieurs munitions de qualité à la date limite des transactions, et aurait dû chauffer les Sharks de San Jose pour le premier rang de l'Association de l'Ouest. Leur brigade défensive est toujours aussi impressionnante, et Pekka Rinne connaît une autre bonne saison, même s'il en arrache un peu ces temps-ci. Mais pour une raison ou pour une autre, je ne suis pas inspiré par le jeu de l'équipe pour l'ensemble de la saison.

Les Jets devraient s'imposer, et pourraient même détenir une bonne avance si leur infirmerie se vide un jour.

Robert Laflamme, journaliste principal LNH.com

Mes choix s'arrêtent sur les Capitals et les Jets. C'est vrai, Sébastien, que c'est toute une lutte qui se dessine dans la section Métropolitaine, mais ça me déçoit un peu que tu négliges les Islanders. Tu n'en parles même pas, simple omission de ta part ou encore un brin d'irrespect? Mais que diable devront faire les Islanders afin qu'on les prenne finalement au sérieux? Je pense qu'après 70 matchs, on peut affirmer qu'ils sont pour vrai, comme les Golden Knights de Vegas étaient pour vrai, la saison dernière. Cela dit, je n'irai pas jusqu'à dire que les Islanders vont créer la surprise jusqu'à se rendre en Finale de la Coupe Stanley. Ils vont certes chauffer les Capitals pour le titre de section, mais ils tomberont à court. Les Capitals sont partis pour la gloire, comme les Penguins d'ailleurs, tu as bien raison Sébastien. 

J'ouvre une parenthèse ici : un amateur me demandait dernièrement dans le cadre de #BobVousRépond s'il existait un monde dans lequel les Penguins avec Crosby et Evgeni Malkin pouvaient rater les séries éliminatoires. Ma réponse avait été un non catégorique et vous voyez que j'avais (encore) raison. Parenthèse fermée.

Les Penguins manqueront de temps afin de rejoindre les Capitals, mais je ne voudrais pas me retrouver sur leur chemin au premier tour des séries éliminatoires. Crosby et sa bande sont passés aux choses sérieuses.

Video: PIT@BUF: Crosby aide Kessel à ouvrir la marque

Dans la section Centrale, les Jets ont ralenti dernièrement, mais je les vois s'accrocher à la première place devant les Predators. Comme toi Sébastien, je me serais attendu à plus des Predators cette saison. 

Les gros canons des Jets à l'attaque se font entendre, ce qui devrait faire l'affaire en attendant le retour au jeu des défenseurs Byfuglien et Morrissey.

Les Sharks trouvent leur rythme de croisière au bon moment, sans les services du défenseur Erik Karlsson, et ils seront l'équipe de l'Association de l'Ouest qui va se présenter pour les séries sur la plus belle lancée.

Guillaume Lepage, journaliste LNH.com

Pour ma part, j'y vais avec les Penguins dans la Métropolitaine et avec les Jets dans la Centrale.

Pourquoi les Penguins? Tout simplement parce que nous sommes en plein dans les semaines habituellement payantes pour la troupe de Mike Sullivan. Les Penguins finissent toujours en force et l'avance de quatre points des Capitals commence à se faire bien mince.

Surtout qu'ils pourront bientôt compter sur les retours au jeu de Kris Letang et de Bryan Rust. En plus, un vieux sage (qui déroge ci-haut à sa règle) m'a appris à ne jamais parier contre les Penguins!

Video: NYR@PIT: Letang marque un but chanceux et fait 1-0

Dans l'Ouest, j'y vais moi aussi avec les Jets même si je trouve qu'eux et les Predators sont tout aussi peu convaincants.

Ce n'est pas trop élégant devant le filet des Predators par les temps qui courent et à ce temps-ci de l'année, c'est ce qui fait la différence.

Hugues Marcil, pupitreur LNH.com

Je laisse Guillaume seul dans son camp dans l'Association de l'Est et me range derrière Sébastien et Robert pour dire que les Capitals seront champions de la Métropolitaine.

Par contre, ce ne sera pas de tout repos et ils seront sérieusement chauffés par les Penguins, vous l'avez bien expliqué, messieurs. Et pour répondre à ta question, Robert, j'ai beaucoup d'admiration et de respect pour ce que Barry Trotz et les Islanders ont accompli, mais je ne pense pas qu'ils vont chauffer les Capitals pour le titre de la section.

Même s'ils ont remporté leurs deux derniers matchs, les Islanders avaient un peu ralenti avec quatre victoires lors des neuf parties précédentes (4-4-1). Je les vois mal soutenir le rythme des Penguins et des Capitals d'ici à la fin de la saison, d'autant plus que six de leurs 12 derniers matchs seront face à des adversaires qui seraient en séries si elles commençaient aujourd'hui.

Dans l'Association de l'Ouest, j'ose une prédiction audacieuse en affirmant que les Predators auront le dessus sur les Jets. Pourquoi est ce audacieux? Parce que les Jets ont deux matchs en main sur les Predators avec un point d'avance.

Vous savez, on parle beaucoup des emplettes de Jarmo Kekalainen et des Blue Jackets de Columbus à la date limite des transactions, mais on a tendance à oublier que David Poile et les Predators ont été très actifs avec les acquisitions de Brian Boyle, Wayne Simmonds et Mikael Granlund. Je pense que ces acquisitions finiront par payer dans la dernière ligne droite.

Video: CAR@NSH: Granlund marque son 1er but avec Nashville

Guillaume, tu soulignes avec beaucoup de justesse que Nashville en arrache devant le filet récemment, mais ce n'est guère mieux pour Connor Hellebuyck chez les Jets. Et comble de malheur, l'état de santé de Byfuglien et Morrissey est incertain. Tout ça jouera donc en faveur des Predators, qui termineront la saison avec une courte avance.

Nicolas Ducharme, journaliste LNH.com

Comme l'ami Bob, j'ai bien l'impression que les Penguins vont s'être réveillés tout juste trop tard pour s'emparer du championnat de la section Métropolitaine. Les Capitals ont un excellent rythme et ils ne laisseront pas beaucoup de points sur la table dans les 11 prochaines rencontres, ce qui fait que les quatre points de retard des Penguins sur Washington sont presque un gouffre. 

De plus, les Penguins sont privés de Letang. Ils ont très bien fait en son absence, mais ça pourrait finir par les rattraper. Sur le jeu de puissance, Justin Schultz n'est pas Letang. À l'inverse, les Capitals sont en pleine santé. Avantage aux champions en titre de la Coupe Stanley.

Quant aux Islanders, personne ne les voyait là et leur jeu défensif, le meilleur de la Ligue, continue de les porter. Outre Johnny Boychuk, ils sont en pleine santé. Malgré tout, dans un affrontement quatre de sept, je ne les vois pas battre les Capitals. Voilà pourquoi je choisis les Capitals pour terminer au sommet.

Si ces trois équipes jouent très bien, c'est tout l'inverse dans la section Centrale. On dirait deux voitures de course dans lesquelles ont aurait mis de l'essence ordinaire… le moteur tousse ! 

À Winnipeg, c'est le gardien Hellebuyck qui offre du jeu inégal et une défensive qui visite davantage l'infirmerie du Bell MTS Place que son vestiaire. À Nashville, l'offensive est décevante, particulièrement en avantage numérique où son 30e rang relève de l'incompréhension totale avec de telles munitions dans la formation. Comme le collègue Marcil l'a dit, les Predators ont fait de nombreuses acquisitions avant la date limite des transactions, mais contrairement à lui, je trouve que le gâteau tarde à lever à Music City.

Or, je vois des signes encourageants du côté des Jets. Après une saison bien en deçà des attentes, Patrik Laine est de retour avec 12 points en 11 matchs. Blake Wheeler poursuit sur son incroyable lancée avec 18 points durant cette même période et Jacob Trouba, qui a hérité des responsabilités de Byfuglien et de Morrissey, connaît la saison de sa vie.

Video: MIN@WPG: Laine redonne l'avance aux Jets

Ces éléments devraient permettre aux Jets de s'accrocher à leur avance d'un point au classement, surtout qu'ils ont deux matchs en mains sur Nashville, et remporter cette course de tortues. En plus, si les deux formations devaient terminer à égalité, Winnipeg a actuellement trois victoires de plus que les Predators en temps réglementaire ou en prolongation. C'est un énorme avantage.

John Ciolfi, producteur senior LNH.com

En jetant un coup d'œil aux calendriers des trois équipes de la section Métropolitaine, il y a deux raisons pour lesquelles je crois que les Islanders résisteront aux Penguins et dépasseront les Capitals pour s'emparer du premier rang.

La première raison est le fait que les Capitals ont encore trois matchs à disputer contre le Lightning de Tampa Bay, deux d'entre eux au Amalie Arena. Même si le Lightning décide d'accorder un peu de repos à ses vedettes après avoir remporté le trophée des Présidents (ce n'est qu'une question de temps), l'équipe floridienne représente toujours un défi imposant. Les Capitals, comme les Penguins, auront également deux matchs à jouer face aux Hurricanes de la Caroline, qui tenteront de se battre pour leur survie dans leur propre lutte à trois pour les places de quatrième as.

La deuxième raison est un périple difficile que les Penguins entameront la semaine prochaine. Ils auront à rendre visite aux Hurricanes, aux Predators, aux Stars de Dallas et enfin aux Rangers de New York, ce dernier match pouvant s'avérer un véritable match-piège. Et par la suite, ils devront affronter Nashville et la Caroline à nouveau au PPG Paints Arena. Même s'ils concluent la saison régulière avec trois matchs contre les Red Wings de Detroit et les Rangers, je crois que l'écart sera trop difficile à combler à ce moment-là.

Quant aux Islanders, huit de leurs 12 derniers matchs se tiendront à l'étranger, mais ce n'est pas nécessairement un problème pour la formation new-yorkaise : la troupe de Barry Trotz présente une fiche de 19-11-3 à l'étranger cette saison. Ils auront quelques gros défis pendant cette période, incluant un match contre les Jets au Bell MTS Place le 28 mars et un duel à Washington en fin de saison régulière, et ils ont du mal à trouver le fond du filet depuis un petit moment, mais en fin de compte, je crois que le calendrier favorable fera la différence en faveur des Islanders.

Video: MTL@NYI: Barzal met la table pour Lee

En ce qui concerne la section Centrale, je crois que les Jets ont les choses bien en main. Les Predators ont déjà disputé deux matchs de plus que Winnipeg, et leurs sept prochaines rencontres feraient faire des cauchemars à n'importe quelle équipe : San Jose, Toronto, Pittsburgh, Winnipeg (au Bell MTS Place), le Wild du Minnesota, Pittsburgh et puis Columbus. Si les choses tournent mal pour les Predators pendant cette séquence, ils courront même le risque de se voir dépassés par les Stars ou les Blues de St. Louis, qui ont chacun un calendrier beaucoup plus facile que celui de Nashville. Seulement trois des 11 derniers matchs des Stars et des Blues se tiendront contre une équipe qui occupe présentement une place en séries.

En plus, il semble que les Jets se sont réveillés à la suite d'un mois cauchemardesque en février. Ils ont marqué 29 buts en sept matchs en mars, et même s'ils ont une fiche de 4-3-0 pendant cette période, ils ont subi ces trois défaites contre les autres meneurs de sections : le Lightning, les Capitals et les Sharks. Et même si sept de leurs 12 derniers matchs auront lieu à l'étranger, cinq d'entre eux seront face à une équipe à l'extérieur de la course aux séries. À moins d'un gros effondrement, Winnipeg devrait maintenir son emprise sur le premier rang dans la Centrale.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.