Skip to main content

Sur le radar: Le CMJ arrive à point pour Valentin Nussbaumer

L'attaquant suisse des Cataractes s'est envolé pour son pays natal en pleine confiance

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Si le dernier Championnat mondial junior (CMJ) s'est avéré une occasion de prendre un pas de recul en plein cœur d'une saison difficile pour Valentin Nussbaumer, celui qui se pointe à l'horizon arrive aussi à point, mais pour différentes raisons.

Contrairement à l'an dernier, les Cataractes de Shawinigan connaissent passablement de succès et l'attaquant suisse n'a plus à se casser la tête pour comprendre toutes les subtilités du hockey nord-américain, comme c'était le cas à sa première campagne dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

À LIRE AUSSI : Hughes n'ira pas au Championnat mondial juniorSur le radar : Une certitude, un persévérant, un oublié et un enjeu

Après avoir vécu un premier camp professionnel chez les Coyotes de l'Arizona, qui ont fait de lui leur choix de septième ronde (207e au total) au Repêchage 2019 de la LNH, Nussbaumer est désormais en pleine confiance, à quelques semaines du début du tournoi qui se tiendra en République tchèque du 26 décembre au 5 janvier.

« Si on compare son jeu aujourd'hui à celui de l'an dernier, c'est le jour et la nuit, a déclaré son entraîneur Daniel Renaud. Souvent, je le prends en exemple pour démontrer la qualité et l'intensité de ses replis. Son jeu est en train de devenir de plus en plus professionnel.

« Que tu fasses 50 ou 70 points, si tu ne fais pas le travail défensivement, tu ne joueras pas au prochain niveau. C'est ce qui fait en sorte que j'ai beaucoup plus confiance en lui quand je l'envoie sur la glace et qu'il est un beau modèle pour nos joueurs. »

À sa troisième participation au CMJ, le Suisse de 19 ans sera l'une des pièces maîtresses de la formation nationale. Même s'il n'affiche pas une progression étincelante au chapitre offensif avec sa récolte de sept buts et 18 mentions d'aide en 31 rencontres, il offre du jeu plus complet que jamais.

« Quand je suis revenu du camp des Coyotes, je n'ai pas pris le bon chemin, a-t-il expliqué. J'étais en confiance et j'avais envie de faire la différence dès le début. Je ne jouais plus à ma façon et j'ai pris de mauvaises habitudes. Daniel m'a fait remarquer et on est reparti sur une nouvelle page.

« Maintenant, ça va mieux. En tant que joueur, c'est sûr que tu veux des points et pour y arriver, tu ne mets pas toujours le jeu complet en évidence. C'est normal, ça fait partie de l'être humain. Mais on me montre vraiment ce que c'est de devenir un professionnel. »

Nussbaumer s'est envolé pour son pays natal en début de semaine pour participer au camp d'entraînement de la formation helvète, qui tentera de poursuivre sur sa lancée après s'être inclinée lors du match pour la médaille de bronze, l'an dernier, contre la Russie.

Les Suisses seront dans le groupe A en compagnie de la Finlande - championne en titre - de la Suède, de la Slovaquie et du Kazakhstan. 

« On a quand même pas mal de joueurs qui étaient là l'année passée et qui reviennent, a-t-il analysé. Du coup, on va continuer de progresser. Il faut seulement qu'on se fasse confiance. Ce sera impossible de répéter ce qu'on a fait l'an dernier si on n'y croit pas. On a prouvé qu'on était capables de battre les meilleurs. » 

Sans Wohlwend

L'équipe sera peut-être similaire à celle de 2019, mais il y aura un absent de marque derrière le banc. Pour la première fois depuis le tournoi de 2016, le coloré Christian Wohlwend ne sera pas à la barre de la formation junior et sera remplacé par Thierry Paterlini.

Wohlwend est ce pilote qui faisait la joie des médias au moins une fois par tournoi en y allant de points de presse assez uniques. Il avait notamment retenu l'attention en 2018 quand il avait déclaré avant le match de quarts de finale face au Canada que sa troupe n'avait aucune chance de l'emporter.

« C'est sûr que ce sera différent, Christian a toute une personnalité, a lancé Nussbaumer avec le sourire. Il nous a beaucoup appris et il nous a fait voir les choses sous un différent angle. C'est sûr qu'il va nous manquer et j'aurai une petite pensée pour lui.

« On connaît déjà Thierry, il va apporter ses idées. Ce ne sera pas la même chose qu'avec Christian, c'est sûr, mais ce sera tout aussi bien. »

Dans le calepin

- Triste nouvelle pour Jakob Pelletier. L'espoir des Flames de Calgary a dû renoncer au camp de sélection de Hockey Canada après avoir subi une blessure, jeudi, contre les Tigres de Victoriaville. À ses 19 dernières rencontres, il affichait une récolte de 15 buts et 26 aides (41 points). Il sera remplacé par Connor Zary, un espoir admissible au prochain repêchage de la LNH.

Tweet from @DenisL_1981: Here���s the Jakob Pelletier injury that���ll force him to miss Canada���s World Junior evaluation camp from Dec 9-12 in Oakville and unfortunately Jakob won���t have the chance to wear the 🇨🇦 jersey at the #WorldJuniors. @NHLFlames @HockeyCanada @HC_WJC pic.twitter.com/FbO7nnThvY

- Les formations de la Ligue nationale ont jusqu'au 19 décembre pour prendre une décision quant aux joueurs professionnels admissibles pour le CMJ. Si les Blackhawks de Chicago ont déjà avancé que l'attaquant Kirby Dach ne sera pas prêté à Hockey Canada, les Red Wings de Detroit ont annoncé lundi qu'ils allaient prêter l'attaquant Joe Veleno à l'équipe canadienne en vue du tournoi. L'organisation espère toujours des nouvelles positives en ce qui a trait à l'attaquant Barrett Hayton (Arizona) ainsi qu'au défenseur Noah Dobson (Islanders de New York).

Tweet from @GLepageLNH: Barry Trotz ne s���avance pas sur la possibilit�� de pr��ter Noah Dobson �� la formation 🇨🇦 pour le Championnat mondial: ����Ce n���est pas moi qui prendra la d��cision. �� #Isles

- On connaîtra le 16 décembre les noms des 40 joueurs qui participeront au Match des meilleurs espoirs de la LCH/LNH, le 16 janvier 2020 à Hamilton. Les joueurs les mieux répertoriés en vue du prochain repêchage de la LNH croiseront le fer lors d'un match et prendront part à des tests sur glace et hors glace, comme c'est le cas chaque année. Longtemps associé à l'évènement, on sait déjà que l'ancien analyste Don Cherry ne sera pas derrière l'un des deux bancs à la suite de son renvoi par Sportsnet.

2020 sous la loupe

- L'excellente séquence de l'attaquant des Cataractes Mavrik Bourque a pris fin vendredi face à l'Armada de Blainville-Boisbriand. Il a été blanchi pour la première fois depuis le 18 octobre - une séquence de 16 matchs avec au moins un point au cours de laquelle il a amassé 11 buts et 19 aides. Il totalise 44 points, dont 19 buts, en 30 rencontres depuis le début de la campagne.

- Quinton Byfield met toutes les chances de son côté pour percer la formation d'Équipe Canada junior. Il occupe le deuxième rang des pointeurs de la Ligue de l'Ontario (OHL) grâce à ses 57 points, dont 22 buts, en 30 matchs. Il arrive fin prêt au camp de sélection puisqu'il a enregistré cinq buts et six aides à ses quatre derniers matchs avec les Wolves de Sudbury.

- Contrairement au Canada, qui en comptera huit, les États-Unis n'ont invité aucun espoir admissible pour la première fois de leur carrière au prochain repêchage de la LNH à leur camp de sélection en vue du CMJ. L'attaquant Parker Ford, âgé de 19 ans, est le seul joueur n'appartenant pas à une des 31 formations qui aura la chance de décrocher son billet d'avion pour la République tchèque.

L'indice Lafrenière

En hausse : L'attaquant de l'Océanic voulait partir en grand. À ses quatre dernières rencontres avant de quitter son équipe pour un mois, le capitaine a récolté sept buts et quatre mentions d'aide - dont un match de trois buts et deux aides dans une éclatante victoire de 10-8 des siens contre les Foreurs de Val-d'Or, vendredi.

« Il a tout mis dans la balance cette fin de semaine, a déclaré son entraîneur Serge Beausoleil. Il a joué comme un capitaine. »

Tweet from @peterandri: Lafreni��re cannot be stopped. pic.twitter.com/Mjtv8IKntq

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.