Skip to main content

Sur le radar: Nicolas Beaudin sort de sa zone de confort

Le défenseur québécois s'adapte tranquillement à la Ligue américaine tout en recevant de précieux conseils de Brian Campbell

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Nicolas Beaudin a toujours été reconnu comme étant un défenseur à caractère offensif. Sa capacité à relancer l'attaque en un tournemain et sa créativité en zone offensive ont été sa marque de commerce durant les trois saisons et demie qu'il a passées chez les Voltigeurs de Drummondville.

Sans reléguer tout ça aux oubliettes - c'est quand même pour ces raisons que les Blackhawks l'ont sélectionné au 26e rang au repêchage de 2018 - le Québécois de 20 ans doit s'adapter à la réalité de la Ligue américaine (LAH) et aux désirs de l'organisation.

« Ça prend quand même un peu de temps pour s'adapter au niveau professionnel, a déclaré l'arrière des IceHogs de Rockford au bout du fil. Ce n'est pas du tout la même chose que le junior. Le jeu est différent. Il y a beaucoup moins de jeux qui se font qu'au niveau junior.

À LIRE AUSSI : Repêchage 2020 : Lukas Cormier, une histoire de familleSur le radar : Jordan Spence n'a pas fini le travail

« On rejette la rondelle derrière les défenseurs, on se sert beaucoup des bandes et des baies vitrées pour faire la transition. Ce sont des choses que je ne suis pas habitué à faire et auxquelles je dois m'adapter. »

Beaudin n'est donc plus exactement dans la zone de confort qui lui a permis de maintenir une moyenne légèrement supérieure à un point par match à ses deux dernières campagnes avec les Voltigeurs. Et c'est fort probablement l'objectif des Blackhawks qui souhaitent faire de lui un défenseur offensif, certes, mais aussi plus efficace défensivement.

À ses 11 premiers matchs avec les IceHogs, le patineur originaire de Châteauguay a récolté trois mentions d'aide en plus de maintenir un différentiel de plus-1. Même s'il n'affiche pas le même rendement offensif qu'au niveau junior, il est loin de s'en faire à ce chapitre.

« J'essaie de me concentrer sur mon jeu défensif tout en amenant un peu d'offensive, a-t-il expliqué. Je sais que c'est en possession de la rondelle que je suis le meilleur. Si je m'améliore sans la rondelle, c'est là que je vais passer à l'étape suivante. C'est vraiment l'objectif.

« Tous les entraîneurs le disent. La Ligue américaine c'est la ligue dans laquelle c'est le plus difficile à jouer. […] C'est très défensif, les gars sont plus vieux, plus rapides et plus hargneux. Si tu es bon dans la LAH, tu vas être bon dans la LNH. »

Beaudin n'a pas besoin de regarder bien loin pour le constater. Après avoir disputé ses six premiers matchs à Rockford, son homologue Adam Boqvist - repêché 18 rangs plus tôt en 2018 - a obtenu un premier rappel chez les Blackhawks avec lesquels il a maintenant inscrit un but en cinq matchs.

« C'est sûr que ça me donne confiance, a affirmé le gaucher en parlant du rappel du Suédois. Son explosion sur patin est probablement meilleure que la mienne, mais je ne pense pas être si loin que ça (de la LNH). J'ai encore des choses à travailler, mais si ça continue de bien aller et que je m'améliore encore, j'espère avoir l'occasion de monter. »

Objectif développement

Si les attaquants des IceHogs ont régulièrement la chance de perfectionner leurs habiletés en compagnie de Yanic Perreault, maintenant entraîneur au développement, les défenseurs travaillent à l'occasion en compagnie de Brian Campbell, qui a soulevé la Coupe Stanley avec les Hawks en 2010. 

Avec un groupe aussi jeune - les IceHogs comptent sur près d'une dizaine de recrues - l'accent est mis sur le développement des habiletés individuelles, et ce, à chaque entraînement.

« On travaille sur des choses spécifiques comme des sorties de zone, des exercices de patinage ou de maniement de rondelle pendant une trentaine de minutes, a expliqué Beaudin. C'est la première fois que je vois ça tous les jours. Il y a beaucoup de compétition interne et ça permet à tout le monde d'amener son jeu à un autre niveau. »

Pour un jeune défenseur offensif de 5 pieds 10 pouces et 178 livres comme Beaudin, il y a aussi pire modèle que Campbell, un arrière offensif de la même taille qui a connu du succès sur plus de 15 saisons à l'époque où les petits défenseurs n'étaient pas légion dans la LNH.

« C'est exceptionnel, a-t-il conclu. Je me vois un peu dans le joueur qu'il était. Il a évidemment beaucoup d'expérience dans la LNH alors j'essaie d'en apprendre le plus possible en le côtoyant. C'est ce qu'on fait tous et il est vraiment d'une grande aide pour notre brigade. »
 

Dans le calepin

- Après avoir amorcé la saison flanqué de Max Pacioretty et de Mark Stone sur le premier trio des Golden Knights, l'attaquant Cody Glass (6e au total en 2017) a été rétrogradé dans la LAH, lundi. Il avait été blanchi dans neuf de ses 10 derniers matchs et voyait son temps de jeu diminuer. Vegas opte pour la patience.

- L'Océanic de Rimouski a annoncé que le gardien Colten Ellis avait subi une opération et qu'il s'absenterait pour une période de quatre à six semaines. Il s'agit d'une lourde perte à Rimouski puisque l'espoir des Blues de St. Louis (93e au total en 2019) était l'homme de confiance devant le filet.

- À son retour de la Série Canada-Russie, le capitaine des Mooseheads de Halifax Benoit-Olivier Groulx nous a offert une petite pépite contre le Titan d'Acadie-Bathurst. Il totalise maintenant sept buts et 16 aides en 16 matchs.

Tweet from @HFXMooseheads: More information


2020 sous la loupe 

- Au lendemain de sa convaincante performance à la Série Canada-Russie, l'attaquant des Voltigeurs Dawson Mercer a été suspendu pour six matchs par la LHJMQ. Il reviendra au jeu le 22 novembre, à quelques jours seulement des invitations au camp de sélection de Hockey Canada en vue du Championnat mondial junior (CMJ). Il sera intéressant de voir si cette longue période d'inactivité jouera contre lui.

- Menée par les attaquants Lucas Raymond et Alexander Holtz, deux des meilleurs attaquants en vue du prochain encan, la formation suédoise des moins de 20 ans est demeurée invaincue (3-0) dans un tournoi préparatoire à la ronde, cette fin de semaine. La Suisse a quant à elle maintenu une fiche de 2-1 dans un tournoi du même genre disputé contre l'Allemagne, la Norvège et la Slovaquie. Ces équipes se retrouveront toutes dans un peu plus d'un mois au CMJ, en République tchèque.

- À la suite du congédiement de Don Cherry par le réseau Sportsnet, il faudra voir si la Ligue canadienne de hockey (LCH) emboîtera le pas et apportera des changements au concept du Match des meilleurs espoirs de la LCH/LNH. Depuis 2009, les deux équipes portaient le nom de « Cherry » et de « Orr » et l'ex-analyste se retrouvait souvent derrière le banc de l'équipe à son nom. Cette année, le match sera présenté à Hamilton, en Ontario, le 16 janvier. Dossier à suivre…


L'indice Lafrenière

Au ralenti : À son retour au jeu après avoir raté les deux matchs de la Série Canada-Russie, Lafrenière a été blanchi pour la quatrième fois de la saison contre les Olympiques de Gatineau. Il a pris sa revanche dès le lendemain en enregistrant un but (de toute beauté) et une aide tout en dirigeant neuf lancers au filet.

Tweet from @peterandri: More information

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.